mercredi 26 septembre 2012

«On va s'essayer pour un gars.»

Vous avez déjà entendu cette phrase? Des parents qui n'ont que des filles - ou même juste une - et qui espère avoir non pas un enfant, mais un GARS. Ou encore le contraire.

Est-ce normal d'avoir une préférence pour un des sexes quand on porte un enfant?  Souvent, ce penchant est lié à notre histoire personnelle (on n'a eu que des soeurs, on est allé dans un collège de filles, on n'a eu que des cousins - turbulents, évidemment -, etc.). On peut aussi avoir peur de l'inconnu que représente le sexe qu'on connaît moins. Et puis, c'est sans compter tous les rêves pour cet enfant qui sont reliés à notre désir.

Mais est-ce sain d'avouer haut et fort notre désir de «s'essayer pour un gars»? Si ça n'arrive pas, est-ce qu'on se sent éternellement coupable?

Quand j'étais enceinte de MissLulus, je savais au fond de moi, que dans ma vie je voudrais avoir une fille. Je savais que je n'aurais pas juste un enfant, mais j'avais vu autour de moi - lointains cousins, familles où je gardais, voisins - avoir eu que des gars et en avoir eu 4 ou 5 juste parce qu'ils «s'essayaient" pour une fille. Je ne voulais pas être comme ça. Je me sentais mal d'avance pour mon bébé qui aurait été un gars. Je savais que je m'en voudrais à mort si j'avais dit haut et fort «Je veux une fille» pendant ma grossesse, rabattant les oreilles de mon entourage avec mon souhait et que le jour de mon accouchement je sois obligée de les appeler pour leur annoncer que j'ai eu un gars. Sincèrement, j'ai enfoui ce souhait au fond de moi et j'ai focussé sur le fait que j'allais avoir un bébé. Un bébé point. Un enfant. Un gars ou une fille.  Juste un bébé. Pour m'aider, je n'ai pas demandé le sexe du bébé durant ma grossesse. J'ai attendu. Je ne voulais pas me sentir coupable envers cet enfant de ne pas l'avoir désiré entièrement. Plus ma bédaine grossissait, plus j'aimais ce petit soleil qui poussait en moi sans savoir qui il était. Le jour de l'accouchement, j'ai pris le temps de regarder mon bébé, lui donner un câlin, plonger mes yeux dans les siens tout plissés avant de penser «Mais c'est quoi? C'est qui?». J'ai su que c'était une fille et franchement j'ai été surprise. Je ne m'imaginais pas  plus avec une fille qu'un gars. Puis, j'ai souri en remerciant la vie de faire en sorte que je ne serais jamais obstinée à vouloir une fille dans toute ma vie. Parce que j'aurais été du genre à ne pas vouloir être enceinte à nouveau si j'avais senti au fond de moi un désir de vouloir avoir une fille plus qu'un gars. J'aurais attendu. J'aurais eu peur d'être déçue même quelques minutes et ensuite me sentir coupable pour la vie. Folle de même, des fois. J'aurais eu beau vouloir une fille dans ma vie, je n'aurais pas transformé mon souhait virer en acharnement... Jamais.

Ensuite, une fois qu'on a notre premier enfant, beaucoup de commentaires extérieurs nous suggèrent souvent sans détour qu'on souhaite un sexe plus que l'autre. «Vous vous essayez pour avoir le petit couple!», «Ton chum doit vouloir un gars» et même des aberrations comme «Tu ne seras pas complète si tu n'as jamais un gars». C'est quoi ces suggestions-là? On essaie de faire entrer en nous un désir qui va se transmuter en méga-culpabilité si on se mouille à abonder dans leur sens. Personnellement, quand j'ai été enceinte à nouveau et qu'on voulait me faire dire que je voulais un gars, je disais que je voulais un bébé. Un bébé point.

Vous, ça vous est arrivé? 


