mercredi 22 février 2012

Respirer son bonheur, ça vous dit?

Vous avez entendu Jacinthe René à Tout le monde en parle, l'autre semaine (je sais, ça fait un bout, mais j'avais besoin d'y réfléchir...)

J'ai vécu une succession de malaises (dont entres autres la question suivante: Guy A.: «Penses-tu qu'un enfant dont les deux parents travaillent 40 h puisse être heureux?». Jacinthe: «NON!») jusqu'à mon plus grand quand elle affirme qu'elle nage dans le plus parfait bonheur. Elle est complètement heureuse. Totalement. Son livre s'appelle même «Respirer le bonheur».

En la regardant, je ne voyais pas cela. Je voyais une fille qui essayait fort de convaincre tout le monde qu'elle était heureuse, mais ne l'était pas vraiment. Ça m'a presque fait de la peine. Presque.

Trop de bonheur, c'est comme pas assez: ça n'a rien d'attirant pour moi. Quand tu te dis ultra-malheureuse, tu ne vois peut-être pas ce qui se passe autour. Quand tu te dis ultra-heureuse, tu fais peut-être l'autruche sur ce qui cloche et t'achale un peu. Les extrêmes, je ne suis pas très bien avec cela.

Donc... malaise.

Je la trouvais «fausse». Même ses attaques contre les mères ou les parents qui travaillent, la méthode du 5-10-15 pour endormir l'enfant, ses choix pro-pro-bio, pro-poneys et pro-lapins, ça ne m'atteignait pas. Je la voyais juste un peu déconnectée de la vraie vie... Loin. Heureuse, peut-être. Tant mieux. Mais moi je ne voudrais pas respirer son bonheur. Il n'est pas le mien.

Ça doit être cela un peu, le truc avec le bonheur. On doit respirer le sien, pas celui des autres. Alors non, en écoutant Jacinthe, je ne me suis pas sentie coupable. Je lui laisse sniffer son bonheur. Le mien, je trouve, sens meilleur... nous! J'espère que le vôtre sent ce que vous voulez qu'il sente... vous !

30 commentaires:

Dominic et Estelle a dit…

En regardant cette émission, je me demandais si j'étais la seule à penser ça. Moi aussi, j'étais mal à l'aise avec ses choix de vie et j'ai aussi choisi de ne pas me sentir coupable. Merci Nadine!

Anonyme a dit…

Ouf ! J'ai écouter qu'un bout de l'émission et MY GOD, je n'aimais vraiment pas ce que'elle racontait... Je trouve aussi que les gens TROP heureuxsont un peu trop heureux et qu'il se cache la tête dans le sable !!! Pour ma part, je ne suis ni trop heureuse ni trop malheureuse. Je fais mon bonheur au jour le jour avec mes enfants et mon chum! Et mes enfants sont heureux même si papa et maman travail... Notre bonheure c'est à nous de le faire et de le respirer (j'aime trop)!

Anonyme a dit…

Je n'ai pas vu l'entrevue, je ne veux pas la voir non plus, mais j'en ai entendu parlé. Je suis d'accord avec vous et d'accord avec elle (sur ce que j'ai entendu bien sûre) Je ne prône ni un ni l'autre mais voici donc ma réflexion: je suis d'accord avec le fait que chacun fait son bonheur , bien sure dans notre société y'aura toujours des gens pour critiquer les autres c'est l'être humain qui est comme ça, malheureusement. Pour ma part j'ai une opinion face au parents qui travaillent et qui laissent leurs enfants dans des garderies 50 heures semaines, c'est certain que ça ne cadre pas avec mes valeurs, mais je respectent ceux qui pensent et vivent autrement que moi, dans ma famille et ma belle-famille je suis la seule à la maison avec mes enfants les autres travaillent d'arrachent pied pour joindre les 2 bouts, autant au point de vue financier qu'au point de vue "survie" je n'envi en rien ce qu'ils ont mais je les respectent et eux aussi. Pour moi ma qualité de vie et celle de ma famille est la priorité, souvent je dis ma retraite c'est maintenant que je l'a prend avec mes ti-mousses pendant que je suis au top de ma forme...

Bref désolé pour ce long texte mais tout ce que je veux dire c'est pourquoi toujours chercher qui est le plus heureux, qui est le meilleur ... en gros vivons comme ON veut, la seule personne au monde qui connaît vraiment ce qu'on est NOUS

Une maman heureuse qui laisse les autres tranquille !

