vendredi 14 octobre 2011

Trouvez l'erreur: vos enfants et votre vie sexuelle

Ok, aujourd'hui, on parle des vraies affaires! Comment faire pour avoir une vie sexuelle dans les premières années de vie de nos enfants?

Si les petits ont un sixième sens pour se mettre à hurler (ou à vomir leurs premiers soubresauts de gastro = ça nous est arrivés!) au moment le moins du moins opportun, les plus grands semblent avoir une ouïe de super héros au moindre rapprochement charnel de maman et papa. Suffit de faire revoler les draps pour entendre un «Maman, j'm'endors paaaaas....» (Fiou! Merci de nous avertir!)

La solution chez nous pour retrouver un semblant d'intimité: déménager notre chambre au sous-sol (bon, pas avant deux ans encore, mais ça se fera!). Les pas des pré-ado dans les escaliers, on va les entendre. Et serrure il y aura.

Avec l'arrivée des enfants disparaît la spontanéité (et les seins fermes, mais ça, c'est un autre sujet!) Et plus ils grandissent, plus cette spontanéité revient nous hanter jusqu'à devenir un fantasme. Mais comme y'a rien qui m'enrage le plus que de me faire pogner en pleine séance de tripotage par ma progéniture (surtout que leur découverte s'accompagne dorénavant d'un «Euuuuurk!» bien senti qui attire toute la fratrie qui s'y met aussi), j'aime mieux laisser faire!

Le site iVillage s'est penché sur le sujet et a établi les règles à suivre pour neuf scénarios , du cododo (comment faites-vous?!?!) à l'intrusion du petit dernier dans une douche en duo. Et donne 8 trucs pour réussir à s'envoyer en l'air en vacances malgré les enfants. Aaaah! Les vacances familiales à l'hôtel, un autre beau moment d'intimité extrême... à 5 dans notre cas: «Maman, pourquoi tu prends une douche à 3 heures du matin? (...) Y'é où papa?»

Conseils, anecdotes, moments humiliants à partager?

En espérant que tout ceci vous permettra de mieux profiter d'un beau weekend pluvieux...

8 commentaires:

Michèle a dit…

Une chance que les films d'une heure trente et le pop corn existent. Ça permet l'acte et la sieste après lors des weekends pluvieux!...

Le matin aussi, les petits comics sont appréciés. Mais on dirait qu'ils deviennent moins intéressants au moment même ou pour le couple, ça devient tout le contraire...le timing est ben dur à avoir.

Mamanbooh a dit…

Je suis (ou plutôt), j'étais une amoureuse du matin, mais avec des petits coqs qui se lèvent encore plus tôt que moi, ce petite penchant a pris le bord!

Le soir? Trop fatiguée! Le jour? Trop peureuse d'être surprise!

Bref, notre vie sexuelle est... Heu... Bien, disons, vous comprenez?

Ce qui marche pour nous, c'est de ce donner un r.v. amoureux, tel soir. Pas très spontané, mais on le sachant d'avance, il nous reste un peu d'énergie pour nous!

Sinon, un dodo au motel...

*Bon, je préfère le bel auberge, mais c'est souvent trop loin, trop cher alors qu'au motel, c'est plus rigolo avec les chambres thématiques et tout le tralala!

Anonyme a dit…

Mon plus vieux (4 ans) dort comme une brique, donc ça n'a jamais été un problème. Ma fille (19 mois) est encore dans sa bassinnette, donc même si elle se réveillait, elle ne pourrait pas nous surprendre. Sauf que là, je suis enceinte de 8 mois, et papa sait qu'après l'accouchement, j'ai une période "pas touche" assez longue (genre 6 mois...) donc mettons qu'on en profite beaucoup des derniers miles ces temps-ci :-)

ganesh46 a dit…

ben ça dépend de vos horaires de travail...en France aujourd'hui beaucoup sont aux 35 heures, le vendredi après midi libre!!
et les enfants sont à l'école jusqu'à 17h00!

Gen la vilaine a dit…

Vive les galipettes à 3h du matin :P

Je suis une couche tôt. Namour est un couche tard vu qu'il travaille de nuit. Bref, on s'accommode du temps paisible vers 2-3 heures du matin, quand Namour vient se coucher et que moi je me lève pour aller aux toilettes :P

Ok, ça coupe une nuit, mais au moins on a la paix :P

Julie a dit…

Ahhhh, le bonheur de se faire réveiller par des chatouilles à 2h du matin... Quoique je n'ai pas à me plaindre, même avec des filles de 4 ans et demi et 6 ans et demi, je peux le faire à peu près n'importe quand: jour, soir, nuit!

La honte? C'est arrivé une seule fois... Blondinette, 3 ans, entre à pas de souris dans la chambre et bien sûr on ne la voit pas arriver... Et elle hurle: JVEUX JOUER À LA BATAILLE MOI AUSSIIIIIII!! Heum... Ouin. Spas le genre de bataille que tu penses, cocotte...

Anonyme a dit…

Ah ben, même avec 3 enfants en bas de 7 ans, on n'a pas de problèmes à se trouver du temps pour ça. Les matins de semaine, on oublie parce que on se lève déjà assez tôt comme ça pour être à l'heure. Les matins de fin de semaine par contre, celui qui se réveille pour les enfants part un film, donne un déjeuner à manger devans et peut retourner réveiller coquinement l'autre en prennat soin de barrer la porte. Le soir, ben là, c'est facile, les enfants se couchent tôt, suffit de ne pas scotcher devas la télé ou l'ordi.

Anonyme a dit…

Ici, on a deux enfants au sommeil léger (presque volatile) dont une qui retontit dans notre chambre à toutes heures de la nuit pour un "je t'aime", un monstre, un verre d'eau, un pipi...

C'est ma phobie de voir apparaître une petite tête frisée pendant nos folies. Il faut vraiment qu'on mette une barrure à la porte.

Le matin, on oublie ça. Le film... je n'arrive pas à croire que ça marche pour tant de couples; chez nous l'intérêt dure 15 minutes et après on peut s'attendre à un mamaaaaaaaaan?? Ou bien la chicane pogne entre les deux et il faut intervenir.

Le soir... souvent trop fatigué. Pas juste moi, lui aussi. Mais s'il doit se passer quelque chose, ce sera le soir. On a installé une douillette chambre d'amis au sous-sol qui nous est bien utile... plus loin des chambres des enfants. Mais même là... elles ont un don. Il suffit qu'on commence à se coller un peu trop pour qu'une des deux se réveille. C'est à croire qu'elles ne veulent vraiment pas de petit frère.