lundi 14 février 2011

Besoin d'amour


Vous en connaissez au moins. Un petit ami de la garderie, une fillette connue à l'école, un enfant aux yeux sombres, immensément tristes. Un enfant seul. Un enfant qui durant la visite des parents dans la classe n'a pas personne à qui tenir la main. Ses parents ne sont pas au travail, nécessairement. Ils ne sont juste pas là. Un enfant qui vous tourne autour pendant que vous attendez que le vôtre s'habille pour partir le vendredi soir à l'école. Un enfant qui a des yeux d'envie quand il regarde votre petit. Un enfant qui passe des remarques empreintes d'une jalousie bien mal camouflée. Un enfant qui manque terriblement de simples attentions: une main dans les cheveux, un baiser volé, un câlin du matin, un bisou de bonne nuit, un compliment gentil, etc. Ça me brise le coeur, chaque fois (et malheureusement, ça arrive assez souvent!!) Et quand on sait que l'amour maternel a de puissants effets à long terme, tu ne peux pas t'empêcher de penser que ces parents auraient tout intérêt à s'ouvrir les yeux (et tu penses secrètement qu'ils n'auraient peut-être pas dû en avoir si c'est pour rien faire face à ce mur de tristesse!!)

Aujourd'hui, à la St-Valentin, c'est à eux que je pense. Parce que l'amour, ce n'est pas juste entre amoureux. C'est pour ces petits enfants qui aimeraient donc que cette journée de l'amour réveille leurs parents pour que cette journée soit un peu spéciale.

Et oui, je rage un peu contre ceux qui, pendant ce temps, pestent contre la St-Valentin et qui clament que c'est une fête superflue, commerciale et «obligée» et qui refusent nette de la fêter. Offrez votre amour en bénévolant quelque part, dans une école, juste pour mettre un peu de brillant dans les yeux d'un enfant qui en a terriblement besoin... Y'a sûrement un enfant qui aimerait vivre une St-Valentin, même si c'est commercial et une journée obligée pour se faire dire qu'on est aimé... parce pour eux, c'est pas du tout superflu!!

14 commentaires:

Mamanbooh a dit…

Comme tu me touches en plein coeur ce matin!

Chaque journée du calendrier peut devenir une journée trop commerciale, fête ou pas; et chaque journée peut aussi être celle qui fera une différence dans la vie d'un enfant (ou même un adulte!)

Un sourire, un bon mot, même un câlin, ça fait tellement de bien à offrir et à recevoir!

*Et oui, ils sont trop nombreux ces enfants... Ceci est un constat, pas un jugement. ;-(

angela auclair a dit…

lovely post...and true.

grenouille verte a dit…

oh oui c'est tellement vrai....donner un brin d'attention à un enfant,un aîné ou un adulte oublié ...ça ne coûte pas cher et ça fait un bien énorme !! aujourd'hui et chaque jour...ça peut faire une différence !! bonne journée xxx

Zibule a dit…

:'( larme a l'oeil ce matin... tu as tellement raison

Anonyme a dit…

Ouf , il fesse ton billet ce matin mais il est tellement vrai . Bonne St Valentin a tout le monde et j'ai , pour ces enfants, une pensée bien spéciale...

Lady

Guenièvre a dit…

Ton billet est particulièrement touchant aujourd'hui...Et je suis tellement d'accord avec toi...
ça me rend triste en plus du fait que je viens de lire un dossier sur cyberpresse.ca qui parlait des enfants (jeunes genre garderie et primaire)qui souffraient de dépression et que les parents ne voient pas cela....Je trouve ça abberrant de voir que tu as des enfants pour ne pas t'en occuper comem ça....

Juste en pensant à ça, je me dit que mes 3 amours auront un spécial câlins ce soir.....Et il ne faut pas oublier Papa....

Bonne St-Valentin à tous (et on s'en fout de ceux qui trouvent que c'est trop commercial...)!!!!

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je ne partage pas l'avis des internautes aujourd'hui. C'est facile de parler de haut et de juger les autres.
Est-ce que moi aussi qui vit en couple, devrait avoir pitié des monoparentales parce que leurs enfants n'ont pas les deux parents présentes en même temps?
NON!

Anonyme a dit…

@ anonyme: je ne croit pas que ca visait seulement les familles monoparentales, mais bien les familles ( a 1 u 2 parents) qui ne prennent pas le temps de s'occupper de ses enfants. Qui les laissent a la garderie le matin et le soir, la majorité du temps, les laisse a une gardienne. Donc le simple fait de leur donner un calin ou leur dire ''je taime', est un effort.

Mais bravo pour se magnifique billet, qui est plein de tendresse, mais qui nous rentre en plein visage. Apres cette lecture mon garcon a eu droit un son xieme calin de la journée. mais beaucoup plus fort que d'habitude

Emilie a dit…

Mais c'est tellement triste! :(

Nadine a dit…

Qui a dit qu'on parlait des monoparentales??? Je parle des ENFANTS tristes qui peuvent tout aussi bien avoir leurs deux parents!!

Anonyme a dit…

C'est malheureux, mais ça arrive. La complète indifférence des parents qui s'en fouent de ce que font leurs enfants ou de leur état d'âme. Je connais un jeune qui a carrément demandé à son voisin s'il voulait l'adopter tellement chez lui personne ne voyait qu'il existait alors que son voisin s'en occupait du mieux qu'il le pouvait. Ces parents ne devraient pas l'être. C'est injuste.

Anonyme a dit…

C'est tellement vrai...

Personnellement, j'en connais au moins 3 de ces enfants. 1 complètement négliger, laisser a lui-même, a 8 ans, il a des propos qui laisse croire qu'il voudrait mourir "aimerait aller au ciel pour aider les enfants qui ont besoin". Et les 2 autres rabaissés à tour de bras. C'est tellement triste... Ça crève le coeur!

Qu'on trouve cette fête commerciale ou pas, pas besoin d'acheter quelques choses pour dire "je t'aime" et faire la différence dans la vie de quelqu'un.

Anonyme a dit…

Ton billet me touche beaucoup, il y a tellement de vrais dans ce que tu dis.

J'ai justement reçu aujourd'hui une carte de St-Valentin de mon petit bonhomme de 5 ans.
Ça disait :
Je t'offre mon cœur
Mon petit petit cœur en cœur
Mon petit cœur qui fleurit
Chaque fois que tu me souris.

Ça m'a fait réfléchir à combien, nos enfants sont dépendants de nous, de l'affection et de l'amour qu'on peut leur apporter.

Je lui ai fait un gros câlin:)

Nathalie a dit…

Quel beau texte, Nadine. Très touchant. Merci de nous rappeler à la réalité un peu.