Anonyme a dit…

Je n'ai pas vue l'entrevue mais j'en ai beaucoup entendu parler. Je trouve ça étrange cette manie de vouloir montrer à toute la société qu'on est heureux et que tout le monde devrait l'être en adoptant notre façon de faire. Choisir comment être heureux c'est comme choisir pour l'allaitement ou non, de rester à la maison ou travailler, bref tout les sujets à discussions et astinages ;)
Je suis d'accord qu'on peut le partager, qu'une vedette à le droit de dire : "oui je suis heureuse dans ma façon de faire et je ne regrette pas mes choix".....mais de là à écrire un livre pour "inciter" les gens à faire comme elle (et se faire de l'argent sur leur dos)....humm non moi j'embarque pas!
à chacun son bonheur, peu importe comment on y parvient :)

petite maman

Anonyme a dit…

ce que je trouve le plus poche, c'est qu elle est deconectée car ce n'est pas tout le monde qui peut vivre comme ca !! Elle a une super maison et tout le kit, mais surtout un chum qui a beaucoup de sous !!! Franchement, reviens ur terre, cest pas tout le monde qui a ton argent ma belle !! DE plus, elle et le pere de son dernier enfant ne vivent pas sous le meme toi ... ils sont en couple mais pas dans la meme maison ... sa aussi sa doit fucké un enfant ... soit tu est separé et dans deux maison, soit tu es ensemble et dans une maison !! Vous aurez decouvert que cette fille et ces philosophies me donnes des boutons ....

Pasko a dit…

Tout le monde peut pas vivre la même chose voyons on le sait tous! Elle a le droit d'être heureuse comme elle veut, mais le hic c'est le temps d'antenne qu lui est accordé, alors qu'elle ne représente qu'un millième dirons nous de la réalité des québécoises. Elle était fausse oui, et déconnectée de suis d'Accord: mais surtout: pourquoi ils l'ont invité dites-moi!!??? Ça lui a pas servi, et ça a enlevé encore un peu de sérieux à l'émission.

Anonyme a dit…

Le but de l'invitation à l'émission TLMP n'était-il pas qu'elle parle de son mode de vie et des valeurs qu'elle prône pour ses enfants et donc par le fait même de l'école qu'elle a ouverte?

Une femme libre a dit…

Je ne l'ai pas trouvée fausse du tout. Elle y croit à ses théories, elles lui conviennent et sa façon de vivre la rend heureuse, tant mieux! Et son école a l'air tout à fait intéressante.

Elle a également le droit de croire qu'un enfant n'est pas heureux si ses deux parents travaillent et de vivre selon ses croyances si elle en a les moyens. Ici, le moyen, c'est le mari. Sinon, elle serait sur le bien-être social et la pauvreté, c'est un peu moins intéressant pour réaliser ses idéaux.

Les mères qui travaillent et qui ont des enfants heureux ne vont pas se sentir coupables ni menacées par des choix de vie différents des leurs.

Ce débat me fait penser à celui sur l'allaitement. Il s'agit qu'une femme célèbre son plaisir à allaiter, pour qu'une nuée de mères qui n'ont pas pu, qui n'ont pas voulu se jettent sur elle pour lui lancer leur ressentiment. Un débat passionné s'ensuit immédiatement. Réaultat? les allaitantes le vivent en silence leur bonheur d'allaiter!

Anonyme a dit…

Wow ! Une femme lire c'est très bien dit !

Claudia

Anonyme a dit…

Pas vu l'émission, entendu parlé un peu, tout ce que j'ai a dire, c'est que les gens qui commentent son interview sont JALOU et oui vous enviez cette chance car vous n'auriez pas le courage de laisser votre petite vie GLAMOUR de côté (cours de zumba ou autre, maquillage, cours de tennis ou autre, soirée au resto avec ami, avec amoureux...) bref cette génération de parents est une génération d' "ÉGOÏSTE " pur, JE pense à moi, JE fais ce qui me plais, Mes enfants vont suivre et point final.... BIZARRE ben hâte de voir dans 20 ans quel monde de fou... En plus vous remarquerez que lorsqu'ils parlent de leurs enfants :" Ils adorent ça la garderie, il adorent jouer avec ses amis etc... et oui ils aiment ça té certain que ton enfant est tellement heureux (à 12 mois ?????) Pauvre enfants Seul l'avenir nous le dira....