23 commentaires:

Anonyme a dit…

mets en que ça m'ait arrivé! j'ai eu 3 gars et 1 fille pour finir. à ma 3e grossesse, après 2 gars je n'arrêtais pas d'entendre ces phrases la, je répondais la même chose de toi. quand j'ai annoncé que l'échographie nous avais montré un ptit gars, j'ai lu sur le regard et même la réaction du 3/4 des gens que je connais au moins une déception, je me souviens avoir trouvé ça vraiment blessant, parce que je le voulais moi ce 3e petit gars la, et il avait l'air de déjà partir de reculons face au regard des autres. quand j'ai tombé enceinte pour la 4e fois, ouf! ça fusait de toute part cette fois! c'était CERTAIN que je m'essayais pour 'ma ptite fille'... BEN NON! je veux un BÉBÉ! pis la maintenant qu'elle est sortie... aussitot qu'on sort toute la famille... j'ai droit à des 'oh! vous deviez être content hein après 3 gars!'... ça ne finira jamais...
alors pour terminer je veux dire que je suis entièrement daccord avec toi... je n'aurais jamais voulu ressentir cette culpabilité la.
Marie-Kim

Anonyme a dit…

Un bébé en santé, c'est tout ce qui importe, c'est tout ce que nous devrions souhaiter !

J'ai trois garçons, mon conjoint et moi sommes en réflexion si nous tentons d'avoir un quatrième enfant, gars ou fille peu importe, tant qu'il puisse nous faire sourire :D

Anonyme a dit…

Moi ça m'a toujours passé par dessus la tête, ce qu'on voulait c'était un bébé un en santé, c'est donc pour ça au grand désarroi de nos famille respective, qu'à nos 2 premiers enfants on a pas demandé le sexe du bébé, nous avons eu une fille et un garçon, pour bébé numéro 3, on voulait la surprise aussi, mais je suis allé voir un autre médecin (car mon médecin était en vacance) et il me dit : super un beau garçon en santé... euh ! vous ne vouliez pas savoir le sexe du bébé madame, désolé, et en 4e nous avons choisi de le demandé, car ma plus vieille qui aura 7 ans bientôt tenait à connaître e prénom et voulait lui préparer des jouets, livres vêtements etc...

Alors la fin de mon histoire nous allons avoir une autre fille et oui nous aurons 2 gars et 2 filles, et dans mon cas les commentaires sont : wow 2 gars 2 filles, vous devez être content... euh ! oui on s'en fou on va juste rentabilisé les vêtements de filles maintenant, pourvu qu'elle soit en santé pour nous c'est ce qui compte. bref le décompte est commencé chez plus que 5 semaines.

MAC a dit…

Nous avons trois filles et je nous ne sommes pas déçus, loin de là ! Nous, nous n'avons jamais eu de commentaires sur "vous voulez surement en gars maintenant". Dans quelques années ont va s'essayer pour un quatrième. C'est certain que le sexe ne penche pas dans la balance mais, il y a un mais, j'aimerais bien avoir un gars. Ce n'est pas un souhait au point d'être déçue si c'est une fille. Cependant, je vois une différence dans les relations mère-fils et mère-fille et j'aimerais moi aussi connaitre cette autre sorte de relation. Je n'ai pas honte de le dire, j'aimerais bien avoir un petit garçon !

Spécialiste de l'éphémère a dit…

À chacune de mes 4 grossesses j'ai refusé de connaître le sexe de mon loupiot. Pour les considérations dont tu parles. Pour accueillir "cet" enfant. Et à chaque naissance, j'ai eu la chance d'avoir quelques secondes de "flou" sans qu'on me dise "c'est un garçon ou c'est une fille".
J'ai un fils et 3 filles, et je trouve ça parfait. Ce sont mes monstres, avec leurs qualités et leurs défauts, et c'est fabuleusement génial de les voir avancer dans la vie.

Après mes 2 premiers (un gars puis une fille) on me demandait souvent pourquoi j'en faisais un autre, vu que j'avais le "couple"! Et à la 3e fille, on me demandait souvent si j'étais déçue d'avoir "autant" de filles!!!

Pour moi, cette "configuration" est parfaite!

