lundi 14 mai 2012

Mère extrême, totale, entière... normale?

Depuis vendredi, je suis probablement aussi perturbée que vous avec la couverture du Time (avouons, qu'ils ont bien réussi leur coup!).

Ça aurait pu me choquer, mais pas vraiment. Bon, d'accord, un enfant qui grimpe sur une chaise pour se faire allaiter sa mère, je trouve cela exagéré. Mais rapidement, ce qui m'est venu à l'esprit, c'était : "pauvre maman".
Oui, je trouvais qu'elle s'en remettait beaucoup à ce gourou, Dr Bill Sears, qui prône une tendance éducative appelée l'«attachment parenting». (Vous pouvez lire à ce sujet un peu partout sur le web ces jours-ci ici ou ici sur le site Ask Dr Sears; et en plus adhérer au mouvement Mom Enough, peut-être?) Je trouvais qu'elle se mettait une pression énorme, celle d'être une bonne mère, d'être mom enough.

C'est drôle, j'ai eu un doute. Elle veut le bien de son enfant, sûrement. Mais allaiter son enfant jusqu'à 5 ans, privilégier le co-dodo à outrance et ne jamais laisser pleurer son enfant, c'est beaucoup beaucoup beaucoup d'investissement. Si ce gourou tombe sur une nouvelle maman fragile qui ne sait pas trop ce qu'est la maternité et n'a personne pour réveiller son sens critique, peut-être qu'elle va adhérer sans trop se poser de questions. Et c'est là que c'est triste et fâchant même pour la mère. Elle se fait croire qu'elle doit TOUT faire cela pour donner confiance en soi à son enfant et assurer son bien-être. J'ai un doute qu'allaiter un enfant de 5 ans lui donne plus confiance en soi. Ça ne serait pas l'attacher à soi et l'empêcher d'aller vers les autres? C'est pas plutôt la mère qui est devenue "dépendante" de ce moment, qui ne veut plus (ou ne sait plus!) comment couper ce lien?

Choisir l'allaitement, le cododo ou toutes autres pratiques ne sont pas des erreurs. Loin de là. Ce que je dis c'est de TOUT choisir (donc ne rien choisir et prendre tout ce qu'on te dit) qui peut en être une. Ces mères extrêmes ont-elles pris cinq minutes pour réfléchir un peu. Est-ce que cette dévotion extrême leur convient? Est-ce que ce n'est pas exagéré? Est-ce que c'est ainsi que je voyais la maternité? Est-ce ainsi que je voyais mon rôle de mère?  Quand on devient mère, on oublie qu'on a le droit de choisir et surtout le droit de garder notre sens critique, notre bon vieux jugement. Avec ces méthodes extrêmes et ses pensées bien arrêtées, je ne pense pas que Dr Sears aident les femmes. Ils leur mettent une pression énorme sur les épaules. Il me semble qu'on s'en met assez soi-même parfois. J'ai lu quelque part dans mes lectures sur le web que le Dr Sears a déjà dit que pleurer pouvait causer des lésions au cerveau des enfants. C'est gros comme affirmation! Si la maman fragile qui veut tout faire bien lit cela elle-aussi, croyez-vous qu'elle va avoir deux minutes de break durant les 6 premières années de son enfant?

Je ne pense pas non plus que Dr Sears aide les bébés. Oh ils ont des parents qui renforcent le lien affectif, peut-être. Mais si on investit trop sur un lien, il me semble que clairement on peut risquer d'étouffer quelqu'un aussi...  Et, je ne me rappelle aussi que lorsque j'avais ma fille au début, je ne voulais pas être "enchaînée" à elle. J'avais aussi des sorties, un cours à l'université pour le plaisir, etc. Je voulais que mon enfant fasse partie de ma vie, mais le concept qu'il soit TOUTE ma vie m'effrayait. Ça n'a rien changé à notre amour et notre lien d'attachement. Même plus, j'étais entière, mais pas entièrement dévouée que sur elle.

J'ai peur surtout peur qu'un jour, ces mères totales/extrêmes/entière soient "déçues" de leur maternité. Qu'elles aient des remords. Qu'elles abandonnent encore plus parce qu'un jour elles n'en peuvent plus. Ou encore qu'elles se culpabilisent sûrement plus cruellement si jamais son enfant vit une difficulté. Car ce sera de TOUTE sa faute, encore plus. Pendant ces années de dévotion aveugle, elle se sera oubliée aussi.

Être une mère extrême, totalement dévouée aux moindres besoins de ses enfants, je ne trouve pas cela sain pour personne, ni pour elle (surtout), ni pour le père, ni pour les enfants. Je ne trouve pas cela beau ni inspirant. Ni admirable ni souhaitable. Je trouve vraiment cela inquiétant.

Tu as beau les aimer tes enfants, ils sont au coeur de nos vies, mais notre job première n'est pas de les "attacher" à nous, mais de faire en sorte qu'un jour, ils soient autonomes et responsables.
Peut-être qu'on pourrait leur parler à ces "mom enough", aller prendre un café (ou un verre de rosé) pour leur dire qu'être une mère juste normale, c'est assez pour que tes enfants soient tout aussi heureux, attachés et confiants. Vous, que leur diriez-vous à ces mères extrêmes?

