vendredi 9 juillet 2010

Désorganiser ma vie


Un texte de Stéphane Laporte fait beaucoup jaser depuis dimanche dernier. Depuis sa lecture, je n'arrête pas d'y penser.
Je voudrais bien parfois avoir encore 8 ans et demi. N'avoir rien à faire que ce qui me plait. Avoir mes grandes journées à moi toute seule. Jouer. Lire. Me baigner. Me promener. Jouer au ballon. À la Wii. Regarder la télé. Bricoler. Et m'ennuyer... Parce que l'ennui, c'est bon aussi! Oh oui! Je prendrais sans hésiter ce genre d'été. Je regarde MissLulus qui a la chance de pouvoir faire cela... et qui n'en profite pas assez. "Maaaamaaaaaaaaaaaaaaaaan", que j'entends 10000 fois par jour. On est à la maison toute les deux pendant les vacances d'été. Chaque jour. Je suis le "Camp Maman". JeuneHomme reste avec nous au moins deux jours, mais va aussi s'aérer de sa soeur et retrouver son petit monde bien à lui à la garderie. MissLulus ne voulait pas aller au camp de jour et on pouvait bien lui offrir ce choix après l'année qu'elle a eue! Mais bon, l'expérience se révèle un peu plus complexe. MissLulus se frotte à l'ennui, à la non-planification et à l'improvisation. Pour des enfants habitués à avoir un horaire réglé au quart de tour l'hiver, c'est tout un défi.
Mais le bonheur? Je vois que peu qu'elle s'adapte, qu'elle se trouve des jeux, qu'elle s'invente des mondes... Elle apprivoise le fait d'avoir autant de temps pour elle (perso, promis, je m'habituerais super vite!!!).
Alors cet été, mon but est de "désorganiser" davantage notre vie. D'être un peu plus bohème. De dîner plus tard (et souper aussi!). D'étirer les activités selon nos impulsions du moment ("On reste encore un peu au parc"), de lire paresseusement à côté de la piscine. Et pour moi d'arrêter de tout vouloir faire rentrer dans une case horaire et de vivre constamment avec mon calendrier sous la main et mon cellulaire de l'autre! Mettre plus de spontanéité! Vivre mieux dans mon joyeux bordel... ce sera le plus bel des étés!

10 commentaires:

sajumel a dit…

J'aime, j'aime, j'aime, j'aime, j'aime, j'aime, j'aime!!!
Ne pas trop savoir ce que tu feras dans 4hrs... s'improviser une journée ou une soirée à la dernière minute! WoW!
C'est ce que j'offre d'ailleurs aux cocos de la gardo!
Avec un programme d'activité projet intégré, on se donne un horaire assez libre et on explore le monde et ses merveilles selon les besoins et les goûts de chacun, au moment opportun pour tous!
Les enfants ont besoin d'être davantage maître de leur temps et de faire des choix spontanés!

L'été, l'été, l'été c'est fait pour jouer...

Anonyme a dit…

le lien ne fonctionne pas pour moi, ça m'amène directement sur maman pour la vie

Jojo a dit…

Habituellement, nos vacances sont en mode "organisé"... Visite par ci, visite par là... et tout cela, condensé en deux semaines. Cette année, budget oblige,on a décidé de vivre à l'air du temps (ou l'air d'été!). Quand ça nous tente, on fait une activité, on va à un spectacle ou un festival... et les vacances? On fera rien! Ou presque. Ça fait du bien de relâcher la pédale pendant quelques mois et de simplement, profiter du beau temps, comme ça nous chante. Je suis bien d'accord avec ton billet et j'ai lu celui de Stéphane Laporte qui m'a aussi fait réfléchir à ce sujet. Vive la désorganisation!

Nathalie (tchoubi) a dit…

J'ai découpé cet article pour l'épingler sur mon babillard! J'ai adoré le lire. Et dans les moments où j'hésite à me transformer 8 heures par jour en animatrice de camp de jour, je le relis et ça modère mes ardeurs!!!!

Pour ma fille qui termine l'école, je remarque qu'il y a toujours une semaine d'adaptation entre la vie "organisée" et celle de l'été!

Puis, tout coule bien: les enfants jouent des heures sans consigne particulière, s'inventent des jeux, paressent dans leur chambre en imaginant 1001 aventures! J'adore les écouter et les observer profiter de ce temps de répit. Et quand ils me demandent à l'occasion "qu'est-ce qu'on fait aujourd'hui?", je dis souvent le sourire aux lèvres : " Aujourd'hui? C'est -activité libre !!!"