MamanRousse a dit…

Son bonheur lui appartient, tant mieux pour elle si elle nage dedans. Ce qui m'a fait le plus tiquer c'est quand elle a dit qu'elle ne disait jamais non à ses enfants parce qu'elle ne veut jamais qu'ils pleurent...

t4nne a dit…

Je trouve tellement ça insultant les gens qui traitent ceux qui NE PEUVENT rester à la maison avec leurs enfants d'égoïste! OUI j'aimerais rester avec mon enfant à la maison jusqu'à 5 ans mais NON je n'ai pas les moyens financiers pour le faire et NON c'est pas parce que je veux me payer des cours de çi et de ça! J'ai restreint mes dépenses le plus possible pour mon congé de maternité à venir et on va arriver très juste! Ça serait bien que les gens cessent de juger sans connaître la situation de chacun. Vivre et laissez vivre !

Anonyme a dit…

je trouve dommage qu'elle projette une image de '' je plane dans ma tite bubulle'', mais j'avoue que les valeurs qui sont importantes pour elle, sont les miennes aussi et que la société a p-etre perdu de vue la raison d'etre d'avoir des enfants. Je ne pense pas que'un enfant qui va a la garderie 40 heure et + par semaine est aussi heureux qu'un autre qui est a la maison avec un des parents. Pourquoi? a cet age, ils ont besoin de la proximité du parent, ils ont besoin de jouer sans avoir un 'horaire' de jeu, sans avoir des heures a se lever, pour eux, cest comme une journée de travail. ils auront bien le temps de faire cela plus tard, avec l'école, etc. Et venez pas me dire que la gardienne fait tres bien ce role, jamais elle ne remplacera la maman!
Ok, ya des parents qui reussissent a jongler avec ca, mais j'avoue que cest tres rare ceux qui reussissent a jumeler 2 job de 40 heures, épicerie, ménage, et temps de qualité ET quantité avec l'enfant. Je précise de quantité aussi, car je ne suis pas du tout daccord avec ceux qui disent: ben au moins, le temps que je passe avec mon enfant cest du temps de qualité... en fait, la quantité est aussi tres importante...
Imaginez votre enfant, qui vous voit env. 3 heures par jour+ la fds a 10 heure par jour, ca fait toujours ben juste 35/semaine. ca sest sans compter quand ces enfants vont se faire garder, sans compter quand ils font un cour de ci ou ca. Et la gardienne? 40-50 heures. Moi je me mets dans la tete de l,enfant, et je ne sais trop quoi penser mais je crois que je me sentirais comme un pion qu'on deplace dun bord et de lautre sans avoir un mot a dire. mais ce qui est sur, cest quil se fout que ce soit un temps de qualité au bout de la ligne, la quantié importe pas mal pour eux (penser a quand il recoive des cadeaux... je crois que la quantité l'emporte sur la qualité a leurs yeux)

Signé: une intervenante pendant plus de 10 ans a la DPj et autre organisme qui s'occupent d'enfants avec des trouble de comprtement,et maintenant responsable d'un organisem communautaire pour les enfants d'age prescolaire. qui garde a temps partiel un enfant aux besoins spécifiques, et qui en a vu des effet du parents presque absent (oui, a 40-50 heures semaine, on peut dire que cest presque absent! avec des enfants qui se couchent a 19h, ca fait toujours bien rien que 1h30-2 heure avec son enfant au retour du travail, pour souper, bain, ramasser, pas le temps de jouer! et que la fds, on fait garder pour avoir du temps de couple, puis on inscrit a des cours de ci ou ca= encore pas nous qui s'occupe de notre enfant) qui a fait le choix de rester a la maison, qui est tres heureuse de sa vie.
Et ce que j,ai écrit ici, c'est p-etre choquant pour les travailleuse qui envoie leur petit pendant des 40-50 heures a la garderie, mais c'est ce que pense bien des specialistes, tels que Dr Chicoine ou des pedo psychiatres avec qui jai deja travaillé.
Les enfants de cet age ont besoin du lien d'attachement avec une personne significative, rare sont celles qui gardent la meme gardienne pendant le prescolaire et qui repond a tout les besoins affectif de votre enfant (avec 4-5-6 enfants, cest dure de repondre a tout les besoins affectif de lenfant!). et meme la, est-ce vraiment ce quon veut, que notre enfant developpe une relation dattachement affective avec... notre gardienne et non nous?!?
entout cas, je me demande bien qui se met la tete dans le sable la dedans!
vous reviendrez ecrire ici dans 15 ans quand votre enfant sera ado... jai bien peur de leffet a long terme de toute cette facon de faire... bonne chance!