32 commentaires:

Josette a dit…

Je suis bouche-bée! Ça prend juste un homme pour nous dire quoi faire! Quel genre d'enfant ça va donner ça? un enfant qui sera pas capable de se défendre, de faire face au stress?? Mais comment dire à ce genre de mère qu'elle fait un erreur en s'associant à ce genre de ''technique''? On se fait dire de ne pas juger personne! (je l'ai encore lu dans le dernier Reader's Digest)...

jaslabarck a dit…

Pas besoin d'aller si loin ... Juste la Jacinthe Renée ici au Québec et vous verrez la même chose. Mais ces gens sont beaucoup trop borné pour même seulement juste écouter ce qu'on voudrait leur dire. je ne leur dirais rien du tout. Pas de temps à perdre.

Une femme libre a dit…

Il y a plusieurs types de maternage. Un enfant qui a été allaité jusqu'à cinq ans peut s'en tirer très bien tout comme celui qui n'a jamais été allaité. L'allaitement n'est qu'une partie du maternage, pas la totalité. L'important, c'est que les parents, père ou mère, soient bien dans leur peau et contents de leur choix. Un enfant qui tète longtemps n'est pas nécessairement un enfant roi, tout comme un enfant qui n'a jamais été allaité peut être un vrai tyran. Tout dépend de l'éducation globale. L'enfant est adaptable et dans la majorité des cas, il va bien tourner. Un peu de positivisme et moins de jugements envers ceux et celles qui ont fait d'autre choix que les vôtres.

Sarah a dit…

Je lui demanderais si elle est heureuse et si elle croit que son enfant est bien dans tout ça. Si la réponse est oui, ben coudonc!

On fait toutes de notre mieux, certaine en suivant un peu plus que d'autres les "lignes directrices", mais au final, on fait ce qu'on peut!

Une femme libre a dit…

Ce qui a fait scandale, c'est plus la photo qui affiche vraiment l'allaitement, avec grand enfant monté sur une chaise pour atteindre la poitrine de la mère qui elle est debout. On s'entend que peu de mères allaitent ainsi dans la vraie vie. Dans les faits, l'allaitement prolongé a lieu dans la chaleur du foyer et un enfant de trois ou quatre ans va attendre d'être tranquille à la maison pour demander le sein, il parle et il comprend à cet âge-là et le sein n'est pas sa source principale d'alimentation.

Le fait que la mère dévouée soit jeune, mince et jolie doit jouer également dans le tollé provoqué. Un peu de jalousie, peut-être?

KArine a dit…

Eh bien... si pleurer peut causer des lésions au cerveau d'un enfant, le mien doit avoir le cerveau scrap!!!

Je comprend Une Femme Libre qui dit d'arrêter de juger les autres qui font des choix différents de nous. Mais on peut quand même en jaser! ;-) Parce que c'est ces enfants là que NOS enfant vont cotoyer!!! :-)

La cousine de mon conjoint a allaité son fils jusqu'à tard... mais quand t'es au McDo et qu'entre 2 croquettes ton tit-bonhomme vient de lever le chandail pour prendre une gorgée... on a beau pas vouloir juger mais y'a un maudit boutte!!! :-)

Allaiter longtemps, ou faire du co-dodo, ou pas vouloir causer de lésions au cerveau de ton enfant en le faisant jamais pleurer, c'est leur choix... mais, je ne suis pas spécialiste, je ne crois pas que faire TOUT ÇA en même temps va vraiment aider un enfant à se développer...

Et, même si on voulait leur dire qqch à ce femmes-là, on a juste à regarder les conversations sur ce site concernant allaitement ou non, si elles sont heureuses là dedans ou si elles y croient vraiment, elles vont juste nous envoyer chez le yable en nous traitant de mère indigne... ;-)

Evely a dit…

J'aime bien le commentaire d'Une femme libre, bien que je pense tout de même qu'il doit y avoir une fin à l'allaitement. C'est vrai, cependant que l'allaitement n'est qu'une seule partie du maternage et que l'éducation en est une énorme partie.

Je pense perso, que tout est dans l'équilibre. Ni trop de un, ni trop de l'autre. Je pense qu'un parent heureux donne des enfants heureux et un parent sain donne des enfants sains. Dans ce sens, je suis entièrement d'accord qu'il ne faut pas adérer complètement à une seule philosophie, mais bien prendre un peu de chaque philosophies et de trouver un juste milieu où on est confortable.

Comme le dit Sarah si elle est heureuse, ben t'en mieux, surtout si en bout de ligne ça ne cause pas de tort à l'enfant (on le saura à l'age adulte). Ceci dit, j'ai mes doutes, probablement dictés par les "conventions" et les "standards", mais de toute manière je sais que d'autres jugent mes choix et mes manières de faire. Je pense qu'il est normal de juger, tant qu'on impose pas ou que l'on ne s'impose pas. L'allaitement est un des sujets les plus vénimeux à ce propos. Je n'ai pas vu dans ce billet un gros jugement sur le fait d'allaiter un enfant qui n'est plus un bébé, mais un questionnement sur le fait de suivre une seule ligne directrice face à la maternité sans se poser de questions.

