vendredi 14 décembre 2012

En manque de bonnes nouvelles

Ces jours-ci, je ne sais pas si vous êtes comme moi mais il y a trop de mauvaises nouvelles, de nouvelles immensément tristes et trop de pourquoi. Trop. Juste trop. Les deux nouvelles qui retirent notre attention en ces jours de fin du monde sont les deux cas où les enfants sont victimes de leurs parents. Pourquoi une mère (enceinte, à ce qu'il parait!) noie ses trois enfants? (et comment en arrive-t-elle à faire ça...) Pourquoi Guy Turcotte, après avoir tué violemment les siens, va pouvoir désormais sortir comme si de rien n'était?

Tout le monde cherche des réponses. Tout le monde a une hypothèse. Chacun a son opinion. Chaque fois, mon coeur se serre. Et vôtre aussi, sûrement. Je pense à ces enfants. Je pense au parent victime de la folie de l'autre parent. Y'a pas de mot: ça me fait un peu capoter!

Je n'y comprends rien. Marie-Claude Lortie écrivait hier dans La Presse que c'était un peu la fin du monde. C'est vrai. Le ministre de la Justice estime que le cas de Turcotte mine notre confiance en le système judiciaire. Moi, je trouve que c'est ma confiance dans le monde en général. Comment on peut arriver à bout à ce point? Comment peut-on faire payer de la vie de nos enfants nos erreurs, nos échecs, nos déboires, notre colère, etc. Je ne veux pas faire un billet là-dessus; on a déjà assez dit. On a probablement tout dit. Je n'ai rien à rajouter de plus.

Toutefois, je trouve qu'en ces derniers jours avant Noël, on a vraiment besoin d'avoir de bonnes nouvelles. Des trucs qui font du bien. Des histoires réconfortantes. Parce que quand j'écoute les nouvelles ou je lis les journaux, je me dis qu'on est en mal de «positif». Des mini-nouvelles, ce n'est pas grave! Mais quelque chose sur quoi se rabattre et se rattacher pour se faire croire que ça ne va pas si mal. Que le monde n'est pas complètement devenu fou.

Alors, si vous avez une belle histoire ou une nouvelle qui fait du bien, ce serait bien de se la raconter aujourd'hui. Il me semble qu'on en a tous besoin.

(Et voici la mienne: une amie (Z), Julie alias Mamanbooh, qui a participé avec son fils à l'envolée vers le pôle Nord à la recherche du Père Noël avec Air Transat et Rêves d'Enfants)

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Moi, c'est cette nouvelle qui m'a fait du bien ce matin !! Une belle histoire...http://fr-ca.etre.yahoo.com/symbolisant-l-amour-vrai-ces-deux-photos-font-le-buzz-191642696.html

Anonyme a dit…

C'est la première que je commente ici, mais je crois que cette nouvelle pourrait vous faire du bien. Cette semaine, j'ai lu qu'un jeune dysphasique va à la conquête du Kilimanjaro afin de prouver aux autres qu'il n'est pas limité dans son handicap : http://www.lapresse.ca/le-soleil/vivre-ici/sante/201212/10/01-4602635-un-jeune-dysphasique-a-la-conquete-du-kilimandjaro.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_vivre-ici_748_section_POS3

Je ne peux que saluer son initiative :)

Christine

Julie Baribeau a dit…

En anglais, mais qui fait chaud au coeur :
http://www.buzzfeed.com/mjs538/moments-that-restored-our-faith-in-humanity-this-y