mercredi 14 novembre 2012

On est parents longtemps...

Il y a des gestes qui nous trahissent. Il y a des habitudes qui prennent du temps à perdre. Ce qui me fait dire qu'on reste parents longtemps. Mon dernier exemple en liste: MissLulus fait de la fièvre et tousse. De ma chambre, je l'entends très bien. Je l'entends même se tourner d'un bord et de l'autre. Je ne dors pas plus qu'elle. Puis, la toux cesse, son sirop fait sûrement effet. Elle s'endort. Moi aussi. Mais, je me réveille quelques heures plus tard en tendant instantanément l'oreille. Je n'entends rien. C'est le silence dans la maison. Je me lève d'un bond et me précipite dans sa chambre. Le silence n'est pas normal; elle devrait tousser. Pourquoi elle ne tousse pas? Je devrais l'entendre. Elle ne ronfle même pas? J'arrive au pied de son lit et je freine ma course. Il ne faudrait pas que je la réveille. Je vois bien qu'elle dort. Elle fait l'étoile dans son lit, le pyjama retroussé et son ventre qui monte et qui descend.
Je retourne dans mon lit et ça me prend une éternité à me rendormir. Je ferme les yeux deux minutes avant qu'elle ne se remette à tousser. Je me relève pour lui donner son sirop et je finis par me rendormir...quand elle se rendort!

Ça arrive encore! Ils ont 6 et 9 ans. Et parfois encore je me réveille en sursaut la nuit et c'est plus fort que moi, je dois aller vérifier «s'ils respirent encore». Comme quand ils étaient bébé et qu'ils commençaient à étirer le dodo entre leurs boires.

Le pire, c'est que même la semaine où ils sont chez leur père, il m'arrive de me réveiller et de me dire que c'est trop silencieux et je vais dans leur chambre...vérifier s'ils respirent!

Et vous, des trucs comme ça, ça vous arrive encore?

15 commentaires:

Anonyme a dit…

Moi je suis d'un ridicule fou...

Mon fils, 17 ans... Je répète, 17 ans, se couche à 18h30 parce qu'il ne va pas très bien. Sa période d'examen au Cegep lui rentre dedans.

21h30, je ne peux m'empêcher d'aller voir s'il est correct et je pose ma main sur son torse pour m'assurer qu'il respire.

J'ai refait la même chose à 3h du matin.

Imaginez, je fais ça à 17 ans, c'est parce que je l'ai fait souvent!

Et je m'attend toujours à ce que mon mari se moque de moi. Mais non, à chaque fois il me demand : pis, le ptit es-tu correct?

Caroline

Marylou a dit…

:-) L'histoire de Caroline m'a fait sourire. Mes deux "grands" ont 14 et 11 ans, je leur demande encore de croquer leurs bonbons durs pour éviter qu'ils ne s'étouffent...Je ne leur coupe plus leurs raisins et leurs saucisses hot-dog en deux par contre ;-)

Gen la vilaine a dit…

Mon fils de 10 ans vient de se faire poser un appareil dentaire... Pour éviter qu'il ne s'étouffe, je coupe sa viande comme quand il apprenait à manger du solide hahahahaha

Cette semaine il m'a d'ailleurs fait remarquer que j'étais pas obligée de tout vérifier ce qu'il mangeait, qu'il était bien au courant du fonctionnement de son appareil :P

Fiston me remet souvent à l'ordre quand je suis trop maman :P

Mag a dit…

Je me retrouve bien dans ce commentaire. Avant d'être maman, j'étais une vraie marmotte: on pouvait allumer la lumière, faire des travaux à coté, je dormais à poings fermés.
Et puis quand mon p'tit bonhomme est arrivé, j'ai acheté un babyphone parce que j'avais peur de ne pas l'entendre, et en fait... à travers 2 portes fermées et un couloir, je sursaute de 20cm dans mon lit quand il tousse ou fait le moindre bruit anormal, et ce depuis 2 ans maintenant.
La première année j'allais même systématiquement voir s'il respirait bien avant de me coucher, sinon je ne pouvais pas dormir... moi qui ne voulais pas être une mère trop protectrice, au temps pour la nature, on est faites comme ça !
Il m'arrive de me lèver 10 fois pour le trouver endormi dans son lit. Et quand je lis vos commentaires, je me dis que j'en ai encore pour quelques années à me réveiller la nuit !