Anonyme a dit…

Je comprends très bien les commentaires de femme libre. tout est question d'équilibre aussi. Je suis pour l'allaitement mais que celles qui font le choix de ne pas le faire ne se sentent surtout pas coupables. En allaitant aussi longtemps que 4 à 5 ans je me pose la question qu'en pense le père? Lui je crois que c,est son rôle aussi de tranquillement pousser l'enfant à l'autonomie. De risque de me faire lancer des roches je crois que les pères auraient aussi leur mot à dire.Bon billet.

Isabelle BB a dit…

Moi je lui demanderais comment elle fait pour que son enfant ne pleure JAMAIS. Vraiment, c'est possible? Personnellement, j'aimerais bien que ma fille pleure moins, mais il y a de ces situations où une mère n'y peut rien! Par exemple, la semaine passée, ma fille a fait une crise parce qu'il pleuvait et qu'elle n'aime pas ça... Ben c'est la vie ma fille, je suis pas mère nature, je ne contrôle pas ça. Et toi non plus!

Et tous les petits bobos, comment sommes-nous supposés les éviter si on veut devenir une mom enough? Empêcher nos enfants de marcher pour pas qu'ils «s'enfargent» dans leurs pieds?

Je crois qu'avec des questions comme celles-là, les mom enough finiraient probablement par dire que tout est une question d'équilibre. Prendre des décisions au quotidien selon nos valeurs. Mais ce genre de philosophie de vie plus rationnel, ça ne ferait pas vendre les livres de Dr. Spears, ni des copies du Time.

En famille à Oxford a dit…

Cette photo brise pour moi l'intimité de l'allaitement. Elle ne respecte pas l'enfant qui devra vivre toute sa vie avec cette photo, qui le suivra sans doute longtemps. Je n'ai aucun problème à ce qu'on allaite son enfant le temps qu'on veut, ça ne me regarde pas. Si des médecins et psy disent que ce n'est pas dommageable pour l'enfant ou la mère, je ne vois pas de problème. Mais je suis profondément blessée par cette photo qui, en voulant briser un tabou ou créer le scandale, a quelque chose d'obscène qu'on ne devrait pas voir ainsi exposé dans une posture aussi artificielle et mise en scène. Et n'interprétez pas mal mes propos: j'allaite partout mon bébé de 7 mois et je ne prône pas le retour à l'allaitement caché. Je pense simplement que cette photo est entièrement orientée vers la mère et l'image qu'on veut donner de la maternité "extrême".

Jissap a dit…

Je trouve que c'est vraiment ridicule de nous demander de ne pas juger les autres. Franchement, on vit tous dans la même société, quand on voit des individus poser des gestes extrêmes, c'est correct d'analyser la situation, d'émettre son opinion et d'en parler. Ce n'est pas en taisant tout et en "laissant vivre" qu'on va s'entraider et propager les connaissances. On ne parle pas ici d'un simple choix entre l'allaitement ou pas. On parle d'une mère qui se fait dire qu'elle doit tout donner à son enfant, et de s'attacher à lui d'une façon malsaine, et vice-versa. C'est à mon avis dangereux, et je ne respecte pas du tout ce choix. Je crois que c'est bien qu'on soulève la question pour éviter à d'autres de tomber dans le piège. Un peu comme les diètes ridicules qui mettent la santé des gens en danger.

Franchement, vous dites quoi de ces parents qui refusent de soigner leurs enfants et qui s'en remettent à la prière? "Moins de jugement envers ceux et celles qui ont fait d'autres choix que les vôtres"? "Tant qu'ils sont bien dans leur choix"? Je sais que c'est un exemple exagéré, mais c'est une question de mettre des limites.

M'enfin. Tout ça pour dire, merci les (Z)imparfaites de vous prononcer là-dessus. Bon billet!

Anonyme a dit…

Ses choix et convictions personnels sont justement personnels... n'empêche que lorsque son garçon sera rendu à l'adolescence, ces photos referont surface (c'est certain qu'elles ressortiront) et en v'la un qui sera surement victime d'intimidation ou de niaisage de la part des autres enfants... La mère a le droit à ses choix, mais elle aurait pu les garder privés au moins... par respect pour son fils.

Mymy & Co a dit…

Chacun ses choix, mais toujours garder en tête que nous sommes femmes avant d'être mères... sinon, plus dure sera la chute !!!!!!

