lundi 3 février 2014

Vos enfants ont-ils assez de tâches?

Si, en lisant le titre vous vous êtes dit, «des tâches? quelles tâches?», c'est mal parti.

Si vous vous êtes dit, «il est trop petit», c'est aussi une mauvaise réponse.

Du moins si on en croit la Charte des tâches Montessori, publiée sur le site du New York Times:
Une liste qui a suscité la colère de nombreux parents (et 6000 commentaires sur Facebook). «Les enfants ne sont pas des esclaves», pouvait-on y lire. En demande-t-on trop à nos enfants en leur demandant de participer aux tâches domestiques? Est-ce vraiment les aider de ne rien leur demander et les laisser vegger sous prétexte qu'ils ont déjà tant de choses à faire entre l'école, les devoirs et leurs activités parascolaires?

Chez nous, chaque enfant a des tâches quotidiennes et hebdomadaires à faire (attribuées selon ses capacités) et, s'il les fait sans chialer, il obtient son 20$ d'allocation mensuelle. Argent qui lui sert à se payer du «plus»: des friandises au cinéma, des bijoux ou accessoires, des crayons, carnets, cartables avec un extra (en bref, on leur paye juste ce qui est de base). On voit ça comme un petit boulot. On négocie ça à la rentrée et hop! c'est parti pour l'année.

Ça fonctionne plutôt bien et nous sommes ravis d'avoir pu rayer de notre quotidien les tâches suivantes: préparer le déjeuner, remplir et vider les boîtes à lunch, remplir et vider le lave-vaisselle, mettre et desservir la table, nettoyer les napperons, promener le chien, ramasser ses jouets, ses crottes et lui donner à boire et à manger, laver les miroirs, laver le lavabo de la salle de bain, ranger les vêtements dans les tiroirs, vider les sacs d'épicerie, épousseter les meubles, planifier, cuisiner et servir un repas (entrée, plat, dessert) par mois. Ce sont les enfants qui s'en chargent dorénavant.

La liste des tâches est révisée chaque année et bien qu'ils aient essayé d'obtenir une augmentation l'an dernier avec l'arrivée du chien (= nouvelles tâches), on leur a demandé de nous laisser 6 mois pour constater leurs efforts avant de leur accorder un 2$ de plus. Ce 6 mois arrive à échéance à la fin du mois.

J'étais convaincue qu'ils méritaient leur augmentation sauf qu'en comparant avec la liste, je constate qu'on ne leur en demande pas assez pour des enfants de 10 ans. Bref, cette liste, elle m'inspire beaucoup plus qu'elle me choque. Je risque donc d'accepter leur 2$ d'augmentation, à condition qu'ils partent aussi une brassée de lavage par semaine, plient les serviettes et essuient le plancher mouillé par les pattes du chien et/ou les roues du fauteuil roulant de Lili (pourquoi je n'y ai pas pensé avant?!).

C'est quand même étrange qu'on multiplie les activités qui coûtent une fortune pour occuper nos enfants alors qu'ils pourraient fort bien s'occuper en apprenant les choses de base de la vie, tout en nous aidant à accomplir les tâches domestiques qui bouffent ce temps dont on manque tellement. La solution est à portée de main, quand on y pense bien...

24 commentaires:

Anonyme a dit…

Ça me fait rire cette réaction de "les enfants ne sont pas des esclaves"... non... et nous? Quel message est-ce qu'on envoit à notre enfant en faisant tout-tout-tout dans la maison et en le servant comme s'il était un petit prince?

J'ai grandi avec beaucoup de tâches à faire. Mes deux parents travaillaient et tout le monde devait participer au fonctionnement de la maisonnée. J'estime que ça m'a servi, que ça m'a non seulement rendue plus débrouillarde, mais aussi que ça m'a donné confiance en moi. J'essaye de faire de même avec mes enfants, même si je me rends compte en lisant cette liste que je pourrais aussi en demander un peu plus. Oui, parfois ça nous tire plus de jus de les faire travailler que de le faire nous même... mais il faut voir ça comme un investissement à long terme! :)

Maman au carré a dit…

Pour répondre à votre question, mes enfants de 5 1/2 font déjà la liste des 6-7 ans! Oups!