Anonyme a dit…

L'autre jour, mon fils de 17 ans me dit qu'il ne file pas. Je lui dis «viens ici», il s'approche, je relève son toupet et je vérifie sur son front pour voir s'il fait de la fièvre... Allez savoir pourquoi: il a levé les yeux au ciel et il a soupiré...

Marie a dit…

Je reconnais ma mère en vos commentaires ! :)

Je n'ai pas encore d'enfant, mais j'ai toujours été consciente de la présence constante de ma mère.

Par exemple, lorsque adolescente, je revenais tard d'un party, la lumière du passage était ouverte, j'allais dans la douche et en resortant, la lumière était fermer ! Ça c'étais quand elle ne m'attendais pas «endormie» sur le sofa du salon !:)

Elle m'a très souvent vérifier le front pour voir si je faisait de la fièvre et cela, même à 16-18-19 ans et plus ! C'est plus fort qu'elle hihi!

C'est de la pure tendresse !

Marie a dit…

Je reconnais ma mère en vos commentaires ! :)

Je n'ai pas encore d'enfant, mais j'ai toujours été consciente de la présence constante de ma mère.

Par exemple, lorsque adolescente, je revenais tard d'un party, la lumière du passage était ouverte, j'allais dans la douche et en resortant, la lumière était fermer ! Ça c'étais quand elle ne m'attendais pas «endormie» sur le sofa du salon !:)

Elle m'a très souvent vérifier le front pour voir si je faisait de la fièvre et cela, même à 16-18-19 ans et plus ! C'est plus fort qu'elle hihi!

C'est de la pure tendresse !

Mamanbooh a dit…

Pas de truc, mais je me reconnais à 100%!

Anonyme a dit…

Certainement! Je vérifie régulièrement la respiration de ma fille,15 mois, mon garçon 6 ans, mon conjoint et jusqu'à tout récemment, mes chiens (qui étaient très vieilles mais qui sont décédées et remplacées depuis.)
Quitte à les déranger! Mon chum, ça le décourage "Comme si j'allais mourir en dormant!!!"

Mettons qu'après avoir perdu mon père et ma soeur en l'espace de 13 mois (dans les derniers 20 mois), je ne prends plus de chances!

Sophie a dit…

Mon truc pour la fièvre : Une caresse sur la tête ou un bisou sont bien suffisants et beaucoup plus discrèts qu'une main directement sur le front :)

Geneviève Reed a dit…

Comme je me reconnais dans ce billet. Les miens ont 6 et 10 ans et ils m'arrivent aussi parfois d'aller vérifier s'ils respirent encore ou d'aller les embrasser quand je n'ai pas été là à l'heure du coucher. Et il m'arrive d'avoir une énorme bouffée de tendresse (et les larmes aux yeux) en les voyant si sereins dans leur sommeil... C'est fou comment on les aime, hein?

Anonyme a dit…

Quand j'ai accouché, ma mère me tenait la main en me disant...vas-y mon bébé, tu es bonne. C'est à ce moment là que j'ai compris tout ce que ça engendre devenir maman. Et pour cause, moi aussi je vérifie si mon loup respire encore. J'arrête tout et je tends l'oreille dès que je ne l'entends pu jaser et jouer. Je ne me repose pas une miette quand on joue au bord de l'eau...

Maerynn a dit…

C'est pas rassurant pour moi ça... Ma lapine a 15 mois, et je me réveille encore la nuit pour aller vérifier qu'elle respire (surtout!) et qu'elle est bien couverte pour ne pas avoir froid (excuse officielle).

J'imagine qu'avec le titre de maman viennent un lot d'inquiétudes...

Anonyme a dit…

Ça ne s'arrange pas croyer moi. Je me leve a toutes les nuits pour verifier si mes «bébé» de 7 et 10 ans dorme bien et repire encore. Et si on couche chez mes parents, je me rend compte que ma mère vas aussi vérifier les enfants ainsi que moi!!!

J'imagine que maman un jour, maman toujours.

Anonyme a dit…

Ma petite peanut ma avoir 3 ans dans 2 semaines, et depuis qu'elle est naissante je vais la voir a toutes les nuits. Mon mari est exaspèré par boutte, mais quand je reviens "la petite est correcte"? Et je me vois faire comme vous, lui touicher le front a 17 ans si elle me dit qu'elle se sent pas bien...Même devant son chum hihihi :-)))