lundi 3 décembre 2012

Jusqu'où iriez-vous pour avoir un enfant?

Si un obstacle s'était dressé devant vous pour concevoir vos enfants, en auriez-vous eu quand même? Auriez-vous «tout fait» pour avoir un enfant ou vous auriez accepté votre sort et «gâté ceux des autres»?

Vous le savez, moi j'étais prête à aller loin. On a dû refuser la proposition de la banque mixte après des années d'attente car on revenait à peine à la maison avec nos triplés FIV (ben non, sont pas «naturels»...) Je ne me (nous) voyais juste pas sans enfants dans notre vie.

Ma mère m'a encouragée maladroitement durant le processus en me répétant qu'elle n'aurait jamais enduré tout ça pour avoir un enfant (moi, en l'occurrence...).

Mais je ne veux pas juste parler d'infertilité mais aussi de célibat. Car aux États-Unis, les sites de rencontres entre géniteurs potentiels se multiplient. On ne veut plus trouver l'amour -après tout, on s'arrange très bien tout seul- mais pas question de passer à côté de l'expérience parentale (et ce, autant pour les femmes que les hommes car l'horloge biologique semble de plus en plus tic-taquer du côté masculin également).

Ce qui est une bonne nouvelle pour le taux de natalité et ce qui ne donne tout de même espoir en l'être humain. J'aime mieux l'idée d'une société comptant des couples d'inconnus liés pour l'amour d'un enfant que débordante de célibataires anti-enfants égocentriques (mais ça, c'est un autre sujet...).

Bref, seriez-vous allées jusqu'à rencontrer un homme pour avoir un enfant, sans nécessairement créer une famille avec lui?

Et réalisez-vous votre chance d'avoir eu des enfants en claquant des doigts (ou presque)? Ou après des traitements d'infertilité qui ont miraculeusement fonctionné? Et même celle d'avoir rencontré le bon gars (si c'est le cas)!

Des fois, ça fait du bien de se rappeler à quel point les évidences sont en fait extraordinaires.

17 commentaires:

Anonyme a dit…

Je suis tellement d'accord. J'y pense souvent. Des fois, quand arrive le soir et je suis épuisée, quand j'ai vraiment pas le goût de m'embarquer dans les bains, sécher les cheveux, laver les oreilles, conter une histoire, etc etc, eh bien je me dis qu'il y a bien du monde qui rêve juste de ça; avoir la très grande chance de donner un bain à un p'tit-loup et tout ce qui vient avec... Soudain, la tâche me paraît beaucoup plus légère...

Anonyme a dit…

Je suis de celles qui ont dû surmonter beaucoup d'obstacles pour avoir des enfants:traitements de fertilité, fausses-couches, FIV,effets secondaires très douloureux aux médicaments, manque d'argent pour continuer les démarches couteuses, et l'interminable attente. Quand je regarde mon bébé qui s'est fait attendre pendant 2 1/2 ans, je me trouve quand même chanceuse car je sais que certains vivront les mêmes souffrances que moi, sans arriver à avoir leur petit trésor.

Anonyme a dit…

Nous voulions 4 enfants, la première (planifiée) est arrivée après 2 mois d'essaie max, on s'est dit! cool ça va être facile, et on a fait les prévisions des années voulues pour les prochains.

mais même après 8-9 ans d'essais on a pas réussi à en concevoir d'autres. donc 15 ans après on a juste 1 magnifique ados.

sur le moment on a pas voulu faire de méthode plus poussée pour en avoir d'autre, en se disant que c'était presque comme si on est pas satisfait de notre enfant.. mais bon c'était notre choix à cette époque..

j,ai les enfants de mon amie qui sont très très important pour moi et je suis très proche d'eux, donc ça compensé un peu mon besoin de maternité..

faut suivre son coeur!

Anonyme a dit…

Je suis tombée enceinte très facilement. Par contre, deux fausses couches. J'ai eu deux beaux garçons et j'ai arrêté à deux parce que je devinais que mon couple ne durerait pas (mon conjoint a décidé de prendre sa retraite à mes dépends, sans me le dire)... Avoir eu un couple solide, j'aurais eu plus d'enfants. J'aurais aimé avoir une grosse famille!
SaintePaix ;-)

MariePuce a dit…

j'ai le mari idéal, nous sommes ensemble depuis 11 ans mariés depuis 7 ans. Nous essayons d'avoir des enfants depuis 6 ans, ça ne fonctionne pas, nous ne pouvons pas essayé le fiv car je ne peux pas prendre d'hormone de plus j'ovule que 1 à 2 fois par années max. nous avons essayés l'adoption, nous avons été refusée par la bande de nul des CJ, que faire d'Autre???
je vis avec ce drame tout les jours. j'arrive à le surmonter maintenant. j'espère toujours avoir au moins 1 enfant moi qui en voulait 4.
....
MariePuce