MarieSoleil a dit…

Je suis enceinte de notre 3e garçon... et je les ai tous entendu! À ma 2e grossesse quand je disais que c'était un autre garçon on me demandait déjà si on allait s'essayer pour une fille. On peut-tu entendre que celui-là soit né? La technicienne à l'écho m'a même dit 'désolée, c'est un autre gars!' Désolée???
Oui, moi dès le départ j'aurai bien pris une fille mais quand on fait des enfants messemble qu'on doit être conscient qu'on a (à moins de maladie) 50% de chance d'avoir un ou l'autre sexe... Mes enfants sont en santé. Ils sont intelligents. Pour moi c'est ça l'important. On n'en aura pas un 4e juste 'au cas où'... :)

Evelyne a dit…

Quand je suis tombée enceinte tout le monde me disait " c'est certain que c'est une fille". Au point que je le croyais aussi. Ça allait faire comme mon frère et moi. Un grand frère et une petite soeur. À l'écho on nous a dit un p'tit gars. Aucune déception, enfin mon conjoint aurait aimé sa princesse, mais pas au point d'être déçu. Quand mon fils est né, j'ai commencé à recevoir le fameux commentaire " vous allez vous essayer pour une fille ? ". Euh non, on en voulait deux. Deux en santé et adorable. Le plus vieux me ressemble, le plus jeune ressemble à son papa. On est complet. Pas besoin d'un autre juste pour avoir une fille. Bref, pour rendre cette question ridicule (car elle l'est), je répondais " Non, les filles c'est chiant et ça chialent pour rien. De toute manière j'ai trois magnifiques coqs et je suis la poule de luxe, pas question de partager ma place avec une petite fille". Je pense pas que les filles sont nécessairement chiantes, mais je suis heureuse d'avoir mes garçons et de découvrir la relation entre frère et frère. En santé et heureux, quoi demander de mieux.

Dominic et Estelle a dit…

C'est pareil en adoption! Nous avons adoté une fratrie de deux garçons (5 et 3 ans) en 2011 et maintenant, quand on parle de retourner en adoption, on nous dit:"Allez-vous demandez une fille?». Ce à quoi on répond que 1- on demande un enfant 0-5 avec une bonne santé générale et on fera avec le reste et que 2- en adoption, parfois, demander un sexe en particulier peut devenir très compliqué. Un troisième garçon nous irait très bien. Est-ce qu'on aimerait avoir une fille? Bien sûr! Pour connaître la relation mère/père-fille, comme le dit si bien MAC. Mais on va prendre ce que la vie nous offre en cadeau!

Gen la vilaine a dit…

Je l'avoue, je n'ai pas le tour de dealer avec les filles donc, à mon premier, je voulais tellement un garçon... Après 2 ans d'essais et 5 fausses couches, je vous avoue que j'm'en sacrais éperdumment. Que lorsqu'on a été sûrs que ce bébé là resterait bien accroché, gars ou fille, on allait être content :) Finalement, ce fût un gros garçon en santé.

Au deuxième, comme mon fils avait 4 ans et qu'on n'espérait plus de bébé, ce fût un peu la même chose. Quoique secrètement, je voulais une fille. Pour me montrer autre chose... Et comme je savais que cette grossesse était assurément la dernière, je l'espérais secrètement même si avoir un garçon aurait aussi été une joie... Tsé 2 bébés alors que mes chances d'en avoir ne serait-ce que un était quasi nulle... Finalement, j'ai eu une fille :)

Mais bon, gars ou fille, l'important c'est un enfant en santé et désiré :) Parce que du moment qu'on le désire, le sexe ne devrait rien changer à l'amour qu'on lui portera :)

Camille a dit…

C'est assez étrange en effet... J'ai 2 enfants, une fille et un garçon. Les gens me disaient que j'étais chanceuse d'avoir le couple et que je n'avais pas besoin d'en avoir d'autres...?!? Hein?? Je ne savais pas quoi répondre, un peu bouche bée par cette logique. Aujourd'hui je suis enceinte d'un troisième, nous ne savons pas encore le sexe. Les gens sont tellement surpris, ils se demandent clairement pourquoi on en a un autre. On voulait des bébés, pas un couple?! Je continue à n'y rien comprendre :)

Anonyme a dit…

J'ai 2 garçons et je suis belle-maman d'une fille.
Sans être tout à fait MÈRE d'une fille j'ai une très bonne idée de ce que c'est même si je ne l'ai pas "expulsée"

J'avais si peur d'être décue à l'échographie de mon 2e...je savais que je me sentirais coupable d'avoir ressenti de la déception...
Je le jure...pas de pincement au coeur ni de déception lorsqu'elle a dit "c'est un garçon". Il gigotait tellement l'écho que je savais déjà qu'il sera unique et rigolo ce ptit bébé là ;0)

Mais je me souviens parfaitement d'une phrase qu'on m'a dite le lendemain; "attends tu vas voir tu vas être décue plus tard..."