So a dit…

On a adoré ce billet de Stéphane Laporte! :)

Chez nous les enfants, qui vivent tous leurs étés avec leur chanceuse de maman prof, se sont super bien adaptés à ce mode "sans horaire"... et la maman aussi! Plus les étés passent, moins on se met de pression. Et les enfants ont l'air tout aussi heureux! Vive le hockey de ruelle et les pique-nique improvisés dans la cour en ville et les aventures de plus en plus autonomes des enfants en camping!

Tu crois qu'ils nous auraient fait un aussi bon spectacle "sons et lumières" si on les avait organisés nos cocos dimanche dernier? ;)

maman toute croche a dit…

ah oui, j'adhère à cent pour cent et je vais même tenter de vivre une minute à la fois au lieu d'une journée à la fois...

Evely a dit…

Malgré que je suis une organisatrice et planificatrice de formation, j'aime que les enfants n'ont rien a faire sauf user de leur imagination pour passer le temps. Quand j'étais petite je passais des heures à m'inventer des royaumes enchantés dans la cours arrière.

Superpapa et moi avons décidé pas plus d'un cours par saison. L'été un sport comme le tennis ou la natation et l'hivers un sport d'équipe, mais pas plus qu'un (sauf sur demande insistante de p'tit clown). On veut qu'il s'amuse avec les voisins et tout seul. On veut qu'il découvre les recoins de son quartier comme on l'a fait quand on était jeune.

Bon p'tit clown est encore bébé, mais on en avait parlé avant même d'avoir des enfants.

sajumel a dit…

J'ajoute une chose que ma mère m'a dit à la suite de sa lecture du texte de Stéphane Laporte:

«Moi quand j'étais jeune on n'en avait pas de cours, on jouait dedans!»

Et c'est tellement vrai! ;)

Au secours, mon fils m'apprend la vie ! a dit…

"Vivre mieux dans un joyeux bordel" : tu parles selon mon coeur. Personnellement, "je suis de religion bordélique", je l'ai même tout raconté là : http://www.murielgilbert.com/chronique-je-suis-de-religion-bordelique-63.html

Plus-que-Parfaite a dit…

Ici, c'est aussi les vacances:
La semaine dernière Papa Plus-que-Parfait était "de garde". J'ai réussi à inscrire Grande A à deux séances de cours de cuisine (Crème glacée et sorbets!) et petite A à une matinée d'Aquaparc. Sinon, c'était... les vacances (elles ont tout de même fait leur "ménage" car les chambres étaient inaccessibles aux piétons et aux aspirateurs). Petite A a agrandi son élevage de cloportes et de vers de terre avec le petit voisin. Grande A a construit, avec sa copine, une cabane pour les chats qui s'est effondrée sur le premier chat qui a daigné y pénétrer...

Il a tout de même fallu restreindre les écrans catho: la modernité fait qu'il y a des chaînes continues de dessins animés; c'est parfait pour ne pas entendre les enfants crier mais ça devient parfois difficile après de les faire bouger. Le contrat: pas plus d'une heure 30 d'écran (sauf "spécial cinéma"), jeux vidéos compris. Mais je suis peut-être une mère dictatrice... Après des protestations "pour la forme", elles ont oublié (ou presque) qu'il y a la télé et souvent, même sans activité "organisée", elles oublient leur "cota" (non-cumulable, il va de soi!)

La semaine prochaine, elles ont une gardienne qui a pour mission des les sortir un peu et de surveiller (de loin, un peu..) quand elles joueront avec les copains qui ne sont pas partis chez leur "mamies".

Après, ce sera les vacances familiales (3 semaines) suivies de 2 semaines de "gardienne" (avec un atelier d'une semaine de magie pour Grande A et un atelier "Nature" pour petite A).

Les filles ont quelques activités, mais elles ont encore du temps pour "s'ennuyer" ou s'inventer des jeux ou rêvasser.

J'ai aussi lu le billet de Stéphane Laporte: c'est vrai qu'il faut laisser du temps "libre" mais si c'est pour rester dans sa chambre avec une console de jeu vidéo ou devant la télé ...je ne suis pas si sûre que ce soit une source d'épanouissement. Mais je suppose que je vieillis: autres temps, autres jeux...