Anonyme a dit…

J'aime bien les messages de femme libre. Moi aussi ce que je pense c'est tant que la femme et l'enfant sont heureux dans cette situation là, quelle est le problème ? Par contre je peux comprendre aussi que l'allaitement ne se vit pas comme ça, on prône plutôt l'intimité, surtout à cet âge. J peux comprendre aussi que certain peuvent être choqué par la photo, j'avoue qu'elle est un peu explicite mais bon elle n'est pas complètement nu à ce que je sache. Bref, encore un sujet tabou dans notre société, mais je dois quand même avouez que je l'a félicite car j'ai allaité mes 3 enfants jusqu'à 2 ans et parfois je me faisais regarder tout croche (le regard des gens n'est pas toujours facile à gérer) mais bref j'attend mon 4e enfant et mon garçon de 4 ans et demi a une fixation assez intense sur les seins je me sentirais très mal à l'aise de l'allaiter encore ;-)
Tant que ces femmes et ces enfants sont heureux et à l'aise dans ce choix je dis GO car la jeunesse passe très vite !
C

Anonyme a dit…

Je voudrais simplement spécifier que lorsqu'ils disent que les pleurs causent des lésions au cerveau, je ne pense pas qu'il veulent dire que leur enfant n'a jamais pleuré. Mais laisser un bébé pleurer dans son lit pendant des heures parce qu'on veut qu'il ''aprenne'' a s'endormir seul, oui je suis certaine que ça peut causer des lésions.. Ça ne ferait de bien à personne !! Je n'ai jamais laissé mes enfants s'époumoner dans leur lit, il m'est arrivé de pratiquer le co-dodo et j'allaite toujours ma fille qui est âgé d'un an et nos enfants sont ''normaux'' ,en santé mais surtout heureux !! Et nous, leurs parents, le sommes aussi ! C'est sure qu'il y a des extrêmes. Je ne suis pas d'accord avec tout ce que le Doc Sears ( je crois que c'est son nom ) dit,mais encore moins avec les techniques de Brigitte Langevin..

Roukinette a dit…

Personellement c'est avec le terme "enough" que j'ai de la misère. Suis-je assez mère parce que je vais voir si j'allaiterai ou non au moment ou je vais voir ma petite fille pour la première fois ? Parce que je ne veux pas faire de co-dodo trop longtemps, parce que j'ai hâte d'être toute seule dans mon corps ?

Je ne suis pas assez mère ? Mon chum a déjà plus de facilité avec les bébés que moi et ça me rends insécure face à ma future maternité... et ce docteur Sears me dis que les choix que je m'appête à faire feront peut-être de moi, une pas assez mère, c'est quoi je serai un moitié de mère ?

Je pense qu'on peut faire ce qu'on veut dans la vie tant que c'est pour le bonheur de nos enfants et de soi-même... mais j'ai eu mal de penser que je ne serai pas une mère enough...

Evely a dit…

@ Roukinette

J'aime ton commentaire. En effet c'est quoi une mère enough. Toute mère qui aime ses enfants est une mère enough, même si ses choix ne vont pas vers un type de philosophie plus qu'un autre.

En parlant avec une copine de ce billet, elle m'a fait remarqué que ce qui la rend mal à l'aise face à l'allaitement à long terme est la relation que l'enfant au corps des autres. Et ce dans le sens que, par exemple, depuis que mon fils est en age de comprendre, on lui dit que son pénis est à lui et que personne n'a le droit d'y toucher sans son accord. Du même souffle, il n'a pas le droit de toucher le pénis de papa et les seins ou l'entre jambe de maman, même si c'est curieux qu'elle n'a pas de pénis. On ne se gêne pas pour être nu dans la maison, sans être toujours tout nu, mais quand on prend le bain ou quand on va s'habiller

Alors la question que ma copine posait et que je pense qui est une bonne question en effet, quelle relation à un enfant de cinq ans qui lève le chandail de sa mère pour une petite tété? Est-ce qu'il comprend que le corps de sa mère ne lui appartient pas ? Est-ce qu'il comprend que les seins dans notre société sont sexuels ? Je précise que ma copine ne se promène pas nue devant ses enfants et qu'en soit ça a partit toute une autre discution entre nous deux, toute aussi intéressante.

Pour ce qui est du fait que la mère sur l'image est jolie, en toute franchise, je ne l'avais pas remarquer. Je pense vraiment que juste "l'acte" d'allaiter un enfant et non un bébé fait jaser et qu'il n'y a aucun jalousie envers la mère qui est belle. Je pense que la photo fait jaser parce que c'est fait sans cette philosophie de rapprochement entre la mère et l'enfant. C'est froid comme image et "stagé". Je ne trouve pas que cette image montre les "bienfaits" de cette philosphie, c'est plus un genre " In your face". Enfin c'est la lecture que je fais de l'image et de l'image seulement.

Anonyme a dit…

Perso, je suis pour l'allaitement, moi je ne me rendrais pas jusque la. Mais c'est un choix personnel. Tant que les enfants ne sont pas en danger, je me dit que chacun mène son ménage comme bon lui semble, et c'est pas a moi de juger.
Et ici, il y a jo boccan (je suis tellement pas sure de comment ca s'écrit) qui a allaiter ses enfants jusqu'a ce que l'autre arrive et son dernier jusqu'a son entré a la maternelle.