Evelyne a dit…

J'en ai eu deux. Je suis tombée enceinte facilement après quelques mois d'essais. Avant d'avoir des enfants, je voulais le père parfait pour eu et l'amoureux parfait pour moi. Sinon j'en aurais pas eu. Quand on s'est posé la question de si jamais ça marche pas, on s'est dit qu'on verra rendu là. En toute franchise, je ne sais pas jusqu'où je serais allée pour en avoir, mais je crois que j'aurais pleurée à chaque fois qu'une copine m'aurait dit qu'elle est enceinte. Bref, je me sais très chanceuse et j'en profite. Je suis cernée, fatiguée et j'en ai rat le pompom, mais j'adore ma vie. Une copine qui frise la quarantaine et qui est célibataire, a fait son deuil récemment de la maternité. Je pense que ça été difficile pour elle, alors quand elle vient nous voir (une fois semaine), je la laisse tout faire avec les enfants... même me contredire. Elle est la maraine de mon deuxième. Ça ne remplace pas sa maternité, mais comme je lui ai dit. Elle fait partie de la famille.

Karine a dit…

comme anonyme #3, j ai toujours rêvé d'une grosse famille... je suis tombée enceinte de mon fils apres 5 ans sans résultats. cela fait maintenant 5 ans que l'on espère un 2eme petit miracle... je me dis qu'on est chanceux d'avoir un beau garçon en santé et on remercie le ciel tous les jours, mais en même temps... j'aimerais vraiment en avoir un autre, mais j me dis quon est déja chanceux... je suis en période de réflection... pousser ou pas pour des méthodes plus médicales.

Gen la vilaine a dit…

2 ans et 5 fausses couches plus tard, je m'étais faite à l'idée que je n'aurais pas d'enfant. J'ai des ovaires polykystiques et ça semblait super complexe. Pis pouf, durant une semaine de temps je vomi ma vie tous les matins... Fait le test et bingo, je suis enceinte. Évidemment, après 5 fausses couches on ne s'énerve plus avec ça et j'ai attendu 4 mois afin d'être sûre qu'il allait rester là pour le dire à nos familles :)

Ensuite, on a passé 4 ans à ne pas se protéger et rien... Alors que nous sommes en réflexion à savoir si on divorçait, pouf, je tombe enceinte de ma fille...

Même si on s'enlignait pour un divorce, je l'ai gardé parce que je savais que la chance se représenterait pas et mon ex était bien d'accord avec ça :) J'ai maintenant la joie d'avoir un grand garçon et une mini puce en plus d'avoir un ex génial qui a toujours été là pour moi et pour eux :)

Emilie a dit…

Pour notre part, nous n'étions pas certains d'en vouloir...

Je pense qu'en fin de compte, la vie a choisi pour nous! On c'était dit si ça arrive, ça arrivera et sinon, ben c'est parce que c'est pas pour nous. Je ne pense pas que j'aurais eu le courage d'entreprendre fertilité, adoption et autre. On ne voulait pas! C'était ou bien ça arrive naturel ou bien on en aura pas. Après 2 ans à ne pas se protéger, mais à ne pas vraiment essayer non plus, je suis tombée enceinte (peut-être est-ce arrivé avant et j'ai fait des fausses couches, je ne veux pas vraiment le savoir et à ce moment-là, je ne vérifiais pas à tous les mois (en fait pas du tout) si j'étais enceinte).

Maintenant, nous avons un petit bonhomme de 8 mois en super santé et super facile. Est-ce que bébé # 2 arrivera un jour, nous ne savons pas, nous avons décidé d'attendre un peu et si nous le voulons allons réessayer la même méthode; laisser la vie décider pour nous! Ça nous a bien réussi la première fois.

Chatouille bonheur a dit…

15 année a pleurer que j'étais infertile, espérer trouver une porte qui pourrais médicalement m'aider ,voyant que des doc qui me condannais a l'infertilité ne voulais aider , désespérer mon corp ce fait mal de plus en plus mal.

Je devais trouver quelqu'un puis un jour on m'ouvras cette porte , cette mince espoir sans véritablement dans quoi j'allais m'embarquer .

Sa ce nomme clinique de fertilité ,traitements multiplent pour guérire ce qui semble facile , sans véritablement en savoir le vrai fond d'histoire que vraiment plus tard .

Inquiétude monétaire , inquiétude de traitement et de multiplent changement de clinique sans espoir 6 ans a courire , pleurer les chocs émotifs de non réussite ni sans avoir ou on allais en finir avec insimination,examens diverses bouleversant,choquant et douloureux et insécuriser par ce qui ce nomme le manque compassion médical parfois ...Sous le seuil d'un FIV sans argent nous allions en finir , s'arrêter faute d'argent et par dépression causer par la non réussite et ce qui ce nomme le désapointement spycologique durant plus de 15 ans des rosies surtout quand vous voulez voir un plus sur ce test grossesse ou ovule sa ce nomme aussi mini fausse couche a répétition alors imaginons 21 années de cela sa prend une femme forte mais la souffrance mes amies que de souffrance j'ai infliger a mon corp et de torture mental pour y arriver ...