Une femme libre a dit…

Bon,ça y est: les menaces d'une anonyme maintenant. Dans quinze ans, votre enfant sera un délinquant et dans quarante ans, il ne s'occupera pas de vous quand vous serez vieille pour se venger de l'avoir fait garder dans la petite enfance!

Il y a pourtant des études documentées qui démontrent que les enfants de mères qui travaillent s'en tirent mieux que les autres, oui, mieux, pas aussi bien, mieux. Études récentes en plus. Faire une recherche avec "Le travail des parents déteint sur les enfants."

Catherine a dit…

À UNE FEMME LIBRE, je dis ceci: je trouve que les propos de ANONYME manquaient de nuances mais contenaient un fond de vérité. Personnellement, j'en ai marre du débat sur rester ou pas à la maison parce que je suis convaincue qu'il y a des plus et des moins de chaque coté et que ce qui fait la différence, c'est l'attitude des parents face à leur choix. Néanmoins, votre commentaire citant une étude réçente me choque. Il ne faut pas oublier que les analystes de ces études arrivent à la conclusion qu'ils désirent. Aucune d'entre nous n'a lus cette étude en détail et surtout, nous ignorons qui en était le commenditaire! (pourquoi pas les responsables de cpe tient!) Enfin, je veux ajouter, quitte à me faire lancer des roches qu'il y a une couche importante de la société qui fausse cette étude: les assistés sociaux. Il est évident que les enfants défavorisés économiquement et élevés par des parents sans scolaritée vont réussir moins bien dans la vie.(à quelques exceptions près, je sais que je généralise!) Ces enfants sont comptabilisés dans cette étude comme ayant une maman à la maison. Ici, mon fils a une maman à la maison mais je détiens un bac et je suis persuadé qu'il s'en tira aussi bien, sinon mieux que les enfants ayant fréquentés des garderies. Je ne ressens pas l'obligation d'envoyer mon fils à la garderie pour lui donner la chance de réussir ''mieux'' dans la vie.

KArine a dit…

Ok... on parlait pas de Jacynthe René et son bonheur artificiel? AH mais c'est sur que c,est mieux de se critiquer entre nous autres hein. En passant : je suis une nouvelle fan de UNE FEMME LIBRE!!! Merci pour tes commentaires!

Moi je dis la même chose que je disais pour l'allaitement :
Vaut mieux donner un biberon de bonne humeur que le sein 'en criss'.
Eh bien :
Vaut mieux une maman qui travaille de bonne humeur qu'une maman à la maison 'en criss'.

NON, on est pas toutes faites pour RESTER à la maison avec nos enfants et NON, ça ne fait pas de nous des mauvaises mères et ça ne devrait pas remettre en question notre choix d'avoir eu des enfants (parce que je vous entend déjà dire : BEN LÀ! PKOI T'AS EU DES ENFANTS SI TU VEUX PAS RESTER AVEC????) C'est pas qu'on ne croit pas être la meilleure personne pour élever notre enfant MAIS si on arrête de travailler, on n'arrivera PAS. Des cours de ci et ca, je ne m'en paie pas, des cours pour mon enfant non plus, pas tout de suite en tous cas, du LUXE et du GLAMOUR, on n'en a pas tant que ça, l'OVER' je le passe sur les choses nécessaires... Des fois, on a juste pas le choix, et c'est pour ça que j'aurai pas un 2e enfant... On arrive avec 2 salaires mais couper le mien ou celui de mon conjoint, c'est du suicide.

Pour anonyme de 12:31, OUI, je SAIS que mon fils est heureux à la garderie... À 12 mois, non je le savais pas mais à maintenant 3 ans, quand je l'asseois dans l'auto et qu'il me dit 'Ah moi j'ai tellement hâte de vois mes amis' et qu'il arrive à la garderie et qu'il m'entend pas dire 'bonne journée mon ti-coeur' parce qu'il joue déjà, OUI, je crois qu'il est heureux. Ça dépend peut-etre des garderies remarque... elle sont pas toutes pareil.

