mercredi 20 février 2013

Au service de la beauté?

Sûrement comme moi, vous allez chez le coiffeur régulièrement (en fait de plus en plus souvent à cause de votre teinture!). Vous avez peut-être des mèches (j'en ai eues!). Vous allez chez l'esthéticienne pour une cure d'élimination de points noirs de temps en temps (pas assez souvent, peut-être comme moi!). Vous vous épilez soit vous-même ou chez une spécialiste. Vous succombez, quelques fois par an,  aux bienfaits d'un vrai bon massage (ceux de nos chums, ça fait la job, mais rien ne vaut les techniques d'un ou une massothérapeute!). Vous vous occupés de vos sourcils. Vous vous gâtez parfois avec une manucure ou une pédicure. Bref, on se met belle. Ou on fait ce qu'on peut, du moins. On s'aide, comme on dit.

« Maman, je pourrais avoir des mèches?»

Euh... non?

«Pourquoi?»

J'avoue que sur le coup, je n'ai pas trop su quoi répondre. J'ai finalement dit qu'il faut teindre et reteindre. Entretenir la chose, bref, payer plusieurs fois. Donc si elle est prête à mettre 50$ (j'ai un peu exagéré!) chaque mois pour ses cheveux tout en lui rappelant l'horrible travail qu'elle a déjà de les laver et de les coiffer (on s'entend, chez nous, je peux pas dire que se coiffer est un concept acquis!!).

« Tu diras «oui» plus pour une teinture ou pour des mèches, mettons...»

- «Mettons que je ne le sais pas... des mèches!»

- Yé!!!

Pourquoi ce «yé»? Je n'avais dit oui à rien. Mais c'est sûre que mon hamster intérieur s'est mis à tourner dans ma tête. Des mèches, c'est si grave? Et même si elle vivait avec une repousse? Au fond, je vais au coiffeur avec elle depuis qu'elle a 16 mois! On est déjà allé au spa ensemble pour un duo de massage. Une manucure, aussi. Et bientôt, faut pas que je me le cache, mais il faudra faire quelque chose avec le poil sur ses jambes. Je ne peux plus me faire croire que ce n'est qu'un duvet. Et ses aisselles?

- MissPudeLulus, viens ici! Lève tes bras!

Oh! Aussi! Bon! Des mèches, des mèches, c'est pas si grave. Mais d'un autre côté, elle n'est pas rendu là. Elle ne s'occupe jamais de sa tête en broussaille. «Et si ça l'aidait à le faire?» me demande une voix dans ma tête. Peut-être... Je pourrais peut-être dire «oui» à la fin de sa sixième année, comme un cadeau de «graduation». Bon plan!

Une chose réglée! Mais je me demande comment mon hamster va s'en sortir quand la question tournera sur les tatous ou l'épilation des sourcils.

On dit quoi? On refuse pourquoi?Au nom de quoi? Est-ce pire si on leur repousse toujours ce petit "plus"? La limite est où? Si vous le savez, dites-le moi. Je gère, pour l'instant, une demande à la fois.

Vous trouvez que c'est contradictoire des fois ce qu'on fait ou qu'on dit en matière de beauté. «Il faut que tu t'aime au naturel.» Ben oui! Qui sort pas coiffé, pas un peu de BB crème sur la peau, qui ne va jamais au coiffeur, qui aime sa repousse, ses sourcils touffus, ses jambes non épilées, etc. Faut pas faire l'autruche et faire croire à nos filles que la beauté ce n'est rien. Ce serait totalement faux! C'est un plus!  Prendre soin de soi et se trouver belle dans notre peau nous donnent confiance. Ça nous donne du pep! Ça nous fait sourire! Je pense qu'il faut que les petits plus beauté soient à notre disposition, notre service. Mais que nous, nous ne soyons pas au service de la beauté, ni être soumise à ses règles souvent un peu folles.

