vendredi 7 septembre 2012

Corriger ou ne pas corriger?

Samedi dernier, 7h30, Momo était en feu. Premiers devoirs, elle aiguisait ses crayons avec vigueur et déballait son sac d'école avec un gros sourire dans la face. Moi, l'imparfaite, j'étais en lendemain de veille (merci encore pour le souper de fête surprise les amis!). J'avais dormi 4 heures et je la regardais aller avec un oeil plutôt ahuri en enfilant les cafés et les Tylenol. 

Quelques minutes plus tard, elle me brandissait ses phrases pour que je les corrige. Deux fautes, pas si pire. Mais aussitôt que je lui ai dit: ''Pense à vendre/vendu...'' ''Des crayons, y'en a plusieurs...'' (mes phrases-indices classiques), je me suis demandée si je faisais la bonne affaire. Même avec l'esprit embué, je ne peux pas laisser passer de fautes dans les devoirs. J'suis de même (je corrige aussi les messages des profs dans les agendas...).

Je me suis demandé (pendant une fraction de seconde) si ce ne serait pas mieux de laisser passer les fautes et laisser le prof lui corriger. Pas pour donner plus de job au prof (!) mais pour que cela ait plus d'impact sur Momo. Bref, si son prof lui indiquait la faute, pour une fois, peut-être que ça lui rentrerait dans le coco (une fois pour toutes!).

Je me suis aussi demandée si j'étais la seule qui passait par-dessus les devoirs de ses enfants et faisait la pré-job de correction. Et si c'était une erreur.

Et comme je n'ai pas trouvé la réponse, je vous la pose. Car j'ai l'impression que je la retrouverai encore à la table avec ses crayons demain à 7h30 (et cette fois, je devrais être en forme... à moins qu'on me prépare un autre party surprise ce soir...! ;-)

19 commentaires:

Anonyme a dit…

hehe! j'aimerais bien que des profs répondent à la question! Je me suis demandée la même chose hier!

Evelyne a dit…

Perso, je me souviens que ça me gênait terriblement quand ma maman trouvait des erreurs dans mes devoirs. En classe c'était normal, mais à la maison, j'avais comme le sentiment que ce n'était pas normal que je fasse des erreurs. Alors quand ma maman en trouvait, ça me bottait les fesses pour me relire.

Si j'étais toi, je continuerais à lui dire. De toute manière ta manière de faire est différente de celle du prof. Elle se souviendra peut-être plus de ce que tu dis que ce qui est dit en classe alors qu'il y a mille et une distractions. Je sais pas, je me souviens de beaucoup des règles que ma mère me donnait en français et mathématique (comme 6x6=36 autant de fois que mon chat pisse). C'est niaiseux mais les différentes techniques, nous permettent de trouver celle qui nous convient.

Unknown a dit…

Momo étaiENt en feu? ;) Une faute dans un article/commentaire qui parle de fautes, c'est classique, y'a même un nom pour ça, la loi de Muphry.

Anonyme a dit…

Je suis prof de 3e année au primaire. Je m'attends à ce que les parents s'assoient avec leurs enfants durant la période des devoirs et leçons et qu'ils révisent le travail fait. C'est une belle occasion, souvent la seule, pour le parent de montrer à son enfant qu'il s'intéresse à ses apprentissages scolaires. Je donne peu de devoirs mais je m'attends à ce qu'ils soient très bien faits. Comme maman de deux enfants, je ne les laisse jamais partir à l'école avec des devoirs qui ne sont pas corrigés. P.S. Attention à l'auteur du blog de ne pas faire de fautes dans tes articles, des profs pourraient te corriger!