Signé : Une maman qui n'a pas lu d'études à plus finir (Je m'occupe de mon enfant dans mes temps libres...), je n'ai pas travaillé avec Dr. Patente Chose, je suis une maman qui ADORE son enfant, qui passe le plus de temps de qualité avec lui que possible et qui a confiance en ses choix.

Anonyme a dit…

Je me permet d'ajouter une nuage sur le commantaire d'anonyme qui dit que les enfants n'ont pas d'attachement en garderie..pt mais les enfants des DIVORCÉS...SÉPARRÉS et tout le tralala qui ont deux maisons, une semaine sur deux ou quelques jours par ci par là !!! Est-ce mieux... Je me souviens de l'ami de mon frère qui quand on lui demandait ou on va te porter il disait toujours soit chez mon père soit chez mère... il n'a pas de chez moi !!! Oui je lance aussi les couteau mais BORDEL on peux-tu arrêter de trouver que notre façon de vivre est mieux parce certaines sont à la maison et que d'autres travaillent... les spéciales ne sont PAS les PARENTS de NOS enfants... Ils peuvent aussi dire ce qu'ils veulent de leur étude tout comme les autres qui disent que la garderie est BON !!! Il y a des pour et des contre d'une maman à la maison... nous devons vivre avec cela ! Malheuresement je travail, je ne sort pas pour rien... mes enfants ne se font pas garder à tour de bras mais quelque fois car on est des HUMAINS et on a besoin de relaxer parfois...

C'est un débat de société qui sera toujours car on pense toujours avoir la solution. LA solution est celle ou tout le monde est heureux...

Et hee les enfants de mon parrain qui on été à la garderie toute leur vie ne sont pas des délinquant. Ils sont TRÈS bien élevé et sont HEUREUX. oups... hé oui ils sont heureux malgré le fait de ne pas avoir resté à la maison toute leur vie..

Est-ce que je peux rajouter aussi qu'on pourait dire la même chose de l'école... les mamans à la maison vont placer leurs enfants à l'école dès 5 ans... NOn mais vous pourriez aussi faire l'école à la maison... Et voilà une autre débat sans but !!!!

Anonyme a dit…

Je n'ai pas vu l'entrevue et je vais aller la voir car soulever une telle discussion, je crois que ça vaut la peine.

Ce que je trouve un peu moche, c'est que les gens (en général)puisse passer des jugements (parfois vrais et parfois faux) sur telle ou telle façon de vivre. Effectivement, je suis d'accord avec le vivre et laissez vivre et que chacun trouve son bonheur à sa mesure (qui n'est pas nécéssairement à la mesure du voisin et c'est bien comme ça)!

Je suis personnellement issue d'une famille où les deux parents travaillaient (il y a 30 ans, c'était un peu plus rare que maintenant) et si je regarde en rétrospective, j'ai été bien heureuse. Moi et mes 2 frères n'avons manqué de rien,et je suis même allée à la garderie durant le jour (avant les CPE mais l'équivalent). Est-ce normal de recréer ce modèle pour moi? Je crois que oui! Et si pour quelqu'un d'autre ça ne lui plaisait pas, est-ce normal qu'il essaye quelque chsoe d'autre, oui aussi.

Bref, dans la vie, juger et se faire juger c'est normal! J,essaye juste d'y réfléchir et de modérer mes commentaires pour ne pas blesser les autres. Mais effectivement, moi aussi je ressens un malaise quand quelqu'un clame haut et fort ses façons de faire et porte un jugement sur toutes les autres dans la même phrase.

Nancy C a dit…

Oh lala...
Vivre et laisser vivre les filles!
Elle aime sa vie comme ça? Super!
Elle croit que c'est le meilleur pour les siens? Tant mieux!

Maintenant, regarde ta propre vie, pose toi les mêmes questions.
Par ma part, J'adore la mienne. Quand on critique mes choix, je trouve cela parfois dur à entendre. Pas vous?

Et puis arrêtez de capoter avec la garderie là. Je suis éducatrice (Sil vous plait, on est diplomée...pas des gardiennes seigneur!). Un enfant peut facilement développer environ 6 liens d'attachements importants dans sa petite enfance. Il y a de la place en masse pour ses parents. En masse pour les grands-parents. En masse pour son éducatrice ( qui lui apprend aussi a toléré l'autorité autre que parentale!).
Je n'ai jamais fréquenté la garderie de ma vie. Résultat? Ultra timide, ça m'a pris des années à être capable de parler en public, à aborder un adulte, à aller spontanément vers les autres.