15 commentaires:

Emilie a dit…

Intérressante question ce matin...
Je suis bien contente d'avoir eu un gars, ces questions ne se poseront peut-pas, ou moins... Quoique si je me fie à son père, on aura une poupoune sur les bras :P

Ceci dit, j'ai tellement regretté mes premières mèches. J'avais 16 ans et j'avais finalement eu assez d'argent pour m'en payer: la règle chez nous c'était tu peux si tu peux payer (différent de la coupe de cheveux qui devient nécessaire de temps en temps pour la santé des cheveux). Toute fière, je m'enligne sur de belles mèches oranges vif, pour aller avec mes reflets roux... Un fiasco: le casque à trous, la douleur à chaque mèche tirée, le décolorant mis trop longtemps sur un cheveux qui n'ont jamais eu de teinture, le rinçage botché... L'horreur. J'ai une crinière frisée domptable mais qui demande du travail. J'en ai eu pour des mois à démêler mes cheveux à tous les jours (chose que je n'avais à faire qu'une fois de temps en temps). L'horreur je vous dis!

Ceci dit, c'est dans votre conscience que vous trouverez la réponse... Mais il existe des produits maison qui font de très belles mèches (quelques-unes selon la méthode du papier alu) et qui restent pour quelques lavages seulement. Un bon compromis pour essayer la chose... Il y a même des couleurs fantastiques!

Pour en revenir à la beauté, il est vrai qu'on entend beaucoup "belle au naturel". Disons que nous aidons toute la nature un ti-peu!

Sophie a dit…

Ma fille commence à me poser des questions sur le maquillage et je ne sais pas encore trop quoi lui répondre pour qu'elle ne se mette pas à insister en vouloir aussi.

Pour les mèches, j'irais avec une séance maison, au moins pour voir si elle aime ça. Et je le mettrais conditionnel à qqch (comme quand on promet un gros achat).

Nous avons souvent parlé de piercing (j'en ai) et de tatouage (mon chum et moi en avons). Évidemment, on ne pourra pas donner un non catégorique. Mais il y a l'âge... 16 ans pour un piercing (accompagné) et 18 ans (avec un an de réflexion) pour un tatoo. Et de toute façon, n'importe quel endroit qui le permet avant n'est pas recommandable!

Anonyme a dit…

Des mèches à la fin de la 6ème année, je ne trouve pas ça exagéré. C'est à cet âge que les jeunes filles vont, généralement, avoir leurs premières règles, leurs première scéance "d'épilation" que ce soit des sourcils ou des jambes/aiselles, leurs premiers soutien-gorges....

Il ne faut pas se leurrer, à 11-12 ans, une petite fille est sur le point de devenir une jeune adolescente ;-)

Ici ma mère ne m'a parlé de rien. C'est moi qui a du lui demandé d'aller m'acheter un soutien-gorge alors qu'il était évident que j'en avais besoin. Ma mère ne m'a jamais parlé de tampons ou d'épilation. Elle trouvait ça même idiot que je veuille m'épiler les jambes (qui étaient assez poilues merci). Elle ne m'a jamais dit que mes sourcils pourraient bénéficier d'une cure minceur et elle ne m'a jamais parlé de maquillage.

Je lui en veux beaucoup. Elle ne pas aidé, alors pas du tout à devenir une jeune femme. J'ai du tout faire par moi-même et les résultats ont été longs à venir.

Alors, si votre fille démontre une ouverture vers ce sujet, foncer! N'attendez pas!

De mon côté, j'ai bien l'intention de "m'occuper" de ces aspects à mesure que ma fille grandira.

MariePuce a dit…

heuuu peut-être vous mais moi la coiffeuse c'est ma tante et je me fait couper un peu les cheveux au 6 semaines, si je veux me teindre les cheveux c'est celui en magasin, pour que ça coute moins cher. pas d'estéticienne trop cher pour rien quand je peux le faire moi même. pédicure/manucure jamais fait faire par une professionnel, quand je vais me peinturer les doigts je le fais moi même.
Peut-être est-ce les femme qui dépenses trop pour ce genre de chose.
si j'avais une fille elle m'aurait vue toujours dépenser le moins que possible pour pas que l'argent familial aille seulement a mes soins de beauté.
c'est là la limite a mettre. en commençant par nous même.
assez normal que les enfants demande ce que nous faisons nous même. pourquoi leur refuser?