Maxoo

Maman de deux belles filles a dit…

Et bien, je suis une mère extreme..bornée probablement aux commentaires de certains.Je suis plus que surprise que cette façon de faire soit contreverser. Parce que honnêtement je n'ai que suivi mon instinct. Je suis pour le cododo,parce que de toute façon le but est de dormir et on sait tous qu'être maman les heures de sommeil sont comptées. Alors je l'ai choisi par paresse et comme je dors bien! Et non, je n'evoie pas mes filles à la garderie parce que j'ai envie de les élever en tant qu'être humain et non les pitcher avec une personne qu'elles ne connaissent pas. Et pitié ne me parlez pas des bien fait de la garderie... L'allaitement jusqu'à 5 ans, et bien, si tout le monde est heureux la dedans et je ne crois pas que se sois vraiment prenant pour la maman. Quelle mère, n'aime pas se coller avec sa progéniture, quel parent n'aime pas garder ses enfants à la maison, Qui n'aime pas faire dodo ensemble pour le plaisir de dormir! Dangeureux...bin là quand même pas. Je comprends que dans chaque extrème il n'y a rien de bon. Mais que chacune d'entre vous soyez contre...j'en doute, y a t il un peu de jalousie parce que vous vous ne le faites pas? Non je n'ai pas une grosse maison, non je n'ai pas une garde robe de rêve, non je n'ai pas beaucoup de sortie.Je vous avoue que tout cela ne me dérange pas et que dans 10, 20, 30 ans je suis certaine que c'est moi qui aura eu raison de leur donner tout ce temps de ma vie. Parce qu'elles seront des femmes accomplies et ça je suis plus que sur que mon choix est le bon. Faites comme vous le sentez, mais je ne crois pas en l'enfant doit intégrer ma vie et pas déranger grand chose. On doit assumer que l'on fait des enfants et on se doit de les élever plus haut que nous. Moi et le papa nous avons fait le choix d'avoir des enfants et on comprend mal ceux qui ne s'investisse pas dans cette relation parent/ enfant....
Moi, j'aime Jacinthe René et elle m'a appaisé dans ma fa^con faire parce que je me sentais seule dans mon coin avant de l'entendre parler!
Soyez fière d'être maman et je ne crois pas que vous mettez votre vie de côté en donnant tout à vos enfants.
Merci d'avoir lu!

Mag a dit…

Ben moi je me demande si la photo d'illustration c'est vraiment une mere et son fils (auquel cas je les trouve leur attitude distante : pas d'echange de regard, pas vraiment de tendresse...) ou si c'est des acteurs qui sont juste là pour illustrer le sujet.
L'expression "mere enough" m'a choquée aussi : on est toutes meres autant qu'on peut, on est aussi femmes, amantes, on travaille, on a des amis... Est-ce qu'on peut etre "pas assez" mere parce qu'on a une vie aussi ? en tout cas je trouve ca tres severe et meme inquietant pour les futures meres : que de pression ! comme s'il etait utile d'en rajouter !
Enfin ma troisieme interrogation ( et je rejoins d'autres posts sur ce sujet) c'est : quelle est la place du pere dans tout ca ? parce qu'un enfant ca se fait a 2, ca s'eleve à 2, ca s'eduque à 2... et ca s'aime à 2 : et en particulier les 5 premieres annees ca me parait important de creer du lien avec le pere aussi, pour l'equilibre de l'enfant.

Anonyme a dit…

Ouf... que de choses dire sur ce sujet, mais surtout autour...

Pour ma part, en partant, l'image et surtout le titre qui y est relié me font l'effet d'une claque en plein visage et me donne le goût d'étrangler celui qui en est responsable...

Pourquoi? Parce que je ne peux pas, pour des raisons médicales qui ne concernent que moi, mais qui sont vraiment évidentes et incontournables, allaiter! Donc en partant, ça y est, je ne serai jamais "mom enough". C'est quoi cette merde... franchement, il y a des façons de dire les choses... et puis, heureusement, je sais très bien que malgré le fait que je ne puisse allaiter, je donne quand même tout ce que j'ai ma fille, et juste la voir, elle est super épanouie, en pleine forme, brillante et adorable, alors je n'ai pas dû la "scraper" tant que ça, et son petit frère, qui sera là bientôt, devrait aussi survivre à la mère indigne que je suis...

Est-ce que je suis pour ou contre l'allaitement jusqu'à 2,3,4 ans? Ben j'ai de la misère à le savoir puisque je ne sais pas et ne saurai jamais c'est quoi allaiter!!! J'ai une certaine difficulté avec le fait que l'enfant parle, court, grimpe partout et pose 56 questions à l'heure mais soit toujours allaité, mais ça c'est ma vision à moi, je ne crois pas que ça puisse vraiment causer du tort un enfant, en autant que la mère le fasse réellement pour son enfant et qu'ELLE n'ait pas de problèmes d'attachement...

@Maman de deux belles filles : donne-moi ton adresse que je t'envoie une médaille!!! Je te cite : "Et non, je n'evoie pas mes filles à la garderie parce que j'ai envie de les élever en tant qu'être humain et non les pitcher avec une personne qu'elles ne connaissent pas. Et pitié ne me parlez pas des bien fait de la garderie... " Ben oui, c'est reconnu que la garderie c'est le diable et qu'il n'y a aucun bienfait à ce que des enfants jouent avec d'autres enfants de leur âge au lieu de passer tout leur temps dans les jupes de leur mère... Ça va en faire des enfants traumatisés, à voir combien de parents on est à envoyer nos petits à la garderie ein!!!
"Qui n'aime pas faire dodo ensemble pour le plaisir de dormir! Dangeureux...bin là quand même pas. " Ben non ma grande, il n'y a aucune étude qui a prouvé qu'il y avait un risque d'étouffer soi-même son propre bébé, et ne me dis pas que c'est juste quand les parents ont bu trop d'alcool ou ont pris de la drogue... une mère qui se réveille toutes les deux heures depuis des semaines peut être assez coma merci quand elle dort...