Aujourd'hui? je suis épanouie, je réussie ma vie garderie ou pas!
Vivre et laisser vivre! Et hop! on respire!

Aequanoctis a dit…

J'ai vu l'entrevue et j'étais gênée pour elle. Elle se disait ouverte mais son intransigeance suait a travers ses propos...et juste regarder l'extrait ou elle essayait de pousser sa maudite alimentation vivante a Varda et l'autre animatrice qui étaient pas capable de lui faire comprendre que ca les intéressait pas! Ca illustre bien le ton de l'entrevue.

Elle ne réalise pas la quantité et la qualité de ses privilèges, et aussi que son mode de vie est loin de faire l'unanimité. Il y a autant de dynamiques familiales qu'il y a de familles et LES ENFANTS SAVENT S'Y ADAPTER ET ÊTRE HEUREUX.

Moments de Maman a dit…

J'ai lu le billet, je m'y suis un peu reconnue (je connecte Zéro avec ce genre de personnalité et de propos que je trouve aussi faux), j'Allais commenter, puis j'ai lu les commentaires, et L'envie m'est passé. Ici aussi, ça ne respirais pas le bonheur et j'ai trouvé ça désolant, qu'à commenter le bonheur des uns on crache sur celui des autres.

Je crois que le but du billet étai de dire que le bonheur qu'elle évoquait n'avait pas l'air d'être le sien, peu importe de quoi il est constitué. Et ÇA c'est triste. Que ça sonne faux et préparé et non pas senti et venant des tripes.

À chacune son bonheur, mais qu'il soit le vôtre!

Juillet a dit…

Nos ancêtres féministes, qui se sont battues toutes leur vie pour que nous ayons des CHOIX, doivent se retourner dans leur tombe de voir des femmes, des mères, se "bitcher" de la sorte entre elles par rapport à leurs choix de vie. Depuis que je suis maman, je me rends compte que les pires jugements, commentaires acerbes et flèches empoisonnées ne viennent pas des hommes, ni de la société, mais bel et bien de mes semblables! Révoltant!
Eh bien moi je dis que si tu es heureuse et épanouie à la maison (ou au travail), eh bien tu n'as pas besoin que tout le monde fasse les mêmes choix que toi! Idem pour l'allaitement vs le biberon, la religion et tutti quanti. Quand tu es juste bien, d'où vient cette "haine" de celui ou celle qui fait différemment de toi? Tu peux ne pas comprendre et le dire, ça oui. Mais des jugements et des commentaires déplacés comme j'ai lu ici, excusez-moi mais je suis juste vraiment déçue de nous les femmes!

Karine a dit…

Je dois avouer que j'ai changé de poste après l'avoir entendu raconté qu’elle se sentait donc bien féminine quand elle roulait sa pâte à tarte… Je suis maman à la maison présentement et vive les pâtes Pillsbury toutes faites, je dois être un « trucker » qui s’assume mal!

Blagues à part, on retombe encore dans le piège de vouloir valider nos choix via l’approbation des autres.

Peut-être que si on arrêtait de se lancer des roches pour prouver qu’on a raison de vivre d’une façon plus que d’une autre et que ce merveilleux temps servait à élever nos enfants la société se porterait mieux?

Je veux dire, je m’en fou moi que la petite madame flotte sur son nuage dans sa maison avec ses mômes jusqu’à l’âge de 5 ans pendant que son chum vie dans une autre maison… ça ne paiera pas plus mes factures si elle les met à la garderie pour aller bosser!

À juste un salaire on est loin d’être riche, pas de surplus ni de grosses gâteries… mais on paie nos affaires et les REEE des enfants.

Que les autres mères arrêtent de bosser pour s’occuper de leurs enfants, ou au contraire que celles qui ne travaillent pas se trouvent du travail… bien ça ne changera rien du tout dans MA vie ou dans ma réalité!!

Ça fait nombriliste comme discours, mais bordel il faut arrêter de vouloir avoir RAISON à tout prix, surtout quand ça ne changera absolument rien.

Je suis chanceuse, je suis quand même bien dans ma vie et j’assume mes choix en m’assurant que mes enfants ne manqueront de rien.