C'est quoi ça?? J'en reviens pas encore et ça fait 4 ans 1/2 !!

vérolu

Anonyme a dit…

En fait, je n'ai pas vécu ce que certaine décrit. À ma première, je voulais une fille et oui je le disais mais sans plus... Tout le monde me disait «dans le fond, tant qu'il est en santé...» et oui tant que mon bébé est en santé c'est GÉNIAL! Nous n'avions pas demandé l'écho. Je voulais garder la surprise... À la naissance, nous n'avons pas regardé le sexe tout de suite. Nous avons regarder notre bébé, mon chum est aller chercher le kodak oublié dans l'auto et après nous avons regardé. Les sages-femmes nous disent rien... à notre choix! Pour mon deuxième, je voulais ENCORE une fille. La seule personne qui m'a dit «je te souhaite un gars» fut ma belle-mère !?!? Et oui j'ai répondu non je veux une autre fille. Nous n'avons toujours pas demandé le sexe et même chose pour l'accouchement, nous n'avons pas regarder avant un bon 15 minutes et les sages-femmes n'avaient même pas vu le sexe... Elles voulaient savoir =) Et oui, j'ai eu un petit pincement quand j'ai vu un gars mais sans plus... Je l'aime, non j'adore mon petit bonhomme. Je ne me sens en aucun cas coupable d'Avoir dit que je voulais une autre fille. J'aime mes deux enfants et je suis très très attaché à mon ange, mon ti-gars. Par contre, pour le troisième, je veux juste un bébé sans plus...

Dommage pour toute celle qui ce font dire des trucs sur le sexe du bébé... moi je vous souhaite juste un bébé en santé =)

Anonyme a dit…

Ouais ben c'est pas tout le monde qui veut "juste un bébé en santé"... J'ai entendu de mes oreilles une proche dire :"Faut que ce soit une fille, pcq si c'est un garçon, je ne serai pas capable de l'aimer." Et vous savez quoi? Ben elle a eu un garçon! Et effectivement, elle n'a pas trop l'air capable de l'aimer, même si c'est son seul enfant :(

C'est d'une tristesse...

Mamzelle a dit…

Je suis enceinte de mon 2ème. J'ai eu un garçon en premier, je n'ai pas demandé le sexe, je n'avais pas de préférence. J'avoue avoir réalisé quand j'ai vu que c'était un petit garçon que, finalement, je m'attendais à une fille. J'étais comme surprise de voir que j'avais fabriqué un petit pénis, je crois. :) Mais j'étais nullement déçue. Et, aujourd'hui, j'ai de la misère à me voir avec autre chose que mon petit gars.

Pour le 2ème, tout le monde suggère que je dois souhaiter une petite fille, pour avoir le couple, mais non. En fait, moi-même, au premier, je disais: ''Peu importe c'est quoi le sexe de celui là, de toute façon, je voudrais avoir les 2 un jour''. (tout en sachant que je ne serais pas déçue si ce n'était pas le cas). On est rendu à ''un jour'' et mon opinion a changé : J'aime tellement mon petit gars que je repartirais pour un 2ème si c'est le cas, pis si c'est une fille, bien tant mieux aussi !!!!

C'est cliché ça aussi, mais tellement vrai, tout ce que je veux, c'est un beau bébé en santé!

Je connais l'histoire d'une femme qui voulait tellement un petit gars, et qui a eu une petite fille, et qui lui fait sentir sa déception tous les jours. Si elle fait un mauvais coup, elle dit ''de toute façon, je voulais un petit gars''. Je trouve ça vraiment triste et ça m'enrage. Le pire, c'est qu'aux dernières nouvelles, cette femme était à nouveau enceinte. Je lui souhaite tellement une 2ème fille, car je trouvais ça vraiment triste pour la première qu'il y ait autant de favoritisme pour le 2ème, si c'est un garçon...

