lundi 22 juillet 2013

Dossier Mystère de l'été - Partie 3: le camping

«Docteur, je veux changer. Dites-moi pourquoi je ne partage pas l'enthousiasme de mes congénères pour le camping?»

Si ça se soignait par des pilules, j'en prendrais bien volontiers pour au moins essayer de faire du camping.

Et voilà, direz-vous! C'est parce que tu en as jamais fait que tu n'aimes pas ça! Oui, mais je ne vois aucune raison d'en faire, pas même une fois pour essayer.

Mes principe de base en vacances sont durs à battre:

- être aussi confortable sinon plus qu'à la maison (sinon, à quoi bon!)
- éviter autant que possible de cuisiner / faire la vaisselle / me donner du trouble

Alors, la tente, le ti-poêle, les chiottes, le stock à apporter, le risque de pluie... tout ça, c'est trop pour moi. (Au moins, je me connais, j'irai pas faire suer la cavalarie avec ma baboune pendant 3 jours au fond d'un bois!)


Je ne recherche pas la compagnie des bestioles en vacances - qu'elles soient de type insectes ou bêtes sauvages, ni la promiscuité (la roulotte, oubliez ça même si c'est plus confortable = y'en a une autre parkée pas loin! Aaaahhhhh!).

J'aime aller marcher, explorer, observer la nature sans ressentir le besoin de m'y coucher. J'aime parler aux gens 5 minutes, pas me faire de nouveaux amis collants (laissez-moi tranquille, je suis en vacances!)

J'aime me retrouver en cocon avec TriplePapa et les enfants. Une chambre d'hôtel ou la location d'une maison/chalet comble entièrement mes besoins de confort et d'isolement (et c'est encore mieux s'il y a une piscine et un lave-vaisselle!).

Alors, est-ce que ça se soigne? Croyez-vous être capable de me convaincre d'aller en camping avant ma mort (et si, possible, avant l'apparition de mon arthrite!)? Avez-vous des spots «tout confort» à me suggérer? (ça existe juste pas chose, ça s'appelle un chalet!!)

21 commentaires:

Gen la vilaine a dit…

J'ai horreur du camping pour sensiblement les mêmes raisons ;) En plus, s'ajoute à ça, des souvenirs d'adolescente frustrée de devoir partager les ''joies'' du camping avec ses parents un peu trop motivés par l'appel de la nature :P Bref, on m'y prendra pas même si mes enfants me trouvent ben ben plate :)

Par contre, ceux-ci vieillissant et devenant sortables, j'ai statué que si vraiment l'appel de la nature faisait l'unanimité chez mes 3 partenaires de vie (chum et enfants), je serais prête à dire oui pour une tournée en VR! C'est le minimum de confort que je suis prête à accepter :)

Bref, on verra avec le temps ;)

reine du foyer a dit…

Je déteste aussi le camping alors que mon chum et mes enfants adorent ça! On a trouvé le compromis parfait: ils partent en camping pendant que moi je profite d'une fin de semaine de repos à la maison, le bonheur!

Taly a dit…

Reine du foyer ; AMEN ! c'est exactement ce que je vais faire!! Idée tout à fait géniale !

jaslabarack a dit…

Thank God !! Je pense exactement la même chose !! Pourquoi se faire suer en allant en camping qui implique de faire les mêmes choses qu'à la maison mais en plus chiant !! ( repas vaiselle lavage ... )Vive la location de chalet !!!

Anonyme a dit…

Ben pour ceux qui n'ont pas trop les moyens, c'est quand meme un moyen un peu plus économique d'aller visiter une autre région... (une tente et peu ou pas de service)
C'est sur qu'avoir le choix, je prendrais l'hotel de luxe avec la pension complète, mais bon à 5...
C'est vrai qu'on fait les memes choses qu'à la maison, mais bon justement on les ferait pareil à la maison, donc si au moins on peut en plus voir du pays.... Donc j'hais pas ça le camping, tant que ca satisfait à mon sens de l'aventure. Ce que j'aime moi c'est voyager, visiter, changer d'air. Ce que j'ai plus de misère a comprendre c'est aller dans de super pays, mais rester toute la semaine sur la même plage alors qu'il y a plein de choses à découvrir... mais bon on est tous différents, là...