Que les autres fassent pareil et peut-être que nos enfants vont arrêter de s’écœurer entre eux jusqu’à se suicider…

Anne-Marie a dit…

Aie aie aie, tout le monde y passe ! Les mamans à la maison, les mamans qui travaillent, les mamans séparées... Mais toujours les mamans !

Ya plus de méfiance entre les mères qu'entre les politiciens...

Les femmes, ayez donc du respect les unes envers les autres ! Il me semble que le principal dans une relation mère enfant, c'est l'amour... La manière de le montrer, de le donner, de trouver l'équilibre, ça nous appartient ! On a toutes des vies différentes, parce qu'on a toutes été élevées différemment et ça va être la même chose pour nos enfants ! Ils vont tous avoir grandi dans une famille différente ! Ainsi va la vie chez les êtres humains...

Mélanie a dit…

J'ai vu l'entrevue en question et j'ai aussi ressenti un malaise. Personnellement, j'ai toujours trouvé Jacynthe René "intense" en entrevue alors ce n'est pas tellement le propos qui m'a encore énervé plutôt que son attitude en général.

Bref, je ne me dis pas mieux que les autres et peut-être certaines pourront me critiquer, mais quand on écrit un commentaire si peu nuancé comme j'en ai lu signé par quelqu'un se disant anonyme, on pourrait s'appliquer à exprimer son opinion en apportant des arguments basés sur des faits et non pas juste un déversement de fiel contre quiconque pense différemment.
Je suis présentement en fin de grossesse de mon premier enfant et personnellement, cet enfant DOIT avec une mère qui travaille car je serai la pire des castrantes si je reste emmurés avec lui pour les 5 prochaines années. C'est une question de respect de qui on est avant tout. Si Jacynthe est malheureuse d'aller faire l'épicerie sans ses enfants, c'est son DEVOIR de se respecter comme individu avant tout. Après tout, nous étions un avant d'être 3 ou 4 ou 5!. Personnellement, je pense que nos enfants souffrent à travers nos propres souffrances. S'il voit une femme épanouie, qui n'exagère pas ses heures de travail évidemment (faut quand même que ti-pou nous reconnaisse le soir), qui est passionné par ce qu'elle fait, qui lui en fait bénéficier et qui a le sourire aux lèvres...Câline, j'ai de la misère à croire que mon cher petit Victor va grandir "fucké"! Bon...ça c'est MON opinion et je ne juge pas celles qui préfèrent rester à la maison...quelle chance si tu aimes ça!!!

Il faut de tout pour faire un monde dont des enfants en garderie ça à l'air. Je me rappelle encore d'Huguette, qu'on appelais matante Huguette...elle n'a pas été la seule à traverser ma petite enfance, elle ne m'a pas toujours fait manger ce qu'il fallait, mais j'étais en sécurité....c'est ce qui compte à cet âge.

Roukinette a dit…

Merci KArine.

Pourquoi les choix de vie d'une personne seraient bon pour tout le monde. Je pense que dans une situation précice une personne équilibrée et aimante de ses enfants et d'elle-même prendra ;a meilleure solution possible pour chacun.

Je suis une jeune femme qui a vécu toutes situations :

de 0-5 ans j'ai été gardée à la maison alors que mes deux parents travaillaient.

de 5-10 ans maman était à la maison sauf l'été où elle travaillait à temps partiel et qu'on se faisait gardé par une voisine.

10-13 ans garge partagée avec gardienne à la maison qui nous soit de deux semaines en deux semaines. Règles de vie différents dans chaque maisons.

13-17 ans mère mono-parentale qui travaille.

17 ans : enfin en appartement avec une maman qui a su être juste assez présente pour mon besoin d'autonomie.

et Honnêtement j'ai aimé toutes les période de ma vie parce que ma mère m'a appris a accepter la vie comme elle vient et à voir les bons côtés avant de voir les mauvais. La vie change et on doit s'adapter. Et je crois que ma capacité d'adapation est un des plus beau cadeau que j'ai reçu !

Pour ceux qui ce fient aux études plutôt qu'à la vrai vie : j'ai un bon travail, j'ai fait des études, je suis mariée parce que je voulais m'engager de cette manière là, et je suis maintenant enceinte et remplie de bonheur !

Mon frère qui a vécu la même chose que moi est un papa de 25 ans avec une coucoune de 4 ans qu'il ne peut voir qu'une fin de semaine sur deux et qui passe plus de la moitié de son salaire en pension alimentaire donc son budget est très difficile à tenir !

