mercredi 16 mai 2012

Ouste, les clowns!

C'est plus fort que moi. Quand j'en rencontre un dans une fête d'enfant, un festival ou autre, je ne peut m'empêcher de m'exclamer (tout haut devant les enfants, désolée les oreilles sensibles, j'suis (Z) de même!): «Ah non! Pas un ostie de clown!» (même que mes enfants ont cru un moment que ça s'appelait un ''ostiedeclown''! J'ai dû rectifier le tout dans un imagier sur le thème du cirque vers 3 ans!)

Y a-t-il vraiment des gens qui trouvent ça drôle des clowns? Excuse chose, mais c'est pas parce que tu as la face blanche, une perruque frisée multicolore, des souliers surdimensionnés et un nez rouge  et que tu gosses des chiens dans des ballounes que tu es nécessairement drôle!

Où il y a des vieux, des handicapés ou des enfants malades, il y a (inévitablement) des clowns. Le pire c'est que je suis sûre que la moitié d'entre eux les trouvent plates mais n'osent pas leur dire. On leur envoie des clowns comme si on venait de trouver là une solution simple pour se déculpabiliser de ne pas assez s'en occuper. Mais bon, si personne ne se plaint... Après tout, les clowns sont inoffensifs... (Zzzzzzzz...)

Sauf que là, on commence à pousser le nez de clown un peu trop loin.

Je ne le croyais juste pas quand j'ai appris que des clowns se promenaient dans la clinique de fertilité du CUSM, à Montréal, pour divertir les patients en attente de fécondation in vitro (FIV).

AIE! CHOSE!

Je fus l'une de ces patientes et, croyez-moi, ça m'aurait achevée de voir un clown débarquer à la clinique de fertilité et se mettre à faire le fanfaron autour de moi. Je cite Le Devoir: « Dans le cadre de cette étude, un clown a visité 110 patientes de l’Assaf Harofeh Medical Center immédiatement après le transfert d’un embryon, conçu par FIV, dans leur utérus. Après ces 15 minutes de rigolade, 36 % des femmes sont devenues enceintes, contre 22 % dans le groupe contrôle de 109 femmes qui elles, n’ont pas reçu la visite du clown thérapeutique. Sans aucun recours aux clowns, le taux de réussite de la FIV au Québec est de 29 %. »

Dans mon cas, j'aurais fait tellement d'acidité à la vue dudit clown que ça aurait tué l'embryon dans l'oeuf!

Toujours dans l'article du Devoir: « Le Dr Holzer (le directeur du Centre de reproduction du CUSM) concède que les preuves scientifiques sont beaucoup trop minces pour investir dans cette approche pour le moment, mais il croit que diminuer le stress chez les femmes qui subissent ces traitements pourrait être bénéfique. »

Minces, tu dis? 

Commencez par mettre de bons magazines de filles (récents) et des revues à potins dans vos salles d'attente, ça va faire la job!

18 commentaires:

Tako! a dit…

ho la la.. comme je les déteste!Ca m'énerve comme c'est pas possible! Ayant travaillé à ste-justine, j'ai eu ma dose de clowns je vous le garantie! Dr clown, je connais et non merci. Je classe ca dans la même catégorie que les mascottes. Un grand fantasme en moi c'est de faire un jambette à chaque clown que je croise! Si un jour je suis dans un centre de ptit vieux et qu'on me place dans ma chaise à la cantine, et qu'un clown passe et que je ne sacre pas... ca sera alors vraiment un signe de démence sénile à un stade avancé chez moi.

Anonyme a dit…

Le pire, c'est que les clowns sont subventionnés par le gouvernement, à même nos impôts! Enrageant!
SaintePaix ;-)

Anonyme a dit…

Qu'il est surprenant ce post et les premiers commentaires :)

Moi je n'ai rien contre les clowns, on devient une société trop sérieuse et je pense que pour la plupart, un brin de folie fait du bien.

On est pas toujours obligé d'avoir des preuves pour tout...

Moi je dis oui aux clowns!