Anonyme a dit…

Moi aussi à part le coiffeur 1-2 fois par an, je ne vais jamais voir de profesisionnel de la beauté. Je ne maquille pas non plus. Je nai meme pas. De boucles d'oreilles. Et pourtant, ma fille de 10 ans est beaucoup plus poupoune que moi. Elle a réclamé des boucles à 4 ans (j'ai fini par dire oui à 8 ) elle veut mettre du vernis et du maquillage. Je dis oui pour les fêtes et le reste du temps ma réponse c'est qu'à son âge et belle comme elle est, pas besoin d'artifice. Je lui dit que ce sont le vieilles ou celles qui ont des défauts à camoufler qui ont besoin de se maquiller à tous les jours (désolée, je lui dirais ça même si moi je me maquillais aussi). Elle peut mettre du vernis nacre et du gloss incolore pour ne pas donner l'impression d'interdiction complète... Bref tout ça pour dire qu'il n'y a pas que l'influence de la mère, une fois elle a reçu à une fête d'amis de 8ans, une trousse de maquillage si complète qu'elle en possédait plus que moi dans toute ma vie, et la mère leur avait montre comment faire lol!

Virginie a dit…

en réponse à Marie puce, pourquoi refuser aux enfants ce que nous faisons nous mêmes... Euh la réponse est dans la question: mais parce que ce sont des enfants tout simplement.... Comme pour beaucoup d'autres choses on a le droit de leur dire non... Vers 16 ans peut être, mais à 10...

Sophie a dit…

Je suis d'accord avec MariePuce. Ce sont toutes des choses qui se font très bien à la maison. Et avouez, une manucure en gang de filles, c'est vraiment le fun! et on a toutes aussi eu de partys de teinture de cheveux (plus ou moins réussies...)

Quand j'étais au cégep, j'allais chez l'esthéticienne aux 4-6 semaines et c'était mon gros luxe, ma dépense folle. Mais maintenant, c'est à la maison (70 $ pour un épilateur, c'est économique!)

Je réalise que j'ai déjà initié ma fille à la beauté : le vernis à ongles! (celui à base d'eau). Mais la règle, c'est qu'on en remet seulement quand il est tout parti. Donc les ongles écaillés durent longtemps!

Sophie a dit…

Je suis d'accord avec MariePuce. Ce sont toutes des choses qui se font très bien à la maison. Et avouez, une manucure en gang de filles, c'est vraiment le fun! et on a toutes aussi eu de partys de teinture de cheveux (plus ou moins réussies...)

Quand j'étais au cégep, j'allais chez l'esthéticienne aux 4-6 semaines et c'était mon gros luxe, ma dépense folle. Mais maintenant, c'est à la maison (70 $ pour un épilateur, c'est économique!)

Je réalise que j'ai déjà initié ma fille à la beauté : le vernis à ongles! (celui à base d'eau). Mais la règle, c'est qu'on en remet seulement quand il est tout parti. Donc les ongles écaillés durent longtemps!

Anonyme a dit…

Tout cela me rend un peu mitigée. Mes valeurs m'ont toujours amené à être le plus naturelle possible. Des mèches à 10-11 ans, je ne sais pas?? Des mèches temporaires colorées pour le côté ludique, peut-être. Mais des vraies mèches avec le vrai rendez-vous chez la coiffeuse et la mise en plis, euh... je pense que nos ados en devnir ont tout intérêt à rester naturelles le plus longtemps possible.
Épilation des sourcils? Euh, je n'ai jamais touché à un poil de mes sourcil et j'ai 37 ans, alors!! J'ai changé de dentiste parce qu'il insistait pour que ma fille est un appareil dentaire à 6 ans pour une légère occlusion - la nouvelle chose à la mode chez les dentistes -!!!! Les diktats de beauté occidentaux que nous nous imposons ne doivent pas devenir pression pour nos jeunes filles. Il sera toujours temps pour dents droites, blanches, maquillage et coiffure stylisée...

Véro

Mamanbooh a dit…

Oh! je n'ai pas le goût d'y penser tout de suite...

Mais, je sais que ça s'en vient. Et ça peut aussi venir de nos garçons. Mon fils de 6 ans se fait un Mohak le week-end, tout seul...

Et ça lui va très bien, mais pour l'école, c'est non! Pour le moment, il n'argumente pas trop.

Comme toujours,c'est l'équilibre qui sera difficile d'établir. Si maman est coquette, fillette risque de l'être.

Mais quand une élève de 2e manque un examen important pcqu'elle avait une manicure, là, je décroche complètement.

Mon hamster n'a pas fini de courir!