MariePuce a dit…

je te comprend! rien au monde ne réussira a me convaincre de faire du camping!

Anonyme a dit…

Le camping, c'est être dehors en tout temps : déjeuner dehors, faire la vaisselle dehors, etc. Alors c'est un gros plus pour les amoureux du dehors. Et pour les enfants, quelle aventure! Dormir dans une tente, se faire des guimauves sur le feu, vivre dans la nature. Aller à la plage ou à la piscine presque tous les jours, être déjà sur place pour les randos. J'ai beaucoup aimé mes expériences de camping enfant et un peu plus vieille. Je crois aussi que c'était bien économique pour mes parents. Bref, pour moi, c'est comme entretenir un jardin plutôt que d'acheter tout à l'épicerie ou au marché : un peu plus de trouble mais du temps dehors et de belles expériences! Ceci dit, j'y suis allée seulement une fois depuis que j'ai ma fille (elle a 2 ans et demi) et j'avoue que de faire et défaire les bagages, c'est du stock! Pour celes qui sont encore frileuses, les tentes Huttopia toutes équipées dans les parcs peuvent être une première belle façon d'essayer!

Anonyme a dit…

Je déteste pour pas mal les mêmes raisons (mais principalement parce que je trouve que les toilettes sont une belle invention). Il y a aussi le fait que nous habitons en campagne, dans le fond d'un rang donc moi de la nature j'en vois en masse à l'année longue! Quand je suis en vacances on va en ville pour changer!!!

Anonyme a dit…

J'aimerais le camping si c'était pas de tout le stock à traîner. Je ne suis pas dédaigneuse et j'aime l'aventeur. Mais quand ça te prend 3 heures à t'installer pour passer une nuit ou deux, c'est plate. J'aime bien la formule du petit chalet sur le bord d'un lac

Anonyme a dit…

j'aime le camping et pas mes parents... donc je ne vais pas essayer de convaincre personne... je travaille enfermée dans une tour a bureau entourée de gadgets électroniques... le camping est idéal pour moi, car je décroche (pas de cell, tv, ni d'internet), mes filles s'amusent et c'est pas dispendieux une fois l'équipement acheté. je l'avoue, je suis une campeuse soft... terrains pas trop sauvage et seulement 2 à 3 fins de semaine dans l'année... c'est le contraire pour moi, j'ai moins de tâches ménagères en camping... pas de lavage de planchers, de lavage, pas mal moins de vaisselle qu'à la maison, cuisine moins fancy,...

Anonyme a dit…

Ici, on est camping. Parce qu'avant d'être maman, j'adorais en faire. Maintenant c'est différent...3 enfants dont le plus vieux à 4.5 ans. Plus de bagages et d'organisation, mais plein de temps dehors,de pique-niques et de feux de camp. Et c'est plus facile partir 1 semaine que 2 jours, pcq sinon c'est bcp d'installation pour peu de temps de plaisir. Et cette année pour se faciliter la vie on a louer 2 fois une semaine de temps huttopia dans les parcs de la SEPAQ. Plus dispendieux mais vraiment genial avec des enfants surtout quand il pleut! Et on repart bientôt pour une troisième semaine mais en tente-roulotte. Je trouve que le camping est le meilleur compromis pour nos vacances en famille (jeunes enfants) eux ,ils sont heureux et nous aussi.

Marie-Eve a dit…

C'est parce que tu n'as jamais fait de camping avec moi, voilà tout!

Nancy a dit…

@Marie-Eve: hahaha! Et ça n'arrivera jamais, je crois bien! ;-)

Anonyme a dit…

Se lever le matin et déjeuner dehors dans la brume du matin, c'est le bonheur. Tant pis pour les mauviettes, ça se mérite !