Pasko a dit…

Tabar... Voyons donc!? Comme si une face laide pas drôle pouvait aider une femme (qui a déjà tout essayé) à tomber enceinte! Personne aime les clowns. Même eux ne doivent pas se trouver drôles, à moins d'être des illuminés qui ont raté leur carrière au théâtre. haha! J'exagère à peine...

Sarah a dit…

Au secours!

J'haïs les clowns, et en plus ils me font peur. Ils ont des looks de détraqués sexuels, sérieux...

Comme Tako, c'est pour moi dans la même catégorie que les mascottes. Issshhh, pas capable! Je suis supposé leur sourire, regarder dans la bouche de la mascotte où je sais que les yeux du monsieur se trouvent, ou faire semblant et regarder ses gros yeux de plastique? Ridicule.

belleclown a dit…

JE SUIS CLOWN ! je vis de ce métier(parceque s'en est un) je me perfectionne régulièrement, je travaille fort et j'arrive a faire vivre mes enfants. Je ne cherche pas à faire rire à tout prix mais plutôt à divertir les gens qu'ils soient jeunes ou vieux, malade ou en santé ! il y a certainement des "mononcles" et "matante" qui se déguise en clown et qui se maquille à faire vraiment peur...mais il y a aussi des femmes comme moi qui prefectionnent leur art et qui investissent beaucoup de temps et d'argent afin d'amuser la société d'ici et de partout ailleurs ! Je préfère ne pas vous dire ce que je pense de votre billet...parceque parfois dire ce que l'on pense peut blesser....

Anonyme a dit…

Je crois qu'il y a des endroits pour les clowns et d'autres qui ne le sont pas.
Ayant passé par la FIV, je n'aurais pas voulu avoir un clown à ma sortie de la salle de traitement. C'est un processus assez éprouvant, un clown n'aurait en aucun cas sa place avec tout ces futurs parents qui ont passé par toutes les gammes d'émotions. J'aurais vraiment eue l'impression qu'on voullait justement rire de moi dans une étape de la vie où j'ai le plus grand besoin de calme et de compréhension.
Je comprend le fait diminuer le stress et ainsi maximiner les résultats positifs .

Je n'ai rien contre les clowns au contraire, je crois simplement que ce n'est pas la place pour.

Jissap a dit…

Les enfants adorent les clowns parce qu'ils parlent leur langage : de grands gestes exagérés, des trucs colorés et insensés, des gens qui tombent d'un rien. C'est ce que les enfants aiment et c'est ce qui les fait rire. Je n'y vois absolument rien de mal.

C'est sûr que dans une clinique de fertilité, bof... mais dans une fête d'enfants, absolument! Quand j'étais plus jeune, j'ai dû être hospitalisée pour une semaine, et je me rappelle avoir eu la chance de recevoir la visite de clowns qui m'ont fait bien rire, et je me suis sentie beaucoup plus à l'aise dans mon lit d'hôpital. Alors chapeau aux clowns, moi je trouve qu'ils sont géniaux ;)

Nancy C a dit…

Je n'ai rien contre les clowns. Chacun fait son métier le mieux qu'il peut. Ceci est une étude loufoque, mais les résultats semble être là. Le rire déstress. Que voulez-vous! Et j'imagine que lorsqu'on se sent zen on doit être plus disponible à devenir enceinte.
Combien de fois on entend une future mère qui a réussi à lâcher prise et tomber enceinte? (J'adopte, puis je tombe enceinte - J'essaie sans succès et lorsque je me sens totalement épanouie au travail, je tombe enceinte...ect.)
Comme les clowns, il y a des humoristes qu'on trouve drôle et d'autres moins.

Bref, moi ce genre d'étude ça me fait sourire.
Et longue vie à ceux qui savent rire!
e

Maman au carré a dit…

Moi, j'aime les clowns! J'aime le contact qu'ils ont avec les enfants. C'est instantané! Et je trouve même marrants les clowns dénaturés des films d'horreur... Allez savoir pourquoi. Ça doit toucher quelque chose d'inconscient.