Anonyme a dit…

Moi j'ai demandé a ma mère a 13ans pour me colorer les cheveux mauve... au début elle avait dit non.. et ensuite elle m'a dit que je devais vivre avec les conséquences si C,était laid... ( mais sa été beau!!) donc j'ai commencé a cet age a me teindre parfois les cheveux avec les produits de la pharmacie... avec mon argent... jamais celle de ma mère ( sauf pour les coupes)

Pour se raser ma mère ma,vait acheté vers l'age de 11ans le need ( la tite creme la...) et elle avait mit un rasoir dans la salle de bain si j'en avait de besoin

Vers 13ans mà mère m'a offert une séance chez l'esthéticienne pour faire ma ligne de sourcil... et ensuite m'a payé l'épilation pour ma lèvre supérieur et sourcil ( c'était une amies elle faissais un tres bon prix) et quand j,ai arrêter... ben sa l'a fini la.. je vais devoir recommencer un jour :P

Piercing... je serai mal a laise de dire non a partir de 16ans.. et sa serait assume les conséquences ( ex: sa peu nuire a un emploie dépendant ou il est situé)

Puor un tatoo... quand tu sera un adulte... mais meem a la j'ai demandé la permission a ma mère a 17ans et demi... ( et je lui ai dit que si elle refusais j,allais le faire dans 6 mois).. elle m'a accompagné, parlé avec la tatoueuse, choisi avec moi mon tatoot ( un papillon).. et elle a été bcp rassuré!!

Lisa

Anonyme a dit…

OK... alors je ne me retrouve pas trop là-dedans... je ne vais jamais chez le coiffeur, depuis que j'ai vu sur internet comment faire une coupe de cheveux dégradé, je ne me suis jamais fais faire une pédicure/manucure et autre, je ne vais pas me faire masser non plus, je n'aime pas trop me faire taponner et je me suis jamais fais épiler quoi que soit par une esthéticienne soit une bonne amie qui m'épile les sourcils, et comme je déteste me faire ça je les oublies et il redevienne fou, bref je n'ai pas de démaquillant, ni de vernis à ongle ni de talon haut... et je ne me teint plus les cheveux depuis que j,ai 20 ans, j,en ai 31 alors je ne suis pas trop femme, je suis bien avec un mascara et un crayon noir/brun pour les yeux qui part dans la douche., mais j,ai 4 enfants, dont 2 filles, peut-être que je vais devoir un jour m'habituer à ce genre de trucs... qui sait !

Mère indigne, imparfaite et cruelle a dit…

J'ai une fille qui a maintenant 23 ans et nous mettre à notre avantage ne nous a jamais coûté bien cher...

Tout d'abord pour ce qui est de l’épilation, j'ai investi une 60-taine de dollars pour un arrache-poils qu'on s'est partagé jusqu'à ce qu'elle quitte la maison. Après quelques mois, les poils ne poussent presque plus et on peut espacer les séances d'épilation à une fois par mois ou 2 mois.

Pour ce qui est des tatous, comme j'en ai 2, je ne pouvais toujours ben pas lui dire que je n'.tais pas d'accord avec ça alors mon hamster m'a conseiller de montrer à ma fille des photos de ''vieux'' avec des tatous poches ou déformés, lui faisant comprendre qu'un tatou c'Est pour la vie; Je serai d'accord le jour où tu trouveras un dessin que tu ne pourras jamais regretter et à un endroit où tu n'auras jamais honte et où il n'aura pas l'air d'une flaque de boue après 1 ou 2 grossesses.

Pour ce qui est du maquillage, j'ai toujours été très critique là-dessus et depuis qu'elle était toute jeune que je lui rabattais les oreilles avec mon proverbe préféré: Trop c'est comme pas assez. Bref, lorsqu'elle m'a demandé un mascara et un gloss, j'ai été d'accord et ravie de son souci d'élégance discret et j'ai approuvé. C'était l'été entre la 6e et le secondaire.

Pour ce qui est des vêtements, j'ai été la plus choyée des mamans de cette époque où les ados portaient des pantalons taille basse avec le string qui dépassait, le tout agencé avec un petit chandail ''bédaine''... Le look d'ados qu'on ne différenciait plus des prostiputes de la rue Ste-Catherine quoi... Bref ma fille trouvait que ça faisait ''guidoune'' et continuait de s'habillait style plus ''Emo'' cute.