Anonyme a dit…

Ici on s'est équipé pour le camping avec une fith Wheel. Le camping de luxe quoi. On l'a acheté usagée donc on a pu la payé pas trop cher. Je déteste les terrains de camping, mais comme je demeure sur la côte-nord, je fais environ 35 minutes de routes et je campe seule (en famille) sur le bord d'un lac et avec ma génératrice, je peux même me servir de mon micro-onde. Avec une pompe on a l'eau courante. J'adore ce genre de camping et ici comme nous sommes des pêcheurs et des chasseurs ont campe jusqu'en octobre. Comme j'ai beaucoup de rangement, je peux y laisser plein de choses, donc moins de stock à trimbaler. Viens camper avec moi et je vais te faire aimer le camping.

Par contre ,camper en tente pas question et encore moins sur les terrains de campings.

Anonyme a dit…

C'est drôle, je suis justement en train de défaire les bagages de notre semaine de camping à Wildwood.
J'avoue, c'est vraiment de la job même si chez-nous aussi c'est du camping "soft": cabine en bois-rond, incluant 2 chambres, frigo et air climatisé.
Pourquoi se donner tout ce trouble là pendant ma précieuse semaine de vacance? Parce qu'on a du FUN et qu'on a déjà le goût de repartir.

Spécialiste de l'éphémère a dit…

Tope-là!
J'ai déjà aimé le camping... avant les enfants... avant la maison et le terrain... avant le cerveau qui fonctionne en multi-tasking...
Maintenant camping s'épelle ainsi pour moi; H-Ô-T-E-L.

Anonyme a dit…

Ahhhh, c'est tellement un mystère pour moi aussi! À part le côté économique, que des irritants ou presque pour moi! Le manque d'intimité dû aux terrains rapprochés, les douches pleines de sable/boue et cheveux -yark!-, le stress d'être attaqué par un quelconque animal parce qu'on a oublié de la nourriture, le petit paquet de bois à un prix ridicule, le manque de variété de repas car on a vite fait le tour...Je préfère profiter de la nature le jour et dormir ailleurs confortablement le soir!

Anonyme a dit…

Je hais le camping!

Tu dors mal, tu manges mal et ça te demande 2 semaines de préparation pour 3 jours de vacances.

Tu passes aussi ta semaine sale et mal rasée pcq les douches en camping, c'est dégeux.

Tu n'es jamais tranquille à cause des voisins qui sont quasiment sur toi.

Le feu de camps? Ça serait bien si tu n'étais pas obligé de t'asperger de la tête au pied de chasse-moustique.

Tu te réveille à l'aube à cause du soleil, tu te couches tard à cause du bruit des voisins...

Yeurk.

Pas de camping par ici.

Anonyme a dit…

Le camping moi j'adore!
Je dors dans mon sleep, pas dans des draps douteux d'un hotel figé dans les années 70 des states...
Je m'endors au son des criquets, des ouaouarons, pas au son de l'air climatisée qui donne mal à la gorge.
On se colle la nuit si on a un frisson. On se baigne, on fait des feux, on mange longtemps dehors. On s'en fou d'avoir les pieds sales...parce que ya pas de planchers à laver.
Bref, pour moi c'est ça décrocher. L'hotel ça restera toujours pour moi qu'une simple place pour dormir. En camping, c'est un mode de vie au complet qui est différent.
Chacun ses gouts!

Geneviève a dit…

Ah, merci je me sens moins seule! J'ai promené mon sac à dos amplement avant de devenir maman, alors pour les piqûres de moustiques par centaines, les pipis dans les nids de fourmis rouges et les réveils à 3 heures du mat par l'haleine chaude d'un buffle, j'ai donné. Comme nous avons peu de sous, les voyages dans des endroits dépaysants mais pas trop dispendieux (Colombie, Thailande) sont mon salut. Mon mot clé : pension familiale, family hostel, casa particular. Pourquoi souffrir alors que pour 40$ par nuit j'ai des draps blancs et une cuisine pour le gruau du matin? Je reste et resterai toujours de glace devant les tentes à rabais chez Pneu Canadien!!!