mercredi 27 avril 2011

Congé d'école bénévole

Pas de mathématiques ni d'anglais demain, nous avons décidé de donner à Lolo et Momo un congé d'école. On ne part pas en vacances dans le sud... Notre journée sera pas mal moins glamour. On s'en va aider des enfants à mettre leurs chaussures, à ouvrir leurs plats de lunch et accomplir des défis physiques impressionnants. On passe la journée au Défi sportif à aider et encourager leur soeur Lili et ses amis handicapés qui sont inscrits à diverses compétitions: course en fauteuil roulant, en tricycle, natation, etc. Une journée qui diffère d'une journée de classe habituelle mais qui ne manquera pas d'apprentissage ni de leçon.

Le bénévolat et les activités communautaires sont plus souvent qu'autrement le lot des ''cas-problèmes-qu'on-veut-remettre-sur-la-bonne-voie". Par exemple, à l'école de Lili, des jeunes ados qui ont eu mille difficultés dans la vie et qui raccrochent viennent passer quelques matinées par mois dans des classes d'enfants handicapés. Ils leur font la lecture et bricolent avec eux. Ils sont témoins de difficultés à mille lieux des leurs et cela leur ouvrent parfois (souvent!) les yeux.

Mais les enfants ''normaux'' n'en entendent jamais parler et font encore moins de bénévolat. Et pourtant, certains mériteraient de vivre cette expérience, de sortir de leur moi-moi-moi et de s'apercevoir qu'il y a d'autres statuts que celui de privilégié.

À mon avis, toutes les classes devraient développer un projet social, communautaire, bénévole sans rien demander en retour. Un projet commun qui n'impliquerait pas la vente de chocolats pour obtenir un plaisir (voyage, sortie, ou autre) mais un geste d'entraide gratuit. Tout simplement. Certains le font au secondaire mais il me semble que ce n'est pas très répandu au primaire. Ça ferait du bien aux enfants dont certains n'ont pas l'empathie innée.

Les familles aussi (bien sûr!) ont la responsabilité de faire découvrir à leurs enfants d'autres univers que celui qui les entoure.

Pour une expérience enrichissante, je vous propose d'aller encourager les athlètes handicapés du Défi sportif, qui se tient jusqu'à dimanche, à Montréal. Une belle leçon de courage pour nos petits chialeux qui se plaignent toujours le ventre plein!

Avez-vous d'autres idées, événements, causes à ploguer? C'est la journée!

7 commentaires:

Lawrichai a dit…

Mais c'est bien ça!
Pourquoi on en entend jamais parler dans les médias?
Tout le monde devraient être au courant de ce genre d'activité dans leur quartier! :D

jaslabarak a dit…

franchement, je me sens ben ordinaire ce matin en lisant cela car ... c'est le genre de chose que je n'ai jamais fait. Et je crois que sa va changer, car je veux inculquer ce genre de valeurs à ma fille et à moi aussi. Oui, vraiment une belle réflexion pour moi qui commence et qui portera fruit. Merci de cette éveil de conscience.

Élaine et fille a dit…

Quelle belle raison de manquer une journée d'école. Bravo pour l'initiative. Je vais voir ce que je peux faire avec ma fille dans ma ville.

Mamanbooh a dit…

Je pense que c'est en le faisant et en le partageant ainsi qu'on va en entendre plus parler et que l'implication augmentera à la même vitesse que l'intolérance va baisser.

Merci d'utiliser votre belle vitrine pour en parler.

Au secondaire, j'allais moi aussi donner un midi par semaine à l'école spécialisée du coin. Je ne pensais pas un jour avoir moi-même des enfants différents...

16 décembre 2006 a dit…

Nous aussi nous y étions, je travaille dans une école pour enfant autiste et le défi sportif est un évenemnet à ne pas manquer!

Mélanye a dit…

Ça me fait sourire de lire de si belles lignes!

Le choix d'école de Ma fille Justine est aussi pour une de ces raisons! Ils s'impliquent dans la société pour aider les autres! Ils ont un projet social à accomplir pendant l'année et tout commence par donner l'exemple entres-eux, entre les murs de l'école où les grands deviennent des "petits profs" pour les plus jeunes!
Mais dans le cadre scolaire, s'ils font du temps dans la communauté un samedi ou un dimanche, ils récupère cette journée comme "jour d'école" en pédagogique dans la semaine qui suit!

Mais bon, l'acte est là et on peut remarquer dès la maternelle que les jeunes se sentent impliqués et importants pour d'autres lorsqu'ils accomplissent cette aide et donne de leur temps pour une aider une autre personne! ;)

Bravo de vous donner avec vos enfants à une belle activité! Je suis certaine que vous en ressortirez tous grandit! ;)

bubulles a dit…

je suis tellement d'accord !

Quand j'étais jeune, mes parents avaient un couple d'amis dont les deux enfants étaient en fauteuils roulant. Plusieurs membres de leur famille ne les fréquentaient plus à cause de cela (allo l'ouverture d'esprit!)Donc pour mon frere et moi qui les fréquentaient depuis notre tendre enfance c'était tout a fait normal.

J'aimerais que mes enfants aient la même vision que j'ai. On a personne dans notre entourage, mais si à l'école il y avait un programme de ce genre je trouverais cela tellement positif.