KArine a dit…

Je suis contente de voir qu'une prof veut qu'on corrige les fautes... j'aurais certainement eu de la difficulté à en laisser passer... Je corrige (pas au crayon rouge, mais dans ma tête...) les fautes dans les cartes de souhaits que je reçois... :-s

Virginie a dit…

OH moi je suis pareille, je corrige toujours les fautes et les erreurs dans les devoirs, ou plutôt non, je leur dis qu'il y a des fautes et leur fais trouver eux mêmes, avec des indices parfois. Car sinon ils ne feraient aucun effort de relecture et me laisseraient le gros du travail soit trouver les fautes pour eux...
Le devoir rendu est toujours parfait!! Je me suis donc demandé si cela ne dérangeait pas le professeur qui ne pouvait pas voir le type d'erreurs que commettait l'enfant.

j'ai donc demandé à la prof, et effectivement, elle s'attend à ce que le travail soit corrigé par le parent, elle en sait suffisamment avec les contrôles en classe sur les difficultés de l'enfant. Plus d'hésitation donc!

Moi ce qui m'énerve c'est que les profs (outre qu'ils font eux mêmes des fautes et parfois même dans les énoncés!!!) ne corrigent pas les fautes autres que dans les dictées puisque ce n'est pas ce qui est évalué par exemple dans une compréhension de lecture...
Résultat (étonnant??) ma fille arrive à faire des dictées zéro fautes, mais ses autres contrôles sont bourrés de fautes élémentaires... Ben oui pourquoi se donner du mal ce n'est pas pénalisé...

Nancy a dit…

@Unknown: Tellement! Je viens de la corriger! haha

Michèle a dit…

Corriger les erreurs de ses enfants, ça permet aux parents de rester alertes avec la langue française et de ne pas trop perdre la main!!!!...

Je passe même par-dessus mon chum quand il a corrigé mon fils, parce qu'il fait et oublie des fautes...Du coup, y en a deux qui apprennent, le garçon, et le papa!!! ;)

Maganée de ton surprise?? J'ai justement demandé à ma soeur si "Nancy était sur le party" le samedi matin!

Fanny a dit…

Je suis surprise de voir que la prof de 3e dit qu'elle s'attend à ce que les parents corrigent les devoirs avec leurs enfants. J'ai toujours pensé que les devoirs avaient un seul but: montrer aux parents et à l'enseignant ou l'enfant se situe dans ses apprentissages. Si les parents corrigent toutes les erreurs de leurs enfants, comment les enseignants pourront-ils mesurer ou les enfants sont rendus dans leur compréhension?

(Ceci dit, moi aussi je corrige les cartes de souhaits dans ma tête!)

Roukinette a dit…

Par rapport au sujet principal, j'ai encore du temps de m'inquiété de ça. J'écris un commentaire pour vous demandez d'être un peu indulgente vis-à-vis ceux qui font des fautes de français. Surtout que j'en fais tellement! Ici c'est mon chum le pro de la langue (sns mauvais jeux de mots), moi je mélange encore mes ça et sa... (et ça lIrrite royalement quand je lui écrit un courriel) Mais j'hais tellement ne relire. Déjà que je me force au bureau pour que mes rapports soient impeccables, mais les règles de grammaire ça colle pas sur moi ! Alors je dois avouer, que j'ai dû rédiger plusieurs carte bourrées de fautes...

Maintenant je vais faire plus attention à mes post ici et mes cartes, je vois que j'ai pu faire grincer des dents certaines lectrices :P

Et si j'ai fais des fautes dans ce commentaire je veux pas le savoir :P

Maman au carré a dit…

Enseignante spécialiste, je m'attends à ce que le parent s'assure que l'enfant a bien compris la tâche dans son ensemble et qu'il est fier de me montrer son travail en classe.

Si chaque exercice contient des erreurs et que c'est précisément la notion enseignée, oui, je m'attends à ce que ce soit corrigé. Mais s'il s'agit d'un ''dommage collatéral'', ou de deux ou trois fautes sur dix numéros, stop! on ne touche à rien!

P.S. J'ai le droit de faire des photes, la la lère, j'enseigne l'anglais!

Mamanbooh a dit…

Comme enseignante, je m'attends à ce que les enfants fassent leurs devoirs seuls, mais que les parents supervisent, aident et corrigent parfois.