Par contre, je viens d'apprendre qu'il fallait dépoussiérer la serpillère et avoue qu'on ne désinfecte pas les poignées de portes ici...

Pour l'âge de mes enfants en fait, je trouve que c'est loin d'être exhaustif comme liste... Pas que je veux qu'ils passent la tondeuse cet été, mais... ranger le linge propre, aider en cuisine, ranger, décrocher le linge sur la corde à linge, c'est maintenant... me semble... Non??

Anonyme a dit…

Pour, pour, pour!

Il me semble que c'est mieux de commencer graduellement avec les capacités de l'enfant dès un jeune âge que de "découvrir" du jour au lendemain ce qu'il y a à faire. Après tout ça fait banalement partie de la vie...

mamanso82 a dit…

moi je suis d'accord pour les tâches, j'en avais quand j'étais jeune et mes enfants en ont également. Ca les rends plus responsable, plus conscient de la vie et c'est mieux de commencer tout de suite quand ils sont petits et de l'intégrer dans leur routine. Mon plus vieux de 5 ans doit s'occuper de faire son lit, ranger son linge et sa chambre, déservir la table de ce qu'il a utilisé...et à chaque semaine je lui donne 1$. Ca le motive et en même temps ca nous aide. C'est pas rendre nos enfants des esclaves mais plutot leur montrer à bien participer au sein de la famille et de se sentir grand :)

Anonyme a dit…

Je regarde la liste pour les enfants de 5 ans... et je remarque que ce sont toutes des choses que mon fils me demande de faire (nourrir les chiens, arroser les plantes, etc.) et je lui dis toujours non... parce que c'est plus vite si JE le fais... mais il serait bien capable de faire ça...

mamaso82, super idée 1$, il serait bien content le mien d'avoir un gros sous or! :-) Et en plus il s'occuperait à nous aider :-)

ganesh46 a dit…

arrrrrgggggggggghhhhh.......moi ça me fait hurler de donner de l'argent aux enfants pour faire les taches ménagères....on me donne quoi à moi...que dalle!
tout le monde doit participer à la vie de la maison........pourquoi devoir rémunérer ses propres enfants? autant prendre une bonne ça lui donnera un emploi.
Donc chez nous oui ils aident (un peu) comme : mettre la table, ranger leur linge, débarrasser, fermer les volets, aider à monter le bois, et selon les circonstances d'autres tâches aussi...et on ne leur donne pas d'argent (9 ans et 14 ans)

ganesh46 a dit…

ah et puis le dessin est détestablement sexiste...d'un autre âge comme on dirait ici ;-)
et aussi, ce que je ne donnerais pas à faire à un enfant : changer une ampoule ou passer la tondeuse ou même repasser...trop de danger, et il y a tant d'autres choses à faire.

Anonyme a dit…

Pour ma part je vois plutôt la liste comme des suggestions de tâches convenant à l'âge de l'enfant... pour les parents qui ne savent pas par où commencer. Je ne vois pas ça comme une liste à faire au complet, par exemple. Ça dépend de l'enfant et du parent. Moi aussi, y'a des trucs que je préfère faire moi-même pour aller plus vite.

Anonyme a dit…

Suite à une opération, mes enfants (9 et 11 ans) ont vu leur liste de tâches s'améliorer... Ils font maintenant leur lavage (laver, plier, ranger), lavage de leur salle de bain et ils sont aussi responsable de la vaisselle et du lave-vaisselle... et ils font de plus en plus de popotte. J'adore le virage qu'on a pris!!! (Même si au début que je trouvais donc que c'était terrible de faire faire ça aux enfants...) Et tout ca, sans argent de poche... ;)

Anonyme a dit…

Je ne vois pas il est où le problème avec ces tâches... Ici mes enfant ont 2 et 4 ans et sans même avoir vérifier aucune liste ni nommer ça des tâches mes enfants font déjà certaines choses nommées dans leur liste respective.... Et à cet âge ils sont tellement fier d'aider, d'être grand, d'être avec papa ou maman et pouvoir faire pareil... Les 2 m'aide a faire les brassées de lavage et pour eux c'est un jeu ils doivent trouver la bonne pile... j'ai de l'aide pour vider le lave-vaisselle, mon grand de 4 ans met la table e ma fille de 2 ans sait très bien ranger ses jouets... je me rends même compte en lisant qu'il y a place à plein d'autres tâches pour eux... Je crois que c'est important qu'il y ait un peu de cet apprentissage de la vie aussi!