"je suis certaine que c'est moi qui aura eu raison de leur donner tout ce temps de ma vie. Parce qu'elles seront des femmes accomplies et ça je suis plus que sur que mon choix est le bon." Ben bravo... tu es satisfaite maintenant? Tu t'es assez convaincue toi-même que tu es une bonne mère et que tu sais mieux que quiconque ce qui est le mieux pour tous les enfants, pas juste les tiens???

Ce genre de discours m'horripile au plus haut point... occupe-toi de tes enfants comme tu l'entends, mais ne viens pas me dire comment m'occuper des miens... ta réalité n'est pas celle de tout le monde, et bien des gens ne peuvent pas faire le choix de rester la maison, il faut que les deux travaillent pour qu'ils puissent nourrir et élever leurs enfants convenablement, sans plus de grosse maison, de belle garde-robe ou de sorties que toi ma chère...

Valérie

Valerie a dit…

Ouf... que de choses à dire sur ce sujet, mais surtout autour...

Pour ma part, en partant, l'image et surtout le titre qui y est relié me font l'effet d'une claque en plein visage et me donne le goût d'étrangler celui qui en est responsable...

Pourquoi? Parce que je ne peux pas, pour des raisons médicales qui ne concernent que moi, mais qui sont vraiment évidentes et incontournables, allaiter! Donc en partant, ça y est, je ne serai jamais "mom enough". Foutaises!!! Heureusement, je sais très bien que malgré le fait que je ne puisse allaiter, je donne quand même tout ce que j'ai à ma fille, et juste à la voir, elle est super épanouie, en pleine forme, brillante et adorable, alors je n'ai pas dû la "scraper" tant que ça, et son petit frère, qui sera là bientôt, devrait aussi survivre à la mère indigne que je suis...

Est-ce que je suis pour ou contre l'allaitement jusqu'à 2,3,4 ans? Ben j'ai de la misère à le savoir puisque je ne sais pas et ne saurai jamais c'est quoi allaiter!!! J'ai une certaine difficulté avec le fait que l'enfant parle, court, grimpe partout et pose 56 questions à l'heure mais soit toujours allaité, mais ça c'est ma vision à moi, je ne crois pas que ça puisse vraiment causer du tort à un enfant, en autant que la mère le fasse réellement pour son enfant et qu'ELLE n'ait pas de problèmes d'attachement... et puis, la photo est ridicule, j’ai beau ne pas savoir ce qu’est allaiter, ce n’est aucunement réaliste et j’espère bien ne jamais voir une scène du genre en public, parce que là, oui, je trouverai ça très déplacé!

@Maman de deux belles filles :
Ce genre de discours m'horripile au plus haut point... Effectivement, comme tu le dis toi-même, tu sembles extrême et bornée… occupe-toi de tes enfants comme tu l'entends, mais ne viens pas me dire comment m'occuper des miens... Tu sembles ignorer que ta réalité n'est pas celle de tout le monde : en partant, bien des gens ne peuvent pas faire le choix de rester à la maison, il faut que les deux travaillent pour qu'ils puissent nourrir et élever leurs enfants convenablement, sans pour autant avoir de grosses maisons, de belles garde-robes ou de sorties… À te lire, une mère qui, comme moi, ne peut pas allaiter, ne sera jamais une bonne mère… une mère qui doit travailler pour élever son enfant ne sera jamais une bonne mère… une mère qui décide que le lit conjugal est le lit conjugal et non le lit familial ne sera jamais une bonne mère… alors que toi tu es la meilleure des mères, évidemment, et tout ce que tu fais, tu le fais toujours parfaitement…

Dans la vie tout est une question d’équilibre, et la principale chose dont les enfants ont besoin, c’est de parents qui les aiment, qui partagent des moments de qualité le plus souvent possible avec eux et qui leur fournissent les outils pour s’épanouir… Il n’y a personne de parfait dans la vie, même pas les mères extrêmes qui n’ont plus de vie en dehors de leurs enfants… ce qui fait qu’un parent est un bon parent, c’est qu’il fasse de son mieux chaque jour avec les moyens qu’il a… c’est ça un vrai parent, un parent « enough »… et il ne faut pas oublier que chaque enfant a sa propre personnalité, et que malgré toutes les bonnes intentions des parents et tous les sacrifices qu’on pourra faire pour eux, certains feront un jour de mauvais choix alors que d’autres en feront de meilleurs… et ce même dans les meilleures familles, comme le dit l’expression…

KArine a dit…

Des fois je me demande si les personnes qui laissent des commentaires comme celui de Maman de deux belles filles (les élever en tant qu'être humain et non les pitcher avec une personne qu'elles ne connaissent pas) le font expres pour provoquer ou si elles sont simplement... mettons simples d'esprit pour rester polie...

