lundi 28 février 2011

Au boulot avec Bébé

C'est la relâche et pour plusieurs ce joyeux concept rime avec joyeux bordel. Qui s'occupera des enfants lundi? Iront-ils chez mamie mardi? Papa va rester à la maison mercredi, maman jeudi. Il faudrait bien faire une activité familiale vendredi...

Combien emmèneront leurs enfants au boulot? C'est une solution d'ultime dernier recours qui tape généralement sur les nerfs des collègues (moi y compris! Je travaille entre autres pour prendre un break mental de mes enfants -même si je les adore et que je leur accorde toute mon attention hors du boulot-, pas pour endurer ceux des autres!)

La relâche demeure une situation exceptionnelle, la tolérance est donc de mise. Mais imaginez-vous qu'à New York une entreprise accepte que les nouvelles mamans emmènent leur bébé au bureau pendant les 6 premiers mois suivant la naissance.

Est-ce une bonne initiative selon vous? Je suis sceptique. Il me semble que le meilleur endroit pour un bébé n'est pas dans l'air vicié d'une tour à bureaux, à bronzer sous les néons... L'entreprise se dit ouverte... Pourrait-elle alors accorder 6 mois de congé à la maman ou 6 mois de télétravail... à temps partiel si possible?

Et puis, vous imaginez travailler à côté d'un bébé qui hurle aux trois heures? Aaaaaaaaahhhhhhh!

6 commentaires:

Mamanbooh a dit…

J'imagine avoir une montée de lait terrible en attendant les autres bébés pleurer alors que le mien est à la garderie ou à la maison avec papa...

Bonjour la culpabilité!

Personnellement, j'ai toujours aimé et apprécié la présence des enfants, mais depuis que je suis maman moi-même, ouf! Je trouve cela plus difficile...

Surtout si je me suis organisée pour ne pas être accompagnée, mais bon, suis-je en train de devenir intolérante (ou juste trop fatiguée!?!)?

Par contre, je suis pour le télétravail à 100%, pas juste les premiers mois!

Bizz a dit…

Je l'ai testé. On ne m'a pas mise à l'asile, mais ça a bien failli :P J'exagère, ça n'a pas toujours été la catastrophe, mais disons que c'était carrément comme deux journées dans une!

Je raconte mon expérience ici, si ça intéresse quelqu'un:
http://bizzetseshistoires.blogspot.com/2010/05/bebe-boulot-dodo.html

Marie-Claude a dit…

J'ai eu une collègue qui amenait régulièrement sa fille au travail. La petite avait près de 10 ans donc autonome et loin de passer ses journée à pleurer. Ce que j'aimais moins c'est que la maman refilait sa fille à n'importe qui sur l'heure du dîner car MADAME voulait aller dîner dans en resto chic tandis que la petite se contentait de la foire alimentaire.

Anonyme a dit…

Amener son enfant au boulot, je ne trouve pas que c'est une très bonne idée. Je le ferais peut-être avec un enfant de 12 ans qui est tranquille et qui s'accommode d'un coin de table, des livres à colorier, d'un roman et d'un lecteur mp3. Mais autrement, ça nuirait à mon travail, ça dérangerait tous mes collègues, zéro productivité pour tous, alors...

virginie

Anonyme a dit…

Il y a plusieurs camps de jour d'ouverts à la semaine de relâche, c'est une autre solution possible
Stéphanie

Anonyme a dit…

Je travaille dans le secteur des plaintes pour une grosse compagnie, je ne me verrais pas répondre à un client insatisfait pendant que mon petit bonhomme pleure parce qu'il a faim ou chigne parce qu'il a fait rouler son jouet trop loin... Et pour la sieste, on lui installe un petit tapis derrière notre chaise d'ordinateur?? S'occuper d'un enfant est déjà un travail en soi, travailler en même temps me semble être une tâche énorme!! Et, je suis un peu comme toi, je me "repose" un peu des enfants au travail alors... Ça serait vraiment le dernier des recours, je n'amènerai pas mes enfants au travail, c'est certain!!