mercredi 29 juin 2011

L'art de faire semblant

S'il y a une compétence que j'ai acquise avec l'arrivée des enfants dans ma vie, c'est bien celle-ci: l'art de faire semblant!

Je suis transparente comme du verre dans la vie non-maternelle et je ne suis pas du genre mielleuse ni faussement fine donc j'ai dû apprendre de zéro à m'extasier devant des gribouillages, à en beurrer épais devant des simili-exploits et à trouver gé-ni-al-es leurs initiatives. Que voulez-vous, ce n'est pas inné chez moi! Mais j'y travaille fort depuis 8 ans et je peux désormais affirmer que je maîtrise franchement cette compétence transversale de la parentalité.

Ces jours-ci, je suis eu-pho-ri-que devant leurs chorégraphies copiées/collées de Mixmania, je les encourage avec grands cris à faire la chandelle la plus droite dans la piscine et j'applaudis Lolo quand il croit faire le moonwalk devant le faux Michael Jackson sur la Wii.

Des fois, j'ai peur de sonner faux mais mes enfants y croient totalement. Si bien que j'ai fini par me croire aussi!

Et vous, sonnez-vous faux parfois? En mettez-vous un peu, beaucoup? Êtes-vous toujours sincère?

8 commentaires:

Mamanbooh a dit…

Bravo!

Tu fais semblant ou tu joues seulement le jeu?

Je pense que quand nous sommes mamans, nous avons des personnalités parallèles qui se développent...

Autant la fille qui allait au théâtre,autant des fois, je suis sur le mode maman-motive-les-troupes!

Ça se gâte quand je me trompe de destinataire(s) et que c'est papa qui que j'encourage (quoique des fois...)!

Alors, oui, je fais semblant!

Gen la vilaine a dit…

J'écoute régulièrement mes enfants d'une oreille distraite (ok, je ne les écoute pas du tout) quand ils jasent sans fin...

Dernièrement, Héritier 1er (8 ans) m'a garoché un ''Maman, tu m'écoutes tellement pas''.

Bref, j'ai été démasquée!

Guenièvre a dit…

Bravo Gen!!!!

Moi aussi je m'extasie devant le millionième dessin que ma fille m'apporte ou devant les prouesses de karaté de mon fils.....Je crois qu'on fait tous un peu semblant car nous avons tous nos tracas quotidiens qui nous trotte dans la tête....

Michèle a dit…

Parfois, je me dis que je ne suis pas "assez". Je vois d'autres mères, elles mettent toujours le paquet. Félicitent démesurément. Je ne beurre pas trop épais. Comme ça, quand ils font quelque chose de vraiment extraordinaire, là, je peux m'extasier!!!

Anonyme a dit…

Je crois que je n'en fais pas trop, mais je pense qu'il faut en faire plus que ce que la réalité nous dicte. Si je passe à côté de ma fille et qu'elle dessine, je ne vais pas lui sauter dessus pour lui dire à quel point c'est magnifique. Mais si elle vient vers moi et qu'elle me montre son dessin, toute fière, je vais lui dire que c'est beau, c'est certain.

L'enfant s'attend alors à ce que son parent le félicite, lui démontre un petit peu de fierté. C'est ma job, en tant que maman, de souligner ses talents, de récompenser les efforts, de féliciter ses petits exploits. Ça fait partie de l'estime de soi qu'elle est en train de bâtir.

Il est important de voir avec nos yeux d'enfant. Ce qui pour nous est banal, ordinaire, est possiblement génial pour lui. Dans sa tête, dans son coeur, dans ses yeux, il vient de faire un exploit. Pas un petit exploit, pas un demi-succès, pas "ouin pis tout le monde peut faire ça", non, c'est une réalisation hors du commun.

Nos enfants devraient tous croire qu'ils sont des superhéros. Ils recherchent notre attention, notre admiration, notre affection, notre approbation. Et on devrait tous être suffisamment disponibles (physiquement et mentalement) pour s'émerveiller devant tous leurs succès! (même si c'est juste d'être capables de verser tout seul du lait dans un verre).

Virginie

Julie a dit…

Je sais pas... je suis partagée un peu là-dedans. D'un côté, je voudrais vraiment toujours leur dire bravo, beurrer épais et leur donner une superestime, mais quel poison pour leur avenir...
Alors, non, quand leurs dessins ne sont que des gribouillis, je leur dis: maman sait que tu es capable de mieux que ça! Quand Blondinette s'est royalement plantée dans son spectacle de chant l'an dernier, je l'ai applaudie (quand même!) et je lui ai dit qu'elle avait donné tout son effort dans ce qu'elle avait accompli...
Je suis pas capable de faire semblant avec ça, ça sert à rien... Je vois une poulette de 4 ans constamment surestimée de ses parents, elle a un ego gonflé à bloc et quand l'autorité (garderie, éducatrice de prématernelle, etc...) va à l'envers des parents, eh bien devine, les parents débarquent la fillette de l'activité en question. Imagine la drop qu'elle va pogner à l'école ou juste à Passe-Partout cette année, quelle horreur!!!

Anonyme a dit…

J'essaie de féliciter les améliorations et le dépassement de soi. Quand ma fille de 6 ans me donne un dessin, je dis merci beaucoup, c'est gentil d'avoir pensé à moi, wow, tu fais de mieux en mieux ton A dans ton nom. Bravo.

Mais la journée où j'ai dis à ma fille que je ne trouvais pas beau son dessin parce qu'elle avait barbouillé plus que dessiné, elle était vexée. J'ai réussi à lui faire comprendre qu'il faut prendre son temps dans ce qu'on fait et qu'il faut que ça soit joli avant de le donner.

Ceci étant dit, j'ai déjà beurré épais devant des barbeaux, des bonhommes pas de corps, des soleils tout croches... des sauts à pieds joind, à un pied, de reculons, de côté, en cloche pied...

Maintenant que cocotte grandi, j'apprend à lui inculquer des valeurs. Et quand je ne trouve pas les bons mots, je m'extasie. Ben quoi, il faut aussi lui donner une bonne estime de soi.

Anonyme a dit…

En toute sincérité, je ne crois pas que faire semblant rehausse vraiment l'estime de soi de nos enfants, je trouve que c'est vouloir prendre un racourci facile. Pourquoi faire semblant? Le but recherché, c'est quoi? Faire accroire à l'enfant que ce qu'il vient de faire est exceptionnel? Je pense que ce qui contribue vraiment à l'estime de soi d'un enfant c'est de lui montrer qu'on s'interresse à lui, à ce qu'il fait, pas juste lui lancer un WOW.

Au quotidien, pour moi, ça veut dire demander à notre enfant de nous expliquer son dessin et d'être attentif plutôt que de juste lui dire un c'est magnifique auquel on ne croit même pas. Et lorsque le dessin est vraiment magnifique, ça se voit qu'on le pense réellement et ça vaut plus cher que de l'avoir dis à tous les jours. Par contre, non jamais je vais dire à un enfant que c'est botché, l'enfant dessine avant tout pour lui, pour se divertir, pas pour performer.

Et ça s'applique à tous, je préfère écouter, poser des questions, bref prendre du temps que de lancer un bravo non sentis.