lundi 26 mars 2012

Ce que les princesses de Disney veulent vraiment nous dire...

Bon, oublions que dans leur version originale, les contes de fées étaient cruellement méchants - les belles-soeurs de Cendrillon s'automutilaient en se coupant soit un orteil ou un talon pour entrer dans la précieuse pantoufle et finissaient aveugles, leurs yeux ayant été arrachés par des oiseaux voraces les punissant d'avoir été méchantes - , il reste que les princesses restent un incontournable, on dirait, dans le développement des petites filles (et de leurs frères qui écoutent aussi les films). Même que bientôt sur les grands écrans, on aura des versions beaucoup moins "disneyéennes" de ces contes qui ont traversé le temps comme Snow White and the Huntsman and Hansel and Gretel: Witch Hunters (et pas nécessairement pour les enfants, on s'entend). On revisite aussi Blanche-Neige dans Miroir, Miroir un peu comme on l'a déjà fait avec Une histoire de Cendrillon et même Il était une fois. Décidément, les princesses changent... et c'est tant mieux! Comme preuve, il y a cette nouvelle princesse qu'on attend pour l'été qui s'appelle Rebelle qui n'a ni le look ni les manières des princesses traditionnelles.

Reste que les princesses et leurs contes de fées frappent notre imaginaire collectif fortement et ce depuis longtemps. Tout le monde connait ces histoires de pantoufles de vair (qui est de la fourrure), de pomme empoisonnée, de dodo de 100 ans, de nains, de petits pois au fond d'un lit, etc. Des personnes sérieuses comme Bruno Bettelheim croit que les contes aident les enfants à libérer leurs émotions dont ils ne savent plus que faire, à comprendre le monde (et la notion du bien et du mal) et à les aider à faire le passage entre l'enfance et le monde adulte. Un chercheur de Montréal a remis en doute la crédibilité de ce psychanalyste en revisitant les contes à sa façon. D'autres plus ludiques voient dans les agissements des princesses tout un enseignement de diverses leçons de séduction: ne sois pas trop pressée de passer la nuit dans ses bras ou de tout révéler tout de suite (Cendrillon), ne laisse pas tes amis gars pour ton amoureux (Blanche-Neige), parle moins et laisse parler ton corps (La petite sirène) ou un diamant brut reste quand même un diamant (La Belle et la Bête), par exemple. C'est une farce, bien sûr, mais c'est quand même rafraîchissant.

Une chose est certaine: les contes restent d'importantes histoires qui nous font rêver. Et on peut bien y voir des "messages" plus ou moins analysés longtemps... surtout si on l'écoute pour la 208e fois!

Alors, qu'est-ce qu'elles vous disent les princesses? Une leçon qu'elles vous ont refilé à l'oreille? On veut savoir... On jase, là!

12 commentaires:

Pasko a dit…

Une leçon? De la part des princesses Disney?? Ah oui! Que le marketing des objets dérivés pour enfants c'est payant longtemps! Nom sérieusement, je pense pas qu'on n'aie rien appris de ces contes: ce sont juste des histoires.

Monik a dit…

J'aime tellement mieux les Jedi !

Anonyme a dit…

Qu'un "jour mon priiinnnnce viendraa...." chacun finit par trouver sa moitié, il faut être patient!! Avec un bémol toutefois, ces contes ont tendance à idéaliser le mariage, on ne nous raconte que le début.... Dans le "ils vecurent longtemps et eurent de nombreux enfants", personne ne nous dit que le prince ne laisse pas lui aussi trainer ses bobettes sales ni qu'il ne refuse jamais de s'occuper de la cuisine ou de la vaisselle... Peut etre est-ce pour cela qu'il y a autant de séparations...

Anonyme a dit…

Ici ma filles écoutes les princesses et elle aime cela... Il n'a rien de mal à écouter et jouer à la princesse. C'est une petite fille qui aime cela! Et moi j'adore Fée clochette... mais j'avoue que je ne lui achète pas rien de ti-kit à la cendrillon ou autre bébelle à l'éfigie de la princesse. Elle découvre comment jouer seule avec des trucs qui ne sont pas affichés à tel ou tel princesse de Wall Disney... La leçon heee qu'un bon film quand fréro dort on a le droit...mais sinon oust on joue!

GeSirois a dit…

Ma princesse à moi elle est folle de spider-man. Elle aime mieux spider parce qu'il peut tout faire et n'a pas besoin d'un prince! Ça, ça me parle! C'est bien ma fille....

Moments de Maman a dit…

Ahhhh, les fameuses princesses...

