jeudi 14 octobre 2010

La conjugaison des verbes en 2010


Du plus loin que je me rappelle, j'ai appris mes verbes en récitant le je-tu-il-nous-vous-ils. Une lignée de 6 accords différents selon le pronom. Ensuite, les verbes en "er", ceux en "ir", en "oir", en "dre", etc. Même si c'est compliqué reste qu'il existe une certaine logique, des similitudes et certains trucs. Puis, les fameuses exceptions à apprendre par coeur parce qu'ici la logique fout le camp. Mais bon! On y survit!

Depuis le début de l'année, dans la liste de mots de vocabulaire à apprendre que MissLulus ramène chaque semaine se glissent désormais... des verbes. Le plus souvent, ils sont au présent, mais voilà que se retrouvent aussi des verbes au futur. Mais que pour la première et la troisième personne du singulier, parfois la troisième personne du pluriel, quelques fois la deuxième personne du singulier, rarement (mais ça arrive!) au nous... Un vrai méli-mélo! Un vrai charivari! Comment voulez-vous que MissLulus s'y retrouve? Comment lui faire comprendre, par exemple, que les verbes se terminent toujours pareil? Que la deuxième personnel du singulier aime habituellement les "s", mais pas la troisième personne du singulier? C'est difficile et encore plus compliqué! Je comprends qu'on veuille lui faire écrire des phrases complètes dans sa dictée, mais tout de même! Si on ne voit pas l'ensemble, il me semble qu'on peine plus à saisir comment le "français" s'explique... Et si on attend trop tard pour leur faire apprendre correctement la conjugaison, j'ai juste peur qu'on rate notre coup! La bonne vieille méthode, ça ne dit rien à personne? Le besherelle?

Mais quand on sait que les jeunes écrivent en abréviation et en code, je panique peut-être un peu pour rien: "Ckoi le pb?"

18 commentaires:

Maman pieuvre a dit…

L'enfer. Je ne comprends rien à ces nouvelles méthodes. Tellement que chez nous, j'explique tout de même c'est quoi les groupes de verbes et ça fonctionne bien comme ça. C'est pas normal que je sois obligée de le faire, mais cette bonne vieille méthode fonctionne. La preuve : ma fille me dit qu'elle n'a jamais de fautes dans ses tests de verbes et que personne ne les connaît aussi bien qu'elle. Conclusion : j'utilise ce qui fonctionne. Too bad.

alairlibre a dit…

Tout-à-fait d'accord avec Maman pieuvre.

Ai éduqué 3 jeunes et les ai aidés en français avec les anciennes règles. Leur commentaire: pourquoi quand tu expliques toi, maman, on comprend tout?

N'hésite pas à lui expliquer selon tes connaissances; elle te dira elle-même si elle trouve cela plus clair.

Anonyme a dit…

Moi aussi je penche pour la bonne vieille méthode, pourquoi changer ce qui marche. Alors moi aussi je le fais à la maison dés la première année. Mais en addition au bon vieux Bescherelle (et non pas à la place), j'ai trouvé par hasard un livre très imagé que je trouve pas mal fait: "Le Verbe visite les pronoms au village de La Phrase : un conte éducatif "/ de Chantal Contant... Très ludique et assez mnémotechnique, et le verbe visite bien TOUS les pronoms...

Mamanbooh a dit…

Fiou!!! Je ne suis pas encore là!

Mais, je me rappelle que parfois, on enseigne aux enfants seulement quelques personnes (ex. je-il-nous) parce qu'il est trop tôt pour l'apprentissage de toutes les personnes (ex.2e année).

Mais, l'achat d'un Bescherell récent, pour chaque enfant (un pour l'école et un pour la maison qu'on partage) est vraiment un "must" (un cadeau de Noël plate mais, si utile?).

Mais, j'ai peut-être juste "pas rap"!?! ;-)

Carolune a dit…

pire encore.. mon fils apprend à écrire en première année et la façon d'écrire les lettres a changé tout court ! Comment veux-tu aider ton enfant à faire ses devoirs si tu ne lui montre pas au départ la bonne affaire..
Il me semble que ma technique est beaucoup plus simple.. mais il faut se ''PLIER'' aux nouvelles méthodes..

Pourquoi des nouvelles méthodes pour TOUT ? me semble qu'on ne change pas une formule gagnante...

Les mots étiquettes.. il faut qu'ils les apprennent par coeur, mais il les sait en les voyant.. il ne les ''LIT'' pas vraiment..
on part de loin je trouve..

J'ai beaucoup de difficultés à aider mon fils dans ses devoirs, j'ai l'impression de le mêler plus que l'aider...

ÉcoloJu a dit…

L'apprentissage des verbes est prévu au 2e cycle et sera vu tout au long du primaire ET du secondaire. Pourquoi paniquer dès la première année avec ça?

VeroCrapules a dit…

Ah boy.... Sérieux, je redoute tellement l'entrée des Crapules à l'école en septembre prochain... Toutes ces nouvelles méthodes me font pratiquement angoisser... J'étais une élève super performante à l'école, et Papa Crapules aussi... J'ai vraiment peur de ne pas être à la hauteur pour pouvoir aider mes enfants... Y'a pas une loi qui dit que je peux les barricader dans ma maison au lieu de les envoyer à l'école?

J'espère juste qu'elles seront dans la même classe, ou au pire, avec au oins deux profs qui feront équipe et auront les mêmes méthodes... Parce que je n'ai pas envie d'avoir à aider deux Crapules qui apprennent chacune avec une méthode différente... De quoi y perdre mon latin!