Karim Chaoual a dit…

1$ ??? Il va apprendre assez vote le mot radin ou profiteur grace a votre super generosite ... S il fallait qu il se compare avec ses amis, ca risque de faire de la psychologie inversee. Il va le faire par obligation ca c est certain. Mais plutard, il va en demander toujours de plus en plus. On ne peut rien acheter pour 1$ de nos jours. Faut vivre a notre epoque ou ne pas quantifier les responsabilitees quotidiennes des petits par de l argent.

Une femme libre a dit…

ganesh46, pas sexiste du tout la philosophie Montessori, autant les petits garçons que les petites filles repassent, cousent et cuisinent. Maria Montessori croyait que l'apprentissage devait être authentique et que les enfants apprennent en travaillant. Dans ses maternelles et écoles primaires, pas de jouets mais de vraies aiguilles, de vrais fers à repasser, de vrais marteaux et de vrais clous. Mes filles sont passées par là et ont adoré. Et c'était la vraie de vraie méthode il y a quinze ans. Maintenant, dans les quelques écoles Montessori du Québec qui existent, on ne met plus de vraies aiguilles qui piquent et de vrais couteaux qui coupent dans les mains des enfants de trois ans mais on le faisait avant et les enfants ne se piquaient pas et ne se coupaient pas justement. La méthode Montessori favorise la concentration et la confiance en soi. Et le calme. Les enfants, toujours occupés à des tâches utiles, font peu de bruit. Et ils sont heureux.

Cette mentalité d'enfants qui courent partout en s'énervant tout le temps et qui crient au lieu de parler,cette idée bizarre que c'est ça la petite enfance et qu'on n'y peut rien, et si on s'était trompé là-dessus?

Anonyme a dit…

D’accord avec Ganesh46. Payer pour participer à la vie en commun? Non. Une famille, ça s’entraide. Point. Et chacun le fait à la mesure de ses capacités.

Anonyme a dit…

Une femme libre, j'ai déjà lu votre blogue dans le temps qu'il était ouvert à tous... je pense que vous avez la mémoire courte.

Je me souviens très bien avoir déjà lu que c'est vous qui habilliez vos enfants le matin pour que ça aille plus vite... et si vos filles ont fait montessori, je me souviens très bien que vous parliez de l'une de vos filles qui avait franchement beaucoup de difficulté à être autonome, en partiulier avec la notion de gérer de l'argent.

Je ne dis pas ça pour vous lancher des roches, mais bien pour que vous preniez conscience que vous faites ici souvent des commentaires moralisateurs en vous donnant vous-mêmes comme référence de ce qu'il faut faire.

Je crois que comme toute les mères, vous avez vos part imperfections, et il faut s'en souvenir avant de se placer au-dessus de la melée.

Nathalie, mère de 4 enfants qui fait son gros possible pour que ses enfants soient pas trop débiles en grandissant.

Anonyme a dit…

Gang de chialeuses

Jamais contente, les enfants aident pas, on est des bonnes ou quoi?

Les enfants aident, on est toujours ben pas pour leur donner de l'argent... et si on en donne ben faut que ce soit un montant qui en valent la peine, parce que sinon on est profiteur...

Jamais contentes...

ganesh46 a dit…

@ une femme libre : je ne critiquais pas Montessori mais juste l'illustration de l'article qui je maintiens est sexiste et d'un autre âge...si elle se veut symbolique, ce qui est le rôle de ce genre d'illustration (c'est pas juste pour faire "joli")
En outre la méthode Montessori peut convenir à certains enfants mais pas à tous et peu de parents peuvent payer ce genre d'école (en France c'est très cher)
Sinon les enfants qui crient et qui courent sont juste normaux (sauf quand c'est dans la maison quand même...;-)

Anonyme a dit…

L'idee de donner de l'argent me choque, ou alors cela devrait être réserve a une tache fastidieuse et ponctuelle, du genre repeindre une pièce (pour un ado). Mais pour ce qui est de mettre la table, ranger sa chambre, vider les courses de la voiture… La pas question de distribuer des dollars. je trouve que ça fait partie de la vie de famille

Les listes des petits me paraissent bien adaptées, par contre quand je vois les listes des grands je les trouve bien chargées mais ça dépend surement de la fréquence. Par exemple surveiller ses frères et soeurs plus jeunes, pourquoi pas si c'est une fois de temps en temps, en revanche si c'est fréquent je ne trouve pas que ce soit le rôle d'un grand.

