mercredi 21 mars 2012

Appelez-moi Oprah!

Souvent, autour de la table, j'ai l'impression d'animer un talk-show. Je constate que mon rôle de mère a pris un tournant. Les règles sont établies, les consignes sont sues, maintenant il me reste à conseiller et à «animer» ma progéniture. Ces temps-ci, mes enfants sont dans une phase intense de «discussion». Ils veulent entendre parler de tout. Particulièrement tout ce qui n'est pas de leur âge. Si j'ai le malheur de dire: «à votre, je ne savais même pas que ça existait!», les voilà qui s'animent, excités comme des puces!

Parfois l'un d'eux lance un sujet, parfois je pose une question et les voilà partis! Tout ce qu'il me reste à faire c'est de passer la parole à l'un et à l'autre, faire respecter le droit de parole de chacun quand un exalté veut «tenir le micro dans sa main» (tsé, les fatigants dans les talk-show) et les pousser à réfléchir par eux-mêmes alors que je sais pertinemment que je suis en train de les emmener droit vers où je veux qu'ils aillent, vers le gros bon sens.

Oui, je manipule mes «invités». Je leur laisse trouver des solutions ensemble à des problèmes individuels ou communs. Je les laisse débattre de telle ou telle situation. Il y a cinq caractères forts autour de la table (je nous inclus, TriplePapa et moi!). Personne ne plie ni ne se rallie facilement. Chacun exprime son opinion en ne cherchant pas nécessairement à faire l'unanimité.

Mais le plus beau là-dedans, c'est qu'ils sont convaincus que je n'y suis pour rien dans le «développement de leur pensée». Et ils en sont fiers. Ils croient faire tout ce chemin seuls, en se fiant à leur jugement, sans voir que je tire les ficelles et que je pose les bonnes questions au bon moment quand je m'aperçois que leur idée manque de sens. Je réoriente le débat comme bon me semble, je change de sujet quand ça traîne ou qu'on est devant une impasse. Car si je ne suis pas là pour animer le talk-show, on passe vite d'Oprah à Jerry Springer! Ils ont 9 ans, après tout! Sans mon intervention, le débat devient rapidement moins civilisé et, à courts d'arguments, ils finissent pas se traiter de bébés et là, on sombre dans le gros drama!

J'ai un «agenda caché» comme dirait un politicien. Je travaille à ce qu'ils aient une «bonne tête», car je sais qu'à l'adolescence, ils voudront prendre des décisions par eux-mêmes (et n'écouteront plus leurs parents, tellement vieux jeux...) Alors, mine de rien, ils se pratiquent et moi, je prends confiance peu à peu en leurs moyens.

Nos derniers sujets: l'importance de préserver le français au Québec (Lolo n'était pas d'accord... au début! On ne l'a pas lâché! ;-), avoir un métier payant (un sujet soutenu par Momo-la-comptable qui a suscité beaucoup de résistance, mais elle n'a pas changé d'avis... encore!), la grève étudiante, les cheveux pastel de Katy Perry (les filles sont outrées qu'elle «s'enlaidisse», ce qui nous a mené à parler de la beauté... Le seul commentaire de Lolo: «c'est beau une belle fille!»), la puberté (un sujet récurrent ces temps-ci chez nous!) et... l'excision (merci Star Académie, je ne pensais pas discuter de cela si tôt... ni expliquer à quoi sert «le petit bout»!)

Avouez qu'Oprah peut aller se rhabiller! ;-)

Et vous, ça jase de quoi chez vous?

6 commentaires:

Michèle a dit…

Ici, quand je veux partir un petit sujet personnel, je demande à mes 3 gars le plus beau moment de leur journée ou de leur weekend...

C'est le fun. Parfois, on s'amuse à deviner ce que la personne va dire.

Sinon, on placote de tout et de rien. Mon plus jeune lève la main quand il a quelque chose à dire...il est bien dressé à l'école. Je trouve ça cute!

alairlibre a dit…

Bravo, mille fois bravo!!
J'ai fait la même chose avec mes jeunes aujourd'hui devenus adulescents... Et les débats continuent!! Avec leurs amis qui s'invitent, à notre grand plaisir, autour de la table. Ce sont des moments de pur bonheur!!
Et lorsque tes jeunes vont fréquenter des amis en provenance de milieux variés, ils vont se rendre compte à quel point ce plaisir familial n'est absolument pas présent partout... et ils apprécieront grandement laqualité de vie de leur tribu.

Nadmo a dit…

Ce qui déclenche des questions et discussions chez nnous ces temps-ci, ce sont les "jokes" de Philippe Bond! C'est souvent à caractère sexuel... Des fois, j'aimerais mieux changer de poste, mais en même temps, je me dis que c'est mieux que ce soit moi qui réponde plutôt qu'un ami à l'école...

Pasko a dit…

Hahahaah!!! Ici aussi le sujet de l'excision est entrée dans la maison sans que je ne m'y attende le moins du monde! Et les talk show à table, ils sont un peu plus du genre déstabilisant chez moi. L'écart d'âge entre les 3 cocos (4, 9 et 12 ans) fait que les répliques sont souvent totalement hors contexte pour l'un ou pour l'autre. Mais on fini toujours par éclater de rire après un ptit mot rigolo de la plus jeune!

Gen la vilaine a dit…

Mon fils cette année a la chance d'avoir un prof masculin, ce qui est très rare au primaire. Son prof, pour garder les garçons dans l'coup et stimuler son groupe, leur fait faire beaucoup de projets de recherche. Donc, mon fils a découvert Google, Wikipédia et Youtube.

Au début je rechignais un peu vu sa pré-ado que je trouve hâtive (9 ans) mais maintenant, avouons-le, c'est l'fun :) Mon fils adore fouiller sur tout sur Wikipédia et ça nous amène à échanger beaucoup sur pleins de sujets qui seraient venus beaucoup plus tard, par exemple, l'histoire de l'islam parce qu'il a 3 amis proches qui sont musulmans.

J'aime cette ouverture à la vie qui arrive :) J'ai déjà hâte que ma fille commence l'école pour entre prendre le même genre d'éducation :)

Anonyme a dit…

Le souper est le bon moment pour échanger. Chez-nous (garçon 17 ans et fille 14 ans), on jase de politique (Syrie et ONU), on jase avenir et choix de programmes au CÉGEP, on jase vacances été, tournoi de volleyball et camp d'été.