Comme maman, je supervise, j'aide et je corrige parfois!

C'est un bon moment pour consolider les apprentissages, se questionner, faire des erreurs et corriger.

De toute façon, on ne peut pas tout corriger, tout reprendre et tout faire nous-même, non?

Les parents et les profs travaillent en équipe, du moins, je l'espère...

Bonne rentrée!

Nancy C a dit…

Ma mère passait des heures à me faire pratiquer ma grammaire...
Le truc qui m'a fait le plus apprendre?
Mettre une flèche dans la marge. Cela signifiait que j'avais une faute dans cette ligne. À moi de la trouver!

Tranche de vie par rapport avec l'école primaire: La vraie chose qui m'a fait le plus apprendre en français? Le secondaire 5.
Dans une dictée, le prof a corrigé nos fautes. Il fallait faire une analyse de la faute en inscrivant la règle (ex: S'accorde avec le verbe être parce que blblababla). Et tenez vous bien: Une page de copie par faute..
J'ai remis 50 pages le lendemain pour 50 fautes...
Sans blague, à force de réécrire la règle, j'ai catché!

Une soirée horrible pour moins de fautes à vie...je trouve que c'est un bon deal!

Anonyme a dit…

Perso, je demande au prof ce qu'il désire: on corrige ou pas. Et j'applique ses choix.

Anonyme a dit…

J'ai aussi horreur des fautes de français. Lorsque j'ai annoncé la naissance de ma petite dernière sur Facebook, plusieurs amis m'ont écrit "félicitation". Je me retiens toujours à deux mains d'écrire après les 30 messages que "félicitations" ça prend toujours un "s"! :P

Je crois aussi que tant qu'on explique à l'enfant pourquoi il fait une faute ou qu'on lui indique la ligne et qu'il trouve la faute lui-même, c'est bien. L'important est de ne juste pas passer derrière et corriger les fautes sans rien dire.

J'ai hâte d'aider mes enfants à faire leurs devoirs, je trouve que c'est un beau moment à passer avec eux.

Tant qu'à corriger des fautes... "Je me suis demandée" demandé, sans e. Demander s'accorde avec le COD s'il est devant. Là il s'accorde avec me, mais il est COI. (Je me suis demandé quoi? J'ai demandé à qui?) Sans rancune :P

Stéphanie, étudiante à la maîtrise en enseignement du français au secondaire, maman de deux enfants d'âge préscolaire :P

Nancy a dit…

@Stephanie: Merci! C'est corrigé! ;-)

ganesh46 a dit…

corriger ou pas...???
mais les devoirs à 0730 le matin...
faut pas rêver le we ce sera pas avant 10h00 ici...non mais faut pas pousser!
d'abbord petit déjeuner puis salle de bain et après peut-être devoirs
et le we c'est grasse mat!

Anonyme a dit…

Pour ma part, je dis à mon garçon combien il a fait de fautes, mais c'est à lui de les trouver. S'il a de la difficulté, je donne des indices. Ça lui montre à se relire et à porter attention à son travail. Il est plus facile de comprendre une erreur si on la trouve sans aide. Si je suis toujours derrière lui à corriger à sa place, il ne se forcera pas!

Gen la vilaine a dit…

Je corrige des profs d'université et croyez-moi, eux aussi ils en font encore des fautes :P Bref, c'est une 2e nature chez moi de corriger systématiquement le français. Par contre, pour Héritier 1er, plutôt que de lui dire l'erreur, je l'amène à la réflexion. Exemple : Combien qu'il y a de pomme? C'est un bel chaise? Etc. Comme ça, il s'habitue à se relire et aussi à comprendre ce qu'il écrit.

Mais j'avoue que ça me choque quand je soulève une faute dans le matériel pédagogique et que l'enseignant me répond que c'est publié ainsi donc, qu'il ne peut rien y faire... C'est un non sens d'exiger la perfection orthographique si on ne l'applique pas soi-même...

Ouin, je suis un peu freak peut-être :P