Mon opinion http://momentsdemaman.blogspot.ca/2012/02/elle-etait-une-fois.html

Evely a dit…

Je suis comme Monik. Petite j'adorais Lea de Star Wars. Un guerrière qui finalement est une princesse, mais qui continue à se battre avec les gars. Bien sûr, elle est capable d'être la plus sexy de la galaxie et le beau rebelle tombe amoureux d'elle, pas un prince à la noix qui n'a pas de vécu.
Je voulais rien savoir des princesses de Disney quand j'étais gamine. Je les trouvais tellement plate, elles ne faisaient rien, elles attendaient que quelqu'un vienne pour les sauver.
Je sais pas c'est rendu quoi aujourd'hui (j'ai des gars). Le gros trip chez nous c'est Toy Story.

Roukinette a dit…

J'ai ADORÉ les contes de fée. (et j'avoue que je les aime encore!!) Tous les contes par juste ceux de Disney. J'ai un grand livre bleu dans lequel il y avait les classiques, mais aussi des légendes du Japon, de la Chine, des contes de Sinbad. J'ai tellement lu ce livre que je me rappelle de chaque image avec chaque conte.

Les contes m'ont appris deux choses : même si une méchante fille/soeur/belle-mère/sorcière t'écoeure dans la vie, c'est la plus fine/intelligente/débrouillarde/etc. des deux qui gagne à la fin. Je me suis donc appliqué très tôt être digne des belles princesses !

Et habituellement le prince charmant tombe en amour avec une fille qui a vécu des grosses épreuve, mais qui les a surmontées...

Je tient à préciser que si j'ai toujours aimé les contes de fées je n'ai jamais eut trop de bébelles Disney et c'est tant mieux! En fait, je préfère des version plus proches de l'originale. Et de tout manière j'ai décidé de les boy-cotté depuis qu'ils ont détruits MON conte préféré : Raiponce !!

Isabelle BB a dit…

Les contes pour les enfants, c'est un outil d'apprentissage de la vie et de socialisation formidable.

Le seul problème selon moi c'est qu'on leur offre maintenant des films, des livres, des séries tellement remaniées pour correspondre à la même recette qu'on n'a plus aucune diversité. C'est presque de l'endoctrinement!

Tout le cinéma de Disney, comme tout le cinéma hollywoodien et celui qui s'en inspire, véhicule des idéaux et une morale américaine. je ne cite que l'exemple de l'individualisme (le héros ou l'héroïne va vaincre seul, avec l'appui d'un faire-valoir comique), et l'opposition bien/mal très marqué, souvent associée au couple beauté-jeunesse/vieillesse laideur)... Etc.
La vie est pleine de zones grises. Des personnes bien peuvent faire un acte mauvais. On peut réaliser de grandes choses grâce à un effort collectif, sans nécessairement avoir un chef, un meneur. Je tente de l'expliquer à mes enfants à tous les jours!

Roch Demers avait d'ailleurs essayé de faire différent avec ses contes pour tous. Des films comme ça, il devrait y en avoir plus!

Anonyme a dit…

« Un chercheur de Montréal a remis en doute la crédibilité de ce psychanalyste en revisitant les contes à sa façon. » Qui est-ce?

Anonyme a dit…

j'adorais Cendrillon, j'avais plusieurs versions du livre, j'aimais voir sa transformation en belle princesse ; ça doit être le même trip que toutes ces émissions sur les transformations beauté. Je sais pas si ça m'a appris quelque chose, mais ça me faisait rêver.

Mère indigne, imparfaite et cruelle! a dit…

J'ai toujours adoré les contes et je les aime encore aujourd'hui, je passe ma vie à lire et j'ai tellement lu pour mes 3 enfants... Pour ce qui est des contes de princesses, ils ont étés écrits jadis, à l'époque où l'on croyait que les femmes étaient faibles, n'étaient bonnes qu'à enfanter et servir l'homme et voilà pourquoi elles sont ainsi dépeintes dans les contes. Comme pour Evely, la seule princesse que je n'ai pas trouvé trop ''nunuche'' et que j'ai même idéalisé un jour c'Est la princesse Leia.
Mais personnellement, je suis une belle petite princesse qui vient d'une autre galaxie et si vous me laissez quelques jours, je vous écrirai mon superbe conte. Celui d'une princesse de l'année 2012 qui a trouvé son prince charmant mais qui ne l'a pas attendu pour être secourue, ne s'est pas mariée et a eu beaucoup d'enfants mais pas avec lui!! ; )