Parce que celles qui envoient leurs enfants à la garderie les pitchent littéralement dans les bras de qqun qu'ils ne connaissent pas DU TOUT et en laquelle la maman n'a AUCUNE confiance, pour aller prendre un break au travail et revenir le plus tard possible pour ne pas être obliger de se bâdrer de s'occuper de son enfant, l'asseoir devant la télé après souper et le coucher le plus tôt possible pour avoir la criss de paix. Oui, on est toutes comme ça les mamans qui envoient leur enfant à la garderie... ou, comme vous la décrivez : la maison des horreurs.

Pour répondre au questionnement de Mag : C'est une vraie mère avec son vrai enfant et elle pratique vraiment ce dont on parle dans l'article... ouaip.. c'est tellement beau une mère qui aime VRAIMENT son enfant, qui RESTE avec TELLEMENT qu'elle va l'allaiter juste avant son examen du barreau, parce que ça fait des enfants indépendants...

Evely a dit…

@ Valérie
J'ai tendance à ne plus répondre aux types de commentaires comme celui de Maman de deux belles filles parce que ce types de commentaires m'ont énormément blessés dans le passé. Mais si je me permettrais d'y répondre ce serait comme tu viens de le faire.

Je n'ai pas pu allaité mon premier fils. Je ne savais même pas à l'époque qu'il était possible de ne pas pouvoir physiquement allaité. J'en ai fait une dépression et des commentaires comme celui de Maman de deux belles filles me renfonçait encore plus dans mon cercueil. De plus je crois fortement au bienfait de la garderie, je travaille, je ne fais pas du cododo et j'aime le vin et je mange du fast food à l'occasion. Aussi bien dire que je suis une des pires mères au monde. Ah oui, j'oubliais, j'ose laisser mon fils de 18 mois (à l'époque) dans sa chaise haute à côté de moi pendant que je coupe les légumes (ça a fait toute une histoire, je ne sais pas si les Z s'en souviennent). Enfin mon deuxième fils à un mois aujourd'hui même. Encore une fois je n'ai pas pu allaiter. Ce coup-ci je suis plus forte et je sais qu'une mère enough ne se définit pas par ce genre de critères. Je le sais parce que j'en ai la preuve à tous les jours et je ne parle pas de mes propre enfants, mais de tous ces parents, mères et pères, qui sont exceptionnels et pourtant qui ne suivent pas tous ces diktats.

Bref merci pour ton commentaires, il me rejoins à bien des niveaux... Et j'espère qu'il touche peut-être aussi une nouvelle maman qui est encore toute fragile et qui a peur de ne pas être à la hauteur

KArine a dit…

Valerie...

J'avais écris mon commentaire, j'en ai effacé des bouts, j'en ai réécris d'autres et j'ai ré-effacé... pour finir avec le commentaire qui a été publié après le (les) tien(s)!!!

Mais c'était tellement ce que tu as écris! Ça m'a tellement fait de bien de péter ma coche à travers ton commentaire!

MERCIIIII! :-)

Juillet a dit…

L'éducation, comme bien des sujets, est prise à partie par des théories "à la mode" au fil du temps. Certaines façons de faire sont prônées via des études, puis critiquées via la réfutation de ces mêmes études, mais aucune ne perdure durablement à travers les années.
D'où l'importance de vivre sa parentalité en accord avec ses valeurs personnelles. Nous donnons ce que nous sommes à nos enfants. Et souvent, heureusement, c'est très bien ainsi.
Une chose qui m'exaspère cependant: ces femmes, mères, qui se croient parfaites, qui étalent leur sens du sacrifice comme si c'était CA la maternité (comme si renier ses propres besoins était synonyme d'être une bonne mère!!!), celles qui se sentent obligées "d'évangéliser" les autres puisque leur façon de faire, n'est-ce pas, est la seule valable.
Personnellement, je suis une femme, une maman, qui fait de son mieux avec tout l'amour, le bien-être et le bonheur que cela implique. C'est assez enough merci, non? :)

Anonyme a dit…

He boy !!!

Que dire, que dire. Moi personnellement allaiter un jeune de cinq ans, je trouve ca trop vieux. Je crois que a cet âge la, les enfants commencent a prendre conscience de leur identité sexuel. J'avais déja des ptits chums a cet age la !!! J'ai de la difficulté a m'imaginer boire au sein de ma mère encore a 5 ans !!! hiiiiiiiiiii que de droles de souvenirs j'aurais eu !!! hiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!! Et médicalement, quand un enfant peut ingurgiter tous les nutriments dont il a besoin dans ses repas, pourquoi allaiter encore !?!?!?!?! Je crois que des calins et tout peuvent aussi bien combler leur besoin affectif, Sans avoir besoin d'un contact bouche sein. Et pour la question des mom enough, est-ce qu'une mere seule peut apporter tous les aspect cognitif et social a un enfant ?!?!?! Je ne crois pas, l'enfant doit aussi passer du temps avec d'autres enfants et d'autres adultes pour avoir un apport satisfesant !?!?! d'ou la question de madame de deux belles filles. Ouf Moi qui a deux ans repetais sans cesse " je suis capable je veux le faire toute seule" Mon dieu que j'aurais été malheureuse d'avoir une mère aussi étouffante !!! Faut savoir faire la différence entre être la en cas de besoin pour l'enfant et tout faire pour lui !! On doit leur donner des pistes et les diriger mais ils doivent faire un apprétissage aussi pour eux meme !!! Notre but comme parent c'est de les aider a devenir des personnes autonome !!! Je ne crois pas que trop en faire aide vraiment les enfants. Et non comme parent vous ne pouvez pas tous leur apporter , ils doivent vivre des expériences avec dautres personnes aussi !!! My god, avoir été "pognée" 24 hrs sur 24hrs avec ma mere tout le temps, ( et une mere merveilleuse) je crois pas avoir eu assez de bagages pour etre la personne que je suis maintenant, je remercie ma mere pour m'avoir rendue aussi autonome avec un sens logique développer !!! Ce qui ma grandement aider a règler facilement les problemes qui me surviennent en cours de route par moi-même avec un peu de support !!