Après un médicament miracle pour faire améliorer l'ovulation pour aller en FIV , je ne sais par miracle Cédrick arrivas dans ma vie.
Par un mauvais suivie de grosse perturbé un pré-éclampsie a eu raison de la famille que nous aurions voulu plus nombreuses .

AU moins un autre cette autre qui meurt en moi depuis .. Une amie a moi 3 pré-éclampsie 3 beaux enfants a Saint-Justine la vie parfois est incompréhensible .

J'essaie pour mon moi de vivre avec cette déception mais aussi celle d'avoir fait confiance a un médecin que je croyais honnête , mais je me suis tromper , je suis humaine.

Je suis en couple , et sans l'avoir été j'aurais voulu avoir un enfant pareille , ces certains que de l'avoir vécu en couple est magnifique ce qui a été mon cas , mais un rêve d'étre maman même seul je trouve cela beau aussi pour les femmes qui peuvent le faire . Une maman porte neuf mois l'enfant en elle.

lily-puce a dit…

Je suis tombée enceinte avec la pilule!!! Aucun problème de ce côté là pour nous!!

Anonyme a dit…

de mon côté j'ai un beau grand garçon de 6 ans, je suis séparée du papa depuis 5 ans et célibataire depuis. je VEUX d'autres enfants. Je suis de celles que le célibat n'arrêtera pas. Ma mère m'a élevée seule, Je n'ai jamais connu mon père et je n'en suis pas malheureuse pour autant. Si la vie ne me met pas un homme sur mon chemin, j'irai en clinique et je prendrai un donneur et donnerai de l'amour pour 2 à cet enfant :)

Sophie a dit…

J'ai eu la chance de tomber enceinte 4 fois au premier essai (une fausse couche). Quand je suis tombée enceinte la 3e fois, j'avais 3 amies qui étaient en traitement de fertilité. Je ne vous dis pas le malaise et la gêne que j'avais de leur annoncer ma bonne nouvelle... Elles heureusement ont très bien réagit, même si elles ne sautaient pas de joie :)

Quand notre famille sera terminée, je m'informerai sur les dons d'ovules. Ce n'est pas juste que nous puissions avoir si facilement de beaux enfants en santé alors que d'autre n'y arrivent pas. Si je peux aider de cette façon, je le ferai.

Tortue a dit…

J'ai une magnifique petit fille de 2 1/2 ans qui a pris 4 ans à concevoir. Nous avons été 3 fois à l'insémination artificielle sans résultat et nous avions débuté le processus de la d'adoption en banque mixte lorsque j'ai su que j'étais enceinte. Après avoir eu ma fille, nous avions décidé que c'était terminé pour nous. Post partum difficile, couple sur le bord de la séparation, nous nous sommes dit qu'il était mieux pour nous d'en aimer seulement qu'une et de rester une famille unie. Et le mois passé, contre toute attente, j'ai appris que j'étais enceinte. Quel choc...mais finalement nous sommes heureux ;) On ne sait jamais ce que la vie nous réserve...

Cathy a dit…

7 ans pour avoir notre fils, à prendre des hormones, à me massacrer l'esprit à cause d'une dépression.

Mais on l'a eu notre beau miracle.

Et pour répondre à ta question, oui, sans hésiter j'irais vers un inconnu pour avoir un autre enfant.

Anonyme a dit…

J'ai 29 ans, en couple depuis 5 ans et on n'est pas encore fixé sur la question à savoir si nous voulons des enfants ou pas. On verra. Si la vie ne nous en donne pas, nous l'accepterons. Pas question pour moi de subir les traitements de fertilité! Et si jamais nous vivons sans enfants, j'espère ne pas de faire dire que je suis une égocentrique anti-enfants. Pour certaines personnes, c'est un choix, pour d'autres qui en veulent plus que tout au monde, c'est difficile à accepter. Dans les deux cas, on de devrait pas juger les gens. Et si je devenais célibataire et que je me réveillerais avec un désir fort d'avoir des enfants, je serais prête à devenir une mère célibataire sans problème et je ferais appelle à divers moyens pour y arriver mais jamais les traitements de fertilité. Je ne suis pas certaine que j’adopterais à l'étranger non plus, il y a déjà beaucoup d'enfants dans nos familles d'accueil au Québec.

Anonyme a dit…

J'ai 35 ans et rêvé d'avoir des enfants toute ma vie. Mais à cause de divers problèmes de santé, les médecins m'ont dit que c'était peine perdue. Je sors présentement d'une relation de 5ans avec un homme qui n'en voulait plus (il avait déjà 2 merveilleuses petites filles) parce que je me suis dit que j'allais faire tout en mon pouvoir pour en avoir. 1 mois plus tard, accident... je tombe enceinte! Je suis donc enceinte de 12 semaines... chose que je n'aurais jamais cru possible! Il semblerait que le timing était bon!!
Je vais l'élever seule car le père n'en veut pas (ce qui fait mon affaire). Ce sera difficile, mais j'ai tellement attendu ce moment et j'ai tellement d'amour à lui donner que je sais que ça ira bien.

Tout cela pour dire, que même pour une athée pure et dure, les miracles arrivent!!