Sol est (était!) d'ailleurs mon préféré. J'aime bien les Pierrot en général. Et les clowns de cirque aussi!

Mais il faut avoir garder son regard d'enfant pour les apprécier, j'imagine...

Anonyme a dit…

Pour commencer les clown sa me fais peur( petaite à cause quon ne voit pas véritablement la personne et les film d'horreur en ais pour quelque chose aussi )mais si les gens qui font de métier aime vraiment cela pourquoi pas??? Hein au moin eux essais de mettre du bonheuur dans la vie des gens:) moi etre à hôpital/ en centre ou autre j'aimerais mieux rencontre des clown qu'être seul nom??? On dirais que dans cette société des qu'il est question de plaisir sa tape ses nerf une claque petaite ??? Voyons :)

Étoile a dit…

J'ai été clown pendant une belle fin de semaine. Il y avait une fête de village et j'ai fait ma petite part pour animer. J'ai eu énormément de plaisir à voir les petits et les grands venir vers moi.J'ai glissé avec les petits dans les glissades d'eau, fait des ballons,des pirouettes,etc. Si j'ai pu rendre du monde joyeux pendant ce temps tant mieux. Mais mon maquillage ne faisait pas peur du tout. Je recommencerais cette expérience demain matin.

Mamanbooh a dit…

J'aime les clowns qui animent les mardis soirs au St-Hubert. Ils sont gentils, patients, doux et accessibles.

Je n'aime pas l'effet des Clowns que nous croisons à Ste-Justine, ma fille devient hystérique! Mais, je trouve que c'est un beau projet et au travers mes larmes, j'arrivais à sourire lorsque je les croisais.

****

Mais, en clinique de fertilité, je trouve que c'est complètement de mauvais goût.

Anonyme a dit…

Moi je dis merci aux clowns, bénévoles qui plus est, qui sont venus visiter mon petit garçon dans sa chambre d'hôpital quand il était en isolement protecteur! De voir mon petit garçon attaché à sa perf rire et s'amuser, j'en ai pleurer!! Alors merci les clowns, merci merci merci
Anne-Laure

Anonyme a dit…

Je trouve ca dommage pour toi, moi j'aime ca des clowns, c'est vrai qu'il y en a des meilleurs que d'autres, mais j'en ai rarement vu des moins bons. Et franchement, des clowns traditionnel, face blanche, cheveux rouges, on en voit plus, entk moi les clowns que j'ai vu étaient très de notre époque !!! Et oui, je crois qu'il faut avoir gardé sont exubérance d'enfant pour savoir les apprécier. Et c'est drole car je vois le plus souvent des clowns filles !! Et j'ai tres rarement vu des enfants ne pas aimer les clowns. Je m'amuse comme une tite folle quand je vois des clowns avec les enfants !! Un peu de frivolité et d'absurde ca nous enléve quelques rides !!! Il y a toujours un bon coté dans tout !!! Il faut juste s'ouvrir assez les yeux pour le voir !
Faline

Anonyme a dit…

Je déteste les clowns, les mascottes, les Pierrots et les mimes....Peu importe l'endroit et/ou l'occasion...

Calicocotte a dit…

Je n'ai pas d'intérêt particulier pour les clowns,je les trouve drôle parfois, d'autres fois je m'en passerais bien, mais je pense qu'ils ont leur place dans certains endroits, comme les hôpitaux pour enfants, les fêtes, etc. En clinique de fertilité? Hum... Il y a des d'autres moyens de faire rire les patients, et de les amener à la détente, je pense!

Les seuls clowns que je n'aime pas du tout sont ceux qui n'ont pas d'intérêt pour leur métier ou dont la personnalité ne va pas avec le rôle. Quand tu n'as pas trop le tour avec les enfants, que tu n'es pas drôle de nature, ou que tu es du genre très très timide, le métier de clown n'est pas adapté. C'est comme pour n'importe lequel emploi, il faut des aptitudes de base.

Anonyme a dit…

Je me souviens encore de mon poster de clown de Direct Film dans ma chambre quand j' étais petite...j' en ai des frissons.
Geneviève