Faline

Valerie a dit…

@ Karine et Evely : j'avais pris la peine de réécrire mon message, parce que je me suis dit que j'avais peut-être été trop virulente... mais le fond de ma pensée se retrouve bel et bien dans le premier message! Et ça fait plaisir :)

Au début je fermais ma boîte, mais je n'en peux plus de me faire dire que si je ne fais pas ci ou ça. je ne suis pas une bonne mère... Ma fille est rendue à trois ans, et aujourd'hui, j'ai assez confiance en moi pour envoyer promener ceux qui se pensent meilleurs que moi parce qu'ils suivent aveuglément des dictats... faisons donc confiance à notre jugement!!!

Et comme le disait Evely, si ça peut toucher une seule nouvelle maman qui en a besoin, c'est vraiment tout simplement merveilleux! Être parent, c'est déjà assez complexe comme ça, sans que des bien-pensants viennent nous dire qu'ils sont donc bien meilleurs que nous...
et entre vous, moi et la boîte à beurre, ça ressemble pas mal à quelqu'un qui essaie de se convaincre elle-même qu'elle est donc bien parfaite en crachant sur tous ceux qui ne font pas la même chose...

Marâtre Joyeuse a dit…

Attention...
(1) Vous ne faites pas la distinction entre les écrits du (des, en fait) Dr Sears et le résumé, biaisé, que le Time en fait.
(2) N'y a t'il pas, dans la vie en général, plusieurs bonnes manières la même chose? Vivre et laisser vivre, oh la la...

Si cela vous rend mal à l'aise de voir un bambin téter sa mère, moi, ça me rend mal à l'aise, disons, le 5-10-15. La maternité n'est pas un concours. Il n'y a pas de gagnante à la fin. Nous faisons ce que nous jugeons bon. Toutes les mères font ce qu'elles jugent bon. Qu'elles lisent Brigitte Langevin ou Bill Sears. Ou personne, tout simplement.

Signé la maman qui s'est sentie coupable pendant un an d'être "une granole finie", après avoir lu trop de commentaires désobligeants, comme ceux qu'on lit ci-dessus.

Anonyme a dit…

Pauvre enfant que celui grimpé sur la chaise! Avez-vous essayé d'imaginer, une fois rendu à l'âge d'aller à l'école,tous les propos déplaisants, les moqueries et les quolibets dont on l'affublera au primaire comme au secondaire; il est marqué pour la vie.

Bizz

Anonyme a dit…

Le problème n'est pas les choix que les "mom enought" font pour leurs enfants (allaitement prolongé, cododo prolongé, bannissement de la poussette, baby led weaning et j'en passe). Après tout, tout le monde à le droit de vivre sa maternité à sa façon.

Là où le bât blesse, c'est que plusieurs "moms enought" considèrent que seuls leurs choix sont valides dans la vie et que n'importe quel autre mode de vie est néfaste pour l'enfant. Plusieurs d'entre-elle boivent les paroles du Dr Sears et suivent ses préceptes à la lettre sans possibilité de déroger. J'ai même été témoin d'une engueulade entre "mom enought" pcq'une d'entre elle avait décidé de sevrer son enfant... Inacceptable. Vous auriez du lire les commentaires: un sevrage, c'est violent et ça laisse des séquelles...

Je crois que plusieurs d'entre-nous se sont farcie le discours des "mom enought" qui pullulent sur les forums de tout genre. Plusieurs d'entre-nous en ont marre de se faire dire qu'elles ne sont pas assez bonnes ou encore que l'ont plaint notre enfant de nous avoir pour mère.

Bref, si les "mom enought" trouvent que certains messages sont virulents à leur égard, elles devraient se regarder le nombril, car le respect, ça passe des deux côtés. Personnellement, j'ai toujours senti que je devais respecter les "mom enought" sinon on me traitait de tous les noms, mais de leur côté, elles ne m'ont jamais témoigné une seule once de respect, mais ça c'est correct pcq'ELLES ont raison...

Anonyme a dit…

Je comprends qu' on pratique l' allaitement prolongé dans les pays du Tiers-Monde. Mais dans les pays industrialisés, non, je ne comprends pas.
Geneviève