Anonyme a dit…

J'étudie en adaptation scolaire et c'est tellement anti-pédagogique de fonctionner de cette façon. C,est faire passer l'absence de fautes dans la dictée avant la compréhension des élèves. L'enfant doit apprendre à conjuguer le verbe dans la phrase et s'il n'a étudié que la bonne forme pour la phrase de la dictée, tout le raisonnement derrière la conjugaison est fait pour lui.

La prof de mon fils introduit aussi dans les listes de mots à étudier des adjectifs accordés au féminin sans mettre aussi la forme au masculin (ex.: têtue). Je dois lui rappeler que têtu ne prend pas toujours de e... Ce serait si logique de présenter les deux formes, car certains enfants ne sont pas supervisés lorsqu'ils étudient er risquent de mémoriser uniquement cette graphie. Et je considère, de toute façon que ce n'est pas aux parents de jouer le rôle de l'enseignant...

French Lily a dit…

Ma fille vient de commencer la maternelle... elle apprend l'alphabet mais dans le désordre! Pour qu'ils puissent "vraiment reconnaitre" les lettres... alors après B, A vient le F....

Je ne veux même pas penser à ce qu'ils apprendront en 1ère année.....

Nancy a dit…

Ici, ils apprennent tout le présent (avoir et être en premier... depuis 3 semaines, on commence à le savoir! ;-) Et après on passera aux autres verbes. Mais juste au présent...

Anonyme a dit…

http://grumeautique.blogspot.com/2010/10/conspiration.html

ça me fait juste penser à ça!!!
Anne-Laure

Mamantroispointzero a dit…

Je suis d'accord avec toi que c'est plutôt étrange comme façon de faire et ça ne semble pas très logique.
Cela dit, mon fils a commencé la maternelle en septembre et les enfants apprennent à écrire leurs lettres avec la méthode ABC Boum, qui prévoit des sons pour chaque trait. Je trouvais ça un peu bizarre au début, mais force est d'admettre que vroum, touc, shlak, ça donne un beau 5 écrit dans le bon sens...

Chantale a dit…

Je suis prof de français au cégep depuis 13 ans et je peux vous dire que la qualité du français décroît chez nos jeunes... à cause de méthodes d'enseignement qui, justement, ne leur fait pas voir la logique d'ensemble du système.

Ils apprennent des mots épars.

Ils en viennent à nous demander, à l'âge de 18 ans : tellement, c'est-tu un verbe ?

Misère...

Écrivez au Ministère: les parents ont du poids... les profs... si peu!

Anonyme a dit…

Chantale, peut on vraiment écrire au ministère et à qui?
Moi c'est avec l'orthographe que j'ai de la misère... dés le début les fautes sont sanctionnées... seulement dans les dictées! Beau message qu'on leur envoie, l'orthographe sert seulement à avoir de bonnes notes en dictée, le reste du temps pas besoin de te forcer... Et en début de 2ème année, ma fille l'a déjà intégré ce message!
Si seulement la moitié des enfants vont faire plus attention à leur orthographe pour ne pas perdre 1 ou 2 points dans leurs travaux en général, est ce que ça ne vaut pas déjà le coup? Ok c'est plus exigeant, mais si on exige "plus" est ce qu'on n'a pas un peu plus de chance d'obtenir au moins "un peu"? Tandis qu'à ne rien exiger, on obtient rien ça c'est sûr....

Madame Unetelle a dit…

C'est complètement absurde!

Je me souviens quand ma grande est arrivée à la maison avec quelques bouts de verbes conjugués, je m'arrachais les cheveux! Puis, en troisième et cinquième année, la bonne vieille méthode était de retour! Comme quoi, il faut parfois laisser aller les choses!

Mamoutte a dit…

Chez moi aussi c'est le même problème.Je me rends compte que je ne peux plus aider mes enfants. La nouvelle orthographe,les verbes,l'analyse grammaticale qui a aussi changée et les fameuses divisions.Je ne comprends même pas leurs méthodes! Et ils nous disent qu'on ne s'implique pas assez dans les études de nos enfants! La réforme scolaire ?! J'ai l'impression qu'elle prends nos enfants pour plus imbéciles qu'ils le sont.Si on leur montre correctement les règles et les exceptions, ils vont comprendre aussi bien que nous.

Annie a dit…

*sti qui l'ont pas. C'est tout ce que j'ai à dire.

Anonyme a dit…

Je suis enceinte de 3 mois maintenant, c'est mon premier enfant alors je n'ai pas d'experience en tant que mère. J'ai beaucoup de crainte par rapports à la future scholarité de mon futur chéri. Plus j'y pense ( et j'y pense beaucoup) plus je me dit que l'école n'apporte absolument rien de bien aux enfants. Je m'interessent beaucoup aux methodes d'éducation alternatives ( comme l'école à la maison) et cela semblent être LA solution. J'entend tellement de mères denigrer la réforme et s'inquiéter des méthodes ridicules que les écoles imposent, mais malgré tout elles inscrivent leur enfants à l'école par automatisme presque. Nous ne sommes pas oubliger de remettre nos enfants entre les mains du ministère de l'éducation contre notre grés. mes amies et ma famille disent que mon choix est incensé, que je DOIS envoyer mon enfant à l'école. C'est faux!!! Je DOIS eduquer convenablement mon enfant et ce n'est certainement pas l'école qui peut lui fournir celle-ci.