lundi 25 février 2013

Syndrome de la page blanche... des repas!

Hier soir, 16h05, en direct de ma cuisine, je suis aux prises avec le syndrome de la page blanche... des menus!

J'ai examiné le contenu du frigo, zyeuté dans mes plus récents magazines, ouvert deux livres de recettes et j'ai même sorti les dépliants des restos qui livrent. Même résultat: rien ne me tentait.

J'avais prévu faire une lasagne. Ça ne me tentait pas plus qu'il faut. Ça, c'est un de mes problèmes. Quand je planifie trop à l'avance, je finis par ne plus avoir envie de manger ça le moment venu. Même chose - encore plus amplifié - quand je prépare une bouffe à la mijoteuse. (Parenthèse: vous savez que la blogueuse Madame Unetelle alias Danielle Verville va sortir un recueil de ses chroniques sous le succulent et trop bien pensé, et si juste titre On ne sauvera pas le monde avec une mijoteuse quelque part au courant des prochains mois... À mettre sur votre liste de lecture!) J'haïs ça, la mijoteuse! À moins de force majeure et si et seulement si, je ne suis pas à la maison durant la cuisson.  Sentir de la bouffe qui cuit huit heures quand je travaille dans la pièce d'à côté : c'est un supplice. Pu le goût pantoute  d'en manger ensuite.  Ça finit que je me prépare une toast au beurre de peanut...

Bien sûr, on a tous nos classiques familiaux! Chez nous, on aime le Général tao, le spaghetti bien relevé au fromage, les sautés aux légumes et viande quelconque, du riz au poulet, du jambon, de la pizza, du rôti de palette, des filets de porc, de la raclette (pas compliqué et tellement bon), de la fondue, etc. Mais mine de rien on finit par faire le tour rapidement...  On était précisément là hier soir. Mon chum et moi, devant le frigo, en haussant les épaules, un verre de vin à la main (ça, au moins, mon intérêt ne faiblit pas!).

Avec la température étrange et sombre du week-end, j'ai même songé à ouvrir le BBQ. Mais je me suis dit que je ne scrapperai pas mes "nouveautés" de la belle saison (qui deviendront des classiques qui ne me tentera plus pantoute en septembre...).

Bref, panne d'idée totale! Je sais, ce n'est pas une catastrophe... y'a pire dans la vie! Mais ça revient tellement souvent ce face à face avec la panne d'inspiration des menus. Et les repas reviennent souvent aussi. Et. Là, je n'avais même pas encore songé aux menus pour le reste de la semaine ni aux lunchs (c'est quand la relâche, donc?). Quand ça vous arrive ces pannes de menus et d'idées, vous faites quoi dans ce temps-la? Vous allez au resto? Vous vous faites inviter chez des amis? Vous sortez les céréales? Vous abdiquez et préparer un touski? Vous rêvez d'avoir un chef à la maison? Vous vous servez une autre coupe de vin?

(Pour ne pas vous laisser dans le suspense: finalement, un peu découragée, j'ai préparé la lasagne prévue. Comme quoi, la panne d'inspiration n'avait d'égal que ma non-envie de sortir pour aller à l'épicerie!)


15 commentaires:

Anonyme a dit…

moi aussi je viens tannée de mangée toujours la meme chose .je manque d'idée pour les menus.je me fais un menu a l'avance pour la semaine,poursavoir quoi acheter a lepicerie.

Michèle a dit…

Quand on ne sait quoi manger pour souper, on se fait un souper-déjeuner. Toujours ben excitant pour les enfants de manger des oeufs et des beans après les devoirs un soir de semaine.

Sinon, mon poêle à panini sauve des vies. Ma vie. Variation sur un même thème. Paninis au...jambon, poulet, oeufs, viandes fumées, boeuf à fondue...C'est toujours gagnant de manger des "sandwichs", c'est pas compliqué et je vide ce qui reste dans le frigo en même temps des restes!

Anonyme a dit…

Ici aussi, le souper-déjeuner (all-day-breakfast!) est un classique du "je-ne-sais-plus-quoi-faire".

Sauf qu'allergie aux oeufs oblige, pas d'oeufs dans notre All-day-breakfast, juste des gauffres, sans oeufs, faites maison dans notre super gauffrier (c'est un de nos gadgets de cuisine qu'on utilise avec plaisir!).

Les enfants capotent sur nos soupers All-day-breakfast, mais bon, on parle d'une fois par 2-3 mois ;-)

Sophie a dit…

C'est là qu'on sort la scrap du congélateur : pizza, croquettes, filets, frites. L'été on se permet même une poutine!

Mais bon, pas trop souvent, parce que la culpabilité est souvent plus grande que la page blanche.

Quand les enfants seront plus grands et pourront manger des légumes moins bien cuits, ce sera le retour du sauté!

Une femme libre a dit…

Je prends un de mes nombreux livres de cuisine, ou bien encore mieux un nouveau livre de cuisine tout frais et exotique de la bibliothèque, j'ouvre une page au hasard et ce sera le souper du soir! On a fait nos meilleures découvertes comme ça, ce qui nous a permis de découvrir que des fois, ça a pas l'air bon au premier regard mais c'est super bon dans la réalité!