On ne peut pas généraliser les impacts de l'expérience humaine !!!!!

Dominique a dit…

Je n'ai pas vu l'entrevue de Jacynthe René (Tout le monde en parle n'est pas disponible sur Tou.tv), mais de manière générale cette fille m'énèrve car elle ne se contente pas de dire "voici comment j'ai choisi de vivre et je suis heureuse de ça" mais elle soutient que ceux qui ne vivent pas comme elle sont dans le champs et ne peuvent être aussi heureux qu'elle. Elle fait dans la démesure de la maman-tellement-contente-et-épanouie-d'être-mère-qu'elle-ne-peut-s'empêcher-de-le-dire-partout et c'est pour ça qu'elle me tape sur les nerfs.
D'ailleurs dans ce "débat" de maman à la maison versus maman qui travaille, je n'aime pas le besoin que chaque partie ressent à justifier son choix. D'un bord celles qui travaillent parce qu'elles n'ont pas le choix et celles qui restent à la maison pour que leur enfant s'épanouisse et qui sont mieux que celles qui travaillent. Pour moi, y'en a pas de modèle parfait. J'ai des amies qui travaillent, j'ai des amies qui restent à la maison et je respecte leur choix. Parce que c'est ça: LEUR choix. Et elles respectent mon choix aussi. Des fois, je trouve que les mamans, nous sommes rapides pour condamner les autres mères qui ne font pas le même choix que nous. Parce que ce que l'on veut toutes c'est être les meilleures mamans pour nos enfants et voir que d'autres nous disent que leur façon d'être la meilleure maman est meilleure que la notre, ça nous confronte et on veut se défendre. Mais cela manque de solidarité je trouve car on est toutes dans le même bâteau: celui d'élever des enfants. Et pourquoi personne ne parle du père et du fait qu'il travaille lui? Ça c'est pas grave? Pouquoi dans les discours des Jacynthe-René-de-ce-monde c'est toujours la mère qui est coupable de travailler 40 hrs/semaine? Moi je ne connais pas beaucoup d'hommes qui se sentent coupables de travailler à l'extérieur ET avoir des enfants....

Isabelle BB a dit…

Dominique je suis bien d'accord avec vous, ce sujet nous divise beaucoup trop. Pourquoi ne pas aborder la question sous un autre angle?

Je crois que ça fait du bien de voir d'autres parents qui choisissent des modèles d'organisation du temps différents et même parfois originaux, afin de s'en inspirer et de trouver une formule qui marche bien pour sa famille. Ne trouvez-vous pas que ça peut être utile pour nous toutes qui sommes confrontées à la gestion du temps, aux finances familiales et à l'éducation des enfants de façon quotidienne? Il existe une multitude de façon de concilier le travail et la famille, qu'entend-on nous pour en proposer concrètement? Pour ça, il faut sortir de la dualité travail OU famille... Ça se combine et pas juste de deux façons!

À toutes les extrémistes qui pensent avoir trouver LA façon, LA meilleure façon d'élever des enfants pour tous(et j'inclus ici cette comédienne has-been qui tente de relancer sa carrière sur le dos de sa maternité), demandez-vous pourquoi c'est si important pour vous de justifier vos choix et de tenter de nous «convertir». Et même si vous étiez la seule dans votre camp ce serait si grave?

Nancy C a dit…

Isabelle BB: Exactement ce que je pense aussi!

Ginette a dit…

J'ai vue l'émission, et pourtant je n'ai pas ressenti du tout qu'elle n'approuvait pas des parents qui travaillent, en fait, elle l'a bien dit, qu'elle était chanceuse de se permettre ça.

Elle n'a pas attaqué personne, elle a seulement donnée son opinion, et comme tout les bons livres et conseils, on en prend on en laisse... les gens qui sont offensés ne devraient pas se sentir visé. l'émission n'était pas assez longque pout tout raconter....elle a de bonne foi partager ses idées et ses expériences.... J'admire beaucoup Jacynthe, elle approche la vie comme on devrait tous... voir les belles choses que la terre nous donnes. On a pas besoin d'être riche pour apprécier les fleurs, les herbres et les diversités de notre entourage.. voir les beaux moments en famille, les apprécier aujourd'hui, maintenant.. demain nous est pas promis.. et des fois on a besoin que quelqu'un comme Jacynthe de nous rappeller de tout ça.. Merci Jacinthe!!!