Nancy a dit…

@Anonyme: Mon but n'est pas de les payer pour faire leur tâches mais de ne plus payer pour leurs ''extras'' (friandises au cinéma, trucs mode, etc.) s'ils font leurs tâches sans chialer. S'ils chialent, ils n'ont pas de ''salaire'' mais ils font leurs tâches quand même. Et ils sont moins enclins à gaspiller leur argent pour des ''extras'' qui n'en valent pas la peine (genre, une 10e paire de boucles d'oreilles) quand ça vient de leur budget. Alors je ne vois pas le mal (j'y vois même un gros avantage: la gestion du budget). Ça fonctionne ainsi chez nous. Ça peut fonctionner autrement chez vous.

Anonyme a dit…

Chez nous les enfants participent aux tâches, s'ils le font sans chialer ils reçoivent un "salaire" en argent monopoly, ils en reçoivent aussi pour leur bon comportement à la maison. Ils peuvent "dépenser" leur argent en s'achetant des récompenses (on a préparé la liste avec eux). Exemple, 100$ (monopoly) peut valoir une tâche en moins une journée, un repas à son choix, une activité spéciale avec maman ou papa ou un vrai 1$. Les récompenses vont de 100$ à 1000$ dépendamment ce que c'est. Jusqu'à maintenant ce fonctionnement va très bien.

Anonyme a dit…

1$ à 5ans je crois aussi que c'est assez! Sinon à 15ans sa va être quoi? 100$ par semaine? Ce n'est pas tout le monde qui peut se le permettre !

Anonyme a dit…

Mes garçons étaient tellement fiers de passer la tondeuse. Ils mettent des caps d'acier et c'est sécuritaire. Et ma fille de 2 ans se trouve très bonne quand elle range ses jouets en premier. La table, leur chambre, la balayeuse, surveiller leur bébé sœur... ils sont à leur affaire et sauront laver leur linge en appartement. Au départ, on leur donnait une allocation, mais maintenant ils le font gratuitement, et quand ils ont besoin de quelque chose, on leur donne. C'est un échange de service, et ça montre que certaines choses sont une nécessité dans la vie.

Anonyme a dit…

C'est décourageant... À 15 et 16-1/2 ans, même si j'ai mis le bâton et la carotte (allocation) pour qu'ils m'aident dans la maison, non ! Ils ne veulent rien faire. Trop forçant ! Ils préfèrent se passer d'un certain montant par semaine que de se lever le derrière pour aider... C'est désolant !

Anonyme a dit…

J'aime beaucoup le fait que vous dites que vous leur donnez leur argent de poche, pas pour faire leur taches, mais pour les faire sans chialer (de ce que j'en ai compris). J'ai rencontré tellement de gens pour qui les menu tâches ménagères étaient une montagne, et quelques rares personnes qui comprenaient que les tâches font partie du roulement habituel de la cellule familiale et qui y participent sans broncher. C'est une énorme différence dans la relation domestique qu'on entretient avec ces personnes de ne pas se battre avec leur mauvaise humeur à faire la vaisselle, encore.

Anonyme a dit…

J'ai souvent eu cette réaction face a l'allocation donné aux enfants, mais pour faire l'avocat du diable, l'allocation aide les enfant a comprendre la valeur de l'argent et son plus responsable plus tard quand viens le temps de faire des choix ou des demandes aux parents. Ce n'est pas si mauvais en soi. Suffit qu'ils comprennent que tout service n'est pas payable et qu'ils doivent aussi rendre service de leur plein gré sans pour autant attendre quelque chose en retour. :)