Virginie a dit…

Il y a tellement de varieté que c'est impossible de s'ennuyer... c'est juste qu'on n'y pense pas.
Moi j'aime bien le blog tambouille.fr, des recettes pour paresseuses comme moi, originales et vraiment faciles, avec peu d'ingrédients mais beaucoup d'effet, des grilles d'idées de menus qui donnent de l'inspiration. Elles ont sorti des livres aussi...
Perso je fais jamais de menus à l'avance, je decide sur place en achetant des choses qui "fittent" ensemble mais peuvent aussi s'interchanger ou se congeler si je change d'avis. J'ai toujours quelques produits conserve ou surgelés (pas juste des plats touts prets, mais champignons, tomates, petits pois) mais qui avec quelques oignons peuvent dépanner pour preparer des plats bien differents...

Anonyme a dit…

Et bien moi ces soirs là, je passe mon tour et laisse la main à mon homme... je me ressert un verre.

Emilie a dit…

J'adore cuisiner alors dans la plupart des cas, j'ai toujours quelque chose sous la main... Par contre, la panne d'inspiration, du genre, je n'ai pas envie de cuisiner ça, ça m'arrive!

J'ai plusieurs tactiques!
Numéro 1, une fois de temps en temps, des amies et moi-même faisons une grosse popotte collective. Chacune choisi un recette qui se multiplie facilement, et on envahie la maison de l'une d'entre nous. Chacune est en charge de ses ingrédients et de ses outils de travail. On s'ouvre une bonne bouteille et on popotte tout l'après-midi. Résultat, nous avons 4 repas différents à congeler ou à manger dans les jours qui suivent... (ou bien vous les séparez en portions induvuduelles et vous avez des lunchs différents pour quelques temps.

Numéro 2, je reçois plein de magasines de recettes alors à chaque épicerie, on choisi une recette à faire pour la semaine suivante... Ça rajoute de belles trouvailles dans la rotation des repas.

Numéro 3; Quand je cuisine quelque chose de plus "sophistiqué", j'en fais toujours en double comme ça, j'ai un autre repas prêt pour un de ces moments: Je ne sais pas quoi faire!

Ce sont mes trucs car je suis incapable de planifier à l'avance un menu et des repas, je suis un peu comme ça moi aussi... Quand c'est trop à l'avance, je n'ai plaus envie d'en manger/faire!

Mon secret, c'est mon congélateur grand format dans le sous-sol... Il y a toutes sortes de surprises dedans et il est garni pour ces soirs de semaine sans inspiration!

Chantal comme dauphine a dit…

Moi j'ai pas le droit d,avoir une panne d'idée , mon budget ne me le permet pas alors même quand je sais plus quoi faire faut que je trouve même la langue a terre toute les semaines.

Ces souvent arriver le déjeuner souper , mais comme le patron de mon mari paye notre adhésion au costco nous aimons quelque fois y passer prendre du saumon tout prêt et d'ailleur ils ont une grande variété de repas tout fait bien fait comme du porc farcie au bleu et canneberge pour une famille de six pour 15,00 a 17.00$ en exemple.
parmie temps d'autre.

Mais mon vrai dépanneur ces des légumes avec du hummus aux poivrons rouges , soupe de lentilles aux légumes quand la viande ne m'enchante plus.

Rare le resto , je peux pas mon corp engraisse juste a regarder le fast food , sans le manger alors pas chanceuse sur cette idée la non plus , je suis condanné a faire les repas tout le temps et seul.Mon mari est pourrie en cuisine...
chatouille bonheur

Roukinette a dit…

Le ti-poulet déjà cuit de l'épicerie (en salade césar, vol-au-vent, crêpes béchamel, avec des frites cuites au four, hot-chicken, etc.)

Ou l'omelette au touski (reste de jambon, légumes, fromage de toutes sortes, etc.)

Nancy C a dit…

Idées de même pas longue, qui vide le frigo:

-Trop de légumes défraichis? Un potage
-Un peu de légumes, ti restant de viande? Une omelette
-Restant de pain hamburger? Croque Monsieur
Cuire du poulet d'avance et le congeler, après c'est pas long se faire un hot-chicken, un Club sandwich, un riz au poulet, ...
Bref, maintenant je devrais faire ce que j'écris! ahahah

Maman se cuisine a dit…

Les pâtes, ça dépanne toujours... J'aime bien l'idée du petit déjeuner pour souper. Voici le billet le plus consulté sur mon blogue, pour vaincre la page blanche lorsqu'elle reviendra ;)
http://mamansecuisine.blogspot.ca/2010/12/10-idees-repas-simple-rapide-et.html

Anonyme a dit…

Le poulet BBQ de la boucherie du coin!

Je le sers avec un plat de légumes racines au four (on a toujours des patates et des carottes dans une maison), un petit pain grillé et un sachet de sauce du St-Hubert..........

C'est tellement réconfortant et avec les reste du poulet, je fais des vol-au-vent le lendemain ou le surlendemain.

Tout le monde est alors content :-)

Anonyme a dit…

J'aimerais beaucoup beaucoup avoir un syndrome de la page blanche dans ma cuisine @ 16:05! Me semble qu'avec 2h, tu peux en faire des choses en masse, tu peux même changer d'idée 3x! Ici, on arrive à 5:30, donc faut vraiment mais vraiment pas hésiter 3 secondes si on veut manger à 6pm!
;-)

ganesh46 a dit…

ici le soir en hiver c'est soupe de légumes (on varie) tous les soirs + un féculent (lentilles,petits pois, pâtes) ou une tarte salée (oignons, roquefort, poireaux, potiron etc...)
avec les tartes, gratins de légumes, pâtes etc...
sinon parfois ma fille de 13 ans se charge de préparer un cake salé, des lasagnes etc...
j'ai un cahier avec mes recettes rapides et faciles et parfois ça aide!