Ces personnes ne devraient tout simplement pas avoir d'enfants.

KArine a dit…

Moi je me cachais pas enceinte : je voulais un garçon. Avant de savoir le sexe, je sentais que c'était un garçon, je parlais de LUI, c'était certain dans ma tête.

J'ai demandé de sexe à l'échographie... pour pas entrer dans mon délire et lui acheter juste des pyjamas bleus avec des camions (oui oui je sais qu'une fille aussi ça peut porter ça... on jase là...) et c'est un garçon.

Moi, c'était plus la relation que j'ai eu avec ma mère qui me rendait plus insécure avec le fait d'avoir une fille... tout le monde nous disait 'ah oui mais l'important c'est d'avoir un bébé en santé, non?' et on répondait 'oui,oui, mais ça serait mieux un garçon en santé.'

Si j'avais eu une fille, je sais que je l'aurais aimé comme une folle! Autant que j'aime mon fils, mais l'inquiétude du 'futur' serait restée dans mon arrière-pensée... bon, y'a des psy pour régler ce problème là, et si c'était devenu ben ben intense, je serais allée.

Mais je voulais un garçon et je m'en suis jamais cachée. J'aurais pas eu l'impression que les gens se moquaient de moi si j'avais eu une fille, c'est pas comme si j'avais manqué mon coup. C'est une fille c'est tout.

On a décidé d'arrêter à un. Mais aujourd'hui, je pense que j'aimerais avoir une fille (pas à la place du garçon... une fille, en plus du garçon) mais pour le premier, j'étais plus en sécurité d'avoir une garçon, mettons.

Anonyme a dit…

L'expression "le couple" en parlant de deux enfants de sexes opposés, me tape sur les nerfs au plus haut point.

Enceinte de ma première, j'étais convaincue que c'était un gars. Pas parce que je voulais un gars plus qu'une fille... j'avais juste le feeling que ce serait un gars. Complètement dans le champ: à l'écographie on m'a annoncé que j'attendais une fille. J'ai été surprise le temps d'une seconde, puis déjà j'étais en amour avec ma fille. J'allais avoir une fille!

À ma deuxième, j'ai voulu une fille. Je ne voulais pas "le ptit couple". Je ne voulais pas vouloir ce que tout le monde supposait que je voulais. Et puis, deux petites soeurs, je trouvais ça chouette. Je me disais qu'elles auraient tant à partager. Je trouvais ça pratique, deux filles. On continue dans le rose! J'ai eu une autre fille.

Des commentaires poches genre "oh, ton chum doit être déçu", j'en ai entendu. Non, il n'était pas déçu, et s'il l'avait été, il ne l'aurait pas avoué tout haut... alors pourquoi dire une affaire de même?

J'aimerais en avoir un(e) troisième. Gars ou fille, peu importe. Mon chum n'en veut pas d'autres. Il est satisfait avec ses deux filles! C'est certain que si je retombais enceinte il y aurait du monde pour me dire que je m'essaye pour un gars. Et par défi, j'aurais presque le goût de vouloir une autre fille... Niaiseux, hein? Mais je trouve ça cool, une famille de 3-4 filles... ou de 3-4 gars. Mais qu'importe... si je pouvais convaincre mon chum d'avoir un 3e enfant, je le prendrais peu importe le sexe. Et je serais TELLEMENT heureuse!

Anonyme a dit…

Ma mère m'a toujours dit qu'avant de m'avoir elle voulait un garçon. Pour elle, c'était simple, ses soeurs avaient des garçons et elle les adorait. La seule petite fille de son entourage était plutôt difficile, et elle ne se voyait pas maman d'une petite fille comme ça.
Puis, elle m'a eu, une fille. Elle m'a dit qu'une fois que tu as le bébé dans les bras c'est ton bébé et tu l'aimes, que ce soit un garçon ou une fille.
Et puis finalement, elle est contente des relations mère-fille et dit aujourd'hui qu'elle est plus contente d'avoir eu une fille.
Je crois qu'on se fait à chaque situation. Moi, qui essaie d'avoir des enfants, m'imagine plus avec une petite fille. Mais je suis sure que je serais folle de joie d'avoir un petit gars.
Et je crois que je n'ai pas à me sentir coupable de cette préférence temporaire.