Pour ce qui est de la colo, je me suis toujours teint les cheveux et j'ai rapidement accepté qu'elle le fasse mais nous nous faisions des soirées de filles ou l'on se faisait ça ensemble avec les colos en spécial de la pharmacie du coin. Et nous en profitions pour nous faire des manucures et des pédicures. Cela demeure encore aujourd'hui de bien agréables souvenirs.

En résumé, on transmet beaucoup plus qu'on le croit à nos filles et si nous, nous y mettons un temps fou ainsi que beaucoup de $$$, elles feront pareil; si au contraire, nous sommes discrète et raisonnable, elles le seront aussi!

Une femme libre a dit…

Non, non et non, avec autant de nons, les filles ont hâte de vieillir pour faire ce qu'elles veulent. Sinon, quelle est la différence entre 11, 16 ou 18 ans? Ce qu'on se permet en tant que femme adulte, on se le permet parce qu'on est une adulte justement et on le paie avec notre argent. Payer des mèches à une petite fille? Hein? C'est quoi l'idée, lui faire oublier qu'elle est une petite fille?

Pourquoi des sourcils au naturel ce ne serait pas beau? Il n'y aurait pas moyen d'encourager notre fille à se trouver belle et à la trouver belle nous-même telle qu'elle est, sans artifices?

Le papa a un grand rôle à jouer là-dedans. Un papa qui dit souvent à sa petite fille qu'elle est belle renforce son estime de soi.

À 10-12 ans, faut faire beaucoup de sport. Difficile de faire des pirouettes avec des faux ongles ou des faux cils. Les valeurs, mettons-les aux bonnes places. L'école et les sports.

Sinon on se plaint de l'hypersexualisation des petites filles quand on l'a nous-même encouragée! Prudence.

Anonyme a dit…

Bonjour, Et bien moi, ma fille avait 9 ans quand elle a eu ses premieres mèches de couleur. J'étais de celles qui était scandalisées de voir que des filles de son age avait déja de la couleur, des rallonges et tout !!!! Mais ma fille aussi était pas trop portée a se peigner et à faire attention a ses cheveux. Après des semaines de demandes, jlui ai dis oui pour l'été. Après avoir beaucoup réfléchit sur la question, je me suis dis que ma fille était beaucoup plus extravertie que moi et que peut etre elle avait besoin de ca pour s'exprimer. Chez walmart, 5$ par feuille de papier, volume 10 ou 20 pas sure, donc semi-permanente et ne brule pas le cheveux. Elle a eu 4 bandes tricotées de couleurs et la coiffeuse les a faites pour ne pas avoir de marque de repousse. Et bien.... oui... le lendemain Ho miracle, ma fille s'est brossé les cheveux toute seule, et a commencée a entretenir ses cheveux. Alors moi je lui parle, que c'est une question de respect pour son corps, de prendre soin de soi-même et non question de beauté. Ce que je peux faire a la maison je le fais, sinon le reste je vais voir des professionnels. Je crois quil y des personnalités qui ont besoin de s'exprimer de cette facon, moi qui ne porte que du neutre, dois-je vraiment l'imposer a ma fille si elle désire autrement. Je crois qu'il est possible de laisser une certaine marge de manoeuvre sans toutefois tomber dans l'exagération. Tatoo, percing, c'est non jusqua ses 18 ans et ca elle le sait. Elle a certains vêtements quelle peut porter les fds quand elle est avec moi, mais quelle ne peut pas porter a l'école. Ma fille de 10 ans, ca fait longtemps que son corps a dèja commencé a se développer et je crois que la mentalité change avec ca. Je crois que tout est dans l'éducation, leur apprendre ce que ca comporte de s'habiller d'une certaine facon (et la vérité de ce que peuvent vouloir les garcons loll). Et c'est important de prendre les décisions en connaissance de leur caractère et de leur maturité. Prendre soin de son corps je ne crois pas que ca soit mauvais, nous sommes des filles et rien à faire on aime se sentir belle. Pour le poils (elle en a beaucoup) je lui ai dit que c'est l'épilation, pas de rasoir, alors apres un premier essaie je crois quelle va attendre quelques temps hahahhaha et oui la chanceuse n'a pas hérité de mon mono sourcils touffu. Fiou.... un problème de moins. Faline