lundi 10 mai 2010

L'homme têtard et les autres


En ce lendemain de fête des Mères, vous devez avoir été comme moi inondée de bricolages et de dessins.

J'ai deux boîtes d'archives pleine de ces souvenirs fait de papier construction, de boules de ouate, de brillantines (qui se retrouvent inévitablement sur le plancher et entre mes orteils!), de pompons et autres accessoires. J'ai les premiers dessins d'homme-têtard de MissLulu et les premières oeuvres très très abstraites de JeuneHomme. J'en ai deux boîtes et je sais que ce n'est pas fini.

Mais où est-ce que je vais bien pouvoir entreposer tout cela?

Bon. C'est vrai, j'en ai jeté. Vous devez avoir fait pareil. Des papiers chiffonnés, des dessins à la va-vite fait sur l'heure du dîner alors qu'il pleuvait dehors, etc. Il y a des limites à ce qu'on peut garder. Mais leur production est étonnante. Et de plus en plus fascinante.

Bref, en ce lendemain de fête des Mères, je vous souhaite juste de trouver encore un peu de place pour ces bricos... après, on devrait être quitte jusqu'à l'Halloween! ;-)

7 commentaires:

Catellina a dit…

Je ne me souviens plus de la date de la difusion, mais à Tout simplement Clodine, il y avait eu une chronique sur les bricolages à garder en souvenir. EN gros, avec un bon chocolat chaud et une collation, faire un tri avec les enfants. Garder ceux qui nous touchent, nous rapellent un souvenir..... Les bricos 3D, prendre des photos. Ceux que les enfants veulent garder, dans un boîte souvenirs pour eux......

Mynaï a dit…

Ici, on ne garde que quelques rares dessins et bricos qui nous apparaissent vraiment comme des souvenirs... Le reste est soigneusement numérisé puis jetté. On garde le souvenir, mais on ne s'encombre pas. Et éventuellement j'ai le projet de faire réimprimer les plus beaux sous la forme d'un beau livre.

Une femme libre a dit…

Catellina, je trouve particulièrement cruel de faire participer l'enfant à la destruction de ses créations. Quand on sait que le jeune enfant ne fait pas de distinction entre sa personne et son oeuvre...

Jeter, oui, il le faut bien, mais en toute discrétion.

Catellina a dit…

Une femme libre: Je suis parfaitement d'accord. Je me suis peut-être mal exprimée, mais ceci est possible quand l'enfant est assez grand pour faire de tel choix. Et il n'est obligé en aucun cas de jeter, simplement s'il en a envie. C'est plus comme un rituel à faire comme lorsqu'on regarde des photos et qu'on se rapelle des souvenirs et qu'on élimine tranquillement celles en double, prises rapidement, qui ne veulent plus rien dire pour nous.

On se rapelle les occasions où le bricos a été donné, on observe l'évolution des dessins, on conserve ce qui nous fait du bien, on on élimine ceux qui ne nous interpellent moins.

Mais je ne crois pas que c'est quelque chose qui est possible avec un enfant de 3 ans par exemple, plus vieux, lorsqu'on sent que notre enfant est prêt et on peut même lui demander ce qu'il en pense.....

Anne Bélanger a dit…

Mon mari a tendence à mettre certains dessins ou bricolages à la récupération, puis, demander (sans y penser) aux enfants de l'aider à vider le bac de récup de la maison dans le gros dehors. Inévitablement, c'est la crise !
Comme truc, je me suis pris un tiroir de bureau, et c'est là que je mets leurs dessins. Les enfants le savent. Je dis que c'est mon tiroir à souvenirs. Ce qu'ils ne savent pas, c'est que quand il commence à être trop plein (d'ailleurs, on serait dû là !!), je prends ceux du dessous, et je fais le tri entre ceux que je veux garder, et ceux que je ne veux plus (les milliers de dessins fait rapido presto sur le coin de la table). Tout cela, toute seule, et je prends bien soin que les enfants ne trouvent pas leurs dessins dans le bac de récupération !

De cette manière, s'ils voient dans mon tiroir, ils ne voient que les derniers bicolages qu'ils ont fait, et dont ils se souviennent. Ceux du dessous de la pile, ils les ont généralement oubliés !

*Sauterelle a dit…

Je vis un peu la même chose. Je suis prof et je reçois beaucoup de dessins. Je les affiche un certain temps, puis je leur dis que je les apporte chez-moi (ils ne savent pas que je les mets dans le bac de récupération par contre).

Ma mère, lorsque j'étais petite, en a sélectionné quelques-uns et les a ajoutés à mon album-photo. Je trouve que cela fait un beau lien avec le fait de grandir.

Mamanbooh a dit…

Il existe de belles et bonnes solutions, mais je n'ai tout simplement pas encore passé à l'action...

Il y en a donc partout, ma maison ressemble à une garderie! C'est vivant, mais j'aime ça!

Cependant, je suis bien consciente qu'on devra prendre les grands moyens un jour... D'ici là, monstres et princesses animent mes murs et me font oublier la peinture qui aimerait bien recevoir une petite retouche. :-)