Anonyme a dit…

Même histoire que vous... nous avons trois filles et on m'a déjà même dit: Oh t'a pas pu faire de garçon a ton conjoint... quoi? On me demande si je vais m'essayer pour un gars... ben non.. On a les mains assez pleines comme ça, je ne mettrais pas un enfant au monde pour son sexe... p.s. pour les mamans de filles. Je réponds souvent que mon mari est Le roi au pays des princesses! Habituellement les gens aiment bien!!

Mag a dit…

Je me retrouve assez dans les commentaires précédents : j'ai toujours dit que je voudrais avoir au moins deux enfants, le sexe m’était indifférent et comme tout le monde j’espérais surtout avoir un bébé en bonne santé...
Quand à mon homme, la question du "tu préfères avoir un gars ou une fille" l'agace tellement qu'il provoque toujours en répondant en alternance " moi je voulais un labrador" ou " bah, du moment qu'il/elle a mes yeux le reste..."
J'ai eu un petit gars en premier, et ça a fait super plaisir à mon beau-père (je pense que le coté "le nom n'est pas perdu" était important pour lui). Pour nous c’était égal, mais j'avoue que j'aimerais bien avoir une fille en deuxième. Non pas que je l'aimerai moins si c'est un gars, c'est pas du tout le sujet, mais j'ai une sorte de curiosité de savoir si un bébé fille se comportera pareil, envie de boutiquer pour des ptites robes etc... donc oui, j'aimerai bien avoir "le choix du roi" ( je trouve ca plus joli que le couple comme expression" mais c'est vraiment pas le plus important !

Anonyme a dit…

Mon mari et moi, nous avons 4 filles jeunes adultes avec qui nous avons une très belle relation. Les filles aussi ont une belle relation entre elles. Moi j'ai souvent dit que je préférais avoir 4 filles que 4 garçons. De toute façon, je réponds souvent que je suis devenue enceinte facilement que donc nous n'avons pas eu à fréquenter les cliniques de fertilité où d'aller à l'adoption internationale. Nous avons la très grande chance d'avoir des filles en bonne santé, sans handicap, belles et intelligentes. Que demander de plus?

Karyne a dit…

J'ai toujours voulu 3 enfants. Je m'imaginais avec 3 gars, mais j'avoue que je souhaitais avoir une fille (peu importe la position dans la famille) pour pouvoir connaitre la relation mère/fille à mon tour. Mais avant tout, je voulais 3 enfants. Le hasard a voulu que j'ai 2 garçons avant d'avoir une fille. Est-ce que je peux vous dire qu'on l'a entendu souvent la phrase "Tu t'essayes pour ta fille?" C'était tellement pas ça le but. Je l'adore ma fille, j'étais contente de savoir que c'était une fille, mais j'étais ben plus contente de savoir que j'étais enceinte de mon 3e enfant. Elle va avoir 4 ans bientôt et y a encore du monde qui pense qu'on a arrêter à 3 enfants parce qu'on a enfin eu notre fille...

Anonyme a dit…

Mon mari et moi avons 4 filles.C'est certain que papa aurait aimé avoir son p'tit gars mais même rendu à la 4em, il disait que ça serai aussi bien une autre fille.J'ai fait 2 fausses couches dans ma vie et croyez le ou non, je me suis fait dire que c'était parce que je ne pouvais pas porter de gars..........Voyons dont, ça aucun rapport.Aujourd'hui, nous sommes en négociation pour un autre bébé (probablement une fille hahahaha).

Sandrine B a dit…

moi j'ai 35 ans, j'ai 4 filles d'un meme mari et croyez moi le désir de garçon est fort , je suis jalouse de voir que des gens reussissent du premier coup a avoir gars et fille pour les 2 premiers, j'adore mes filles mais j'ai un manque et mon mari aussi , nous l'aurons jusqu'à la fin de notre vie .