mercredi 5 novembre 2014

Manquer l'école pour être ensemble

Ces derniers temps, je ne compte plus les fois où j'ai signalé l'absence des enfants à l'école. Chose que je n'avais pratiquement jamais fait pendant tout leur parcours au primaire.

C'est plus fort que moi, j'ai toujours filé cheap quand j'entendais la secrétaire me demander de "motiver l'absence" de mes enfants alors que je n'avais pas de motif aussi valable qu'une gastro ou une grippe H1N1.

Et ces temps-ci, ils n'étaient pas plus malades alors mes motivations officielles restaient un peu floues. Leur mamie était en fin de vie chez nous, ce qui nous a incité à "motiver" leur absence à plusieurs reprises. Tantôt c'est parce qu'une de mes filles sentait le besoin de rester à la maison pour "jaser des vraies affaires" ou préférait passer sa journée à jouer aux cartes avec sa mamie ou bien c'est parce qu'on a eu besoin de se retrouver tous ensemble en famille après ces durs moments ou aller prendre l'air pour un weekend prolongé.

Peut-être aussi parce que les enfants sont en 6e année (et qu'on a déjà reçu les réponses des écoles secondaires...) mais à force de "motiver" l'absence de mes enfants à l'école, je me suis désensibilisée, il faut croire.

Parce qu'avoir besoin d'être ensemble, de se coller, c'est un bon motif pour s'absenter, finalement. Et parce que des fois, on n'a pas toujours le temps d'attendre au prochain weekend ni à la prochaine pédago.

9 commentaires:

Spécialiste de l'éphémère a dit…

Je ne compte plus le nombre de fois où la motivation d'absence de mes enfants se lisait comme suit; "virée au musée" ou... "un bon film à voir tranquille en pm"...
Faut en profiter quand ils sont petits!

Julie a dit…

Il faut faire attention quand même: l'école, ce n'est pas une garderie! Souvent, lors d'absences, l'enfant peut manquer des explications cruciales pour la poursuite de l'apprentissage d'une notion ou même une évaluation. Est-ce alors aux enseignants de reprendre ce qui a été manqué parce que vous avez décidé de vous octroyer une journée de congé? Il serait déplorable que tous les parents se mettent à agir de la sorte! Bien sûr, je ne parle pas ici d'absences liées à des situations particulières (comme celui d'un deuil) ou exceptionnelles. Mais n'oublions pas que l'école est non seulement obligatoire, mais aussi un privilège...

Marie a dit…

Tout à fait d'accord avec Julie... moi en tant que parent ça m'énerve de savoir que le prof de mon enfant s'absente pour (exemple vécu) aller à la Ronde avec son enfant parce qu'il y a moins de monde la semaine en juin. Ce n'est certes pas l'équivalent d'une mamie en fin de vie mais pour moi la présence à l'école ce n,est pas optionnelle, parce qu'on en a envie ce matin-là!

mélanie a dit…

Je suis prof et je me prends des congés quand même régulièrement. C'est rare que je me prends un congé et que je suis malade, je prends congé AVANT d'être malade. Les dernières années, ma fille qui était à la garderie restait avec moi. Elle est maintenant à l'école et my god que ça va me manquer de ne pas profiter de ces journées avec elle…

Anonyme a dit…

L'école, c'est important, mais il ne faudrait pas exagérer non plus. Il serait surprenant qu'une notion cruciale ne soit abordée qu'une seule fois, et qu'il n'y ait pas de révision ou d’exercices sur le sujet par la suite. Un enfant qui performe bien à l'école ne deviendra pas un décrocheur parce qu'il manque quelques jours pour passer du temps avec sa grand-mère malade pendant qu'il est encore temps.

Annabelle a dit…

Je suis tellement d'accord avec, ça, c'est important de passer du temps en famille, trop de parents néglige ce fait. L'école, bien entendu doit être pris au sérieux mais il ne fait pas exagérer non plus. Il m'arrivait parfois, au secondaire, d'entendre mon nom au multivox. J'étais demandee au secrétariat et je n'avais aucune idée pourquoi. Ma mère inventait un rendez-vous car elle avait du temps et elle avait envie de passer du temps avec moi. J'étais une bonne élève et j'ai toujours eu de bonne notes alors ce n'était pas dramatique.

Lynette McKinnon a dit…

L'école est très importante j'en conviens, mais étant maintenant mère de trois adolescents j'aimerais revenir en arrière pour avoir le temps de faire des choses avec eux. Profitez-en quand ils sont petits parce qu'au secondaire la charge de travail est nettement plus haute!

Julia a dit…

Les fois (très peu) que je l'ai fait, c'était quand l'école fait des demi-journées (comme avant les Fêtes) car au moins, ils ne manquent aucune notions importantes. Je déplore les parents qui partent en vacances n'importe quand. C'est un message négatif qu'on donne aux enfants : l'école n'est pas une priorité mais les vacances, oui. Et pire quand c'est pour un tournoi de hockey !

Une femme libre a dit…

Une école qu'on peut manquer à sa guise sans qu'il n'y ait de conséquence au niveau des résultats scolaires est une école qui n'a pas assez d'exigences. Quand le cours est sérieux et intensif, on ne le manque pas, sinon on coule. Plusieurs enfants se démotivent de l'école parce qu'on ne leur en demande pas assez et qu'il y a trop de niaisage. C'est une des raisons qui poussent les parents à envoyer leur enfant dans une école privée sérieuse: pour la rigueur, pour le travail, pour l'excellence, pour l'enseignement d'une bonne culture générale qui en fera autre chose que des consommateurs passifs de télévision ou des joueurs compulsifs de jeux vidéos.

Si j'étais un bon prof bien structuré et qui a à coeur que sa classe soit intéressante et dynamique et que les enfants qu'on lui confie apprennent et qu'un parent me disait que son enfant reste à la maison pour "un bon film tranquille à voir en pm", je serais insultée. Quel manque de respect pour mon travail!

Ceci dit, une personne de la famille en fin de vie est une raison valable pour s'absenter. C'est du cas par cas.