lundi 30 juin 2014

Des vacances? Jamais avec mon enfant!

Avez-vous déjà pris des vacances avec vos enfants?

Vous avez répondu "oui"? Ouf! Vous me rassurez!

Car il semblerait que la nouvelle génération de parents -en France, du moins- fasse rimer "vacances" avec "sans enfants": "On surnomme ces parents nouvelle génération, les Kin Breakers, littéralement "les casseurs de liens familiaux". Ils s'accordent du temps sans leurs enfants pour souffler, mais sans culpabiliser."

Vrai que la déculpabilisation est le leitmotiv des (Z)imparfaites. Faux que ça implique de toujours laisser les enfants derrière pour "profiter de la vie". Une fois qu'on a des enfants, il faut les "intégrer" dans sa vie. Pas conjuguer deux vies distinctes indéfiniment. Une fois par année en solo ou en couple si le budget le permet, super! Mais systématiquement exclure les enfants de ses vacances, c'est se priver de beaux moments ensemble.

Ça m'a fait penser à certains amis de mes enfants qui me racontaient leurs projets d'été récemment et ça se résumait au camp de jour et à 2-3 fins de semaines de camping. Pas des gens démunis-là, pas des Terrible Two non plus que les parents ne peuvent plus endurer, mais dans un été complet, ils n'avaient même pas une semaine de vacances avec leurs parents au programme. Et c'est comme ça tous les étés car leurs parents "ne prennent pas de vacances l'été" (par choix, et on ne parle pas ici de travailleurs saisonniers) car ils vont dans le Sud deux fois par hiver et "ça coûte trop cher d'emmener les enfants" (et l'idée d'y aller une fois par hiver mais avec les enfants pour le même prix ne leur a pas effleuré l'esprit). Bref, ces enfants n'ont jamais de break... à part 2-3 fins de semaine de camping. Ouf!

Oui, c'est un choix de vie -et il ne faut pas juger- mais je trouve ça poche. La routine, les horaires, les "dépêche-toi, on est pressé", ça nous tue tous à petit feu hormis ces moments de répit qui nous permettent de reprendre notre souffle pour mieux repartir ensuite. Si on en a besoin comme adultes, ils en ont aussi besoin comme enfants.

Et on viendra dire ensuite qu'on "n'a plus le temps de connecter avec les enfants, que tout ça trop vite puis, qu'on a perdu ses enfants en chemin, on ne sait plus trop quand..." Eh bien, c'est justement à ça que ça sert de prendre des vacances en famille. À arrêter le temps et à resserrer les liens familiaux.

Bonnes vacances et profitez bien de ces moments de pause et de ces souvenirs inoubliables que vous créez avec vos enfants!

8 commentaires:

Anonyme a dit…

100% d'accord, encore une fois l'équilibre est dans le juste milieu

Anonyme a dit…

C'est étrange cette mentalité de vouloir passer ses vacances sans ses enfants.

Mes enfants ont 6 et 4 ans. On a pris une fois une semaine de vacances sans ma plus vieille avant la naissance de ma 2e. C'était super et ça nous a permis de se reconnecter entre 2 bébés pas faciles (même si on ne savait pas encore que bb2 serait aussi toff que bb1...).

Là, mon chum voudrait qu'on prenne une semaine ensemble sans les enfants à l'automne... ça me tente, mais... mais on a 4 semaines de vacances par année... une pour Noël, une pour la semaine de relâche, deux pour l'été... Partir en couple, ça veut aussi dire sacrifier une semaine avec les enfants, se trouver des gardiennes, etc. Je trouve ça plate! Dans le fond, c'est une 5e semaine de vacances que ça me prendrait... 4 pour les enfants, une pour nous!

Anonyme a dit…

Vraiment bizzard cette mentalité. Je suis présentement en France et mes amis font ça ils laissent les enfants
à leurs parents (8 mois et 2 ans) et hop en espagne. Il nous trouves fou de venir ici avec nos trois enfants ( 1an-3ans-5ans) pour 3 semaines. Pourtant je peux vous assurer qu'on passe de super vacances oui il y a plein d'imprévue (comme bébé qui a mouillé les passeport avec son gobelet d'eau) mais bon c'est des aventures et on passe du temps de qualité en quantité avec nos cocos ça ne reviendra pas ce temps là bien vite ils seront ados et ne voudront plus suivre donc on en profites

Anonyme a dit…

Mais oui, c'est drôle... pourquoi ne pas faire le contraire? Prendre les semaines de vacances avec les enfants, et partir quelques fins de semaine sans...

Spécialiste de l'éphémère a dit…

Les seules fois où je suis pas partie avec mes enfants, j'ai dû retourner à la même distination avec eux pour leur montrer tout ce que j'avais vu! On a trouvé que c'était plus rentable de les emmener ;-)
Et puis... une petite tête BLONDE, ça fait ouvrir des restos plus tôt en Italie...
Voyager avec ces p'tites bêtes a aussi ses avantages.

Anonyme a dit…

Bien d'accord! Même si des vacances avec de jeunes enfants est rarement synonyme de repos, quoi de mieux pour resserrer les liens et créer de beaux souvenirs... Merci pour cet article!

Anonyme a dit…

Malheureusement la tendance n'est pas qu'en france

Anonyme a dit…

Ici, je suis chanceuse, je suis enseignante Lores des vacances j'en ai... La première semaine ou je ne travaillais pas, les enfants sont allée au service de garde pour les plus jeunes (20 mois et 4 ans) et le english summer camp pour ma grande de six ans. Ensuite, ils passent le reste de l'été avec moi avec quelques jours de vacances chez grand-maman à leur demande. Et quand mon conjoint est en vacances, on part en camping une semaine avec eux. Je ne suis pas contre l'idée d'une fin de semaine en amoureux.... Mais des vacances sans les enfants... Je suis tellement heureuse de vivre avec eux les zoos, le camping, les musées, déambuler dans des villes inconnues pour eux. (Ottawa cette année, Montréal l'an dernier.). Pour moi, les vacances c'est ça.