lundi 2 décembre 2013

Remède anticynisme

Avoir des enfants m'a appris une chose (enfin, 2 millions de choses, mais on va se concentrer sur une à la fois): redevenir une enfant. Et c'est la meilleure période de l'année pour en profiter.

Les décorations de Noël, les contes de Noël, la musique de Noël, les dessins animés de Noël, Ciné-Cadeau... eh que j'aime ça! Même que je crois que j'aime plus ça maintenant que quand j'étais moi-même une enfant.

Je suis cynique dans ma vie d'adulte mais quand je fais des activités avec mes enfants, tout ce cynisme disparait. Je me mets au même niveau d'émerveillement qu'eux et ça me fait un bien fou.

Je ne vois pas ça comme une souffrance de faire des choses «pas d'adultes». Je vois ça comme une chance inouïe de pouvoir me sortir de mon rôle sérieux d'adulte aussi souvent que je le peux.

Aller au défilé du père Noël (pour une 8e année consécutive samedi dernier) m'a autant réjouit que quand mes enfants avaient 2 ans. Même si aucun d'entre nous ne croit plus  «officiellement» au père Noël, on s'est amusé à se lancer des défis stupides (le premier qui voit la dinde, celui qui touche le plus de boules (défi favori de TriplePapa..., etc.), et on a passé un bon moment. Oui, j'aurais pu trouver ça cucul, car ça l'est quand même assez quand on regarde ça froidement, mais j'ai eu du fun tout le long et des papillons dans le ventre quand j'ai aperçu le père Noël (même si je sais que ce n'est pas le vrai!).

Jouer à Battleship, à Jour de paye et à Uno, n'importe quand! J'aime encore aller voir un film d'animation au cinéma (La Reine des Neiges, j'ai hâte!) et je me tape joyeusement les Twilight et autres films d'ados en série qui excitent les miens tout en sachant que ce ne sont pas des chefs-d'oeuvre et qu'on est loin du dernier film d'auteur iranien qui a remporté les honneurs quelque part et que tous mes collègues de travail ont vu à l'Ex-Centris.

Même quand on allait voir des pièces de théâtre pour enfants (un souvenir douloureux de Souris Bouquine me revient), je finissais par voir le bon côté des choses (oui, la médiocrité peut être hilarante!) plutôt que d'exiger un remboursement.

Ça m'amène à tous ceux qui me font une face d'enterrement quand je leur dis qu'on a trop hâte de retourner à Disney World. Ou qui ont trouvé que «c'était pas aussi le fun que je m'y attendais». Mettons les choses au clair, si trouves ça plate à Disney, c'est que tu veux trouver ça plate. Tu pars déjà fru. M'en fous que ce soit cher, juste du marketing, le temple de la surconsommation, de la propagande mercantile américaine et quoi encore! Quand j'arrive sur place, je mets mes oreilles de Minnie, je laisse ma réputation de côté et j'embarque à fond. Et mes enfants, aussi. Pas de face de blasé, pas de cynisme. Juste du gros gros fun. Si tu veux pas embarquer dans la game, vas-y juste pas! Je ne sens pas que je me fais avoir ni fourrer, car j'y vais en toute connaissance de cause et j'en profite à fond. Pourquoi y aller si c'est pour chialer? Mais pourquoi chialer à tout prix au lieu de se laisser aller et de voir ça avec des yeux d'enfants (sans la main sur le portefeuille et l'analyse socio-économique toute prête)?

Sans les enfants, je n'aurais sans doute pas eu la chance de me débarrasser de mon cynisme. J'aurais pris tout ça avec moins de légèreté. Merci... et vivement une bonne bordée de neige pour aller faire un gros bonhomme!

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Aller à Disney pour avoir du fun préfabriqué à un prix d'or ? Je ne suis pas cynique, je suis critique.

Judith a dit…

Anonyme no 1 est trop critique, effectivement. Moi aussi, j'ai hâte d'y retourner. C'est une magie d'enfant, que peu d'endroits m'ont fait revivre. J'ai la chance de pouvoir aller en Europe une à deux fois par année, mais Disney, c'est Disney. Notre dernière fois a été un choix familial fait par les enfants qui avaient de 16 à 23 ans et les souvenirs sont marqués pour toujours. Au-delà de ce que tu visites, il y a toujours ce que tu as vécu. C'est ça la magie!

ganesh46 a dit…

Disney c'est comme Mc Do , chez nous on boycotte. J'aime pas du tout l'esprit gnangnan cul-cul de Disney où les méchants sont très méchants et les gentils plutôt con-cons...et je rejoins anonyme de 07h59...il y a tant de vraies trucs à voir!

Anonyme a dit…

Je ne savais pas qu'il y avait autant de gens anti-Disney! Moi aussi j'aurais tendance à croire qu'ils boudent leur plaisir, même si tous les goûts sont dans la nature... Un enfant de 6 ans qui n'aime pas Disney World??? Difficile à croire.

Anonyme a dit…

Je vous laisse ce «plaisir». Pour moi, ça me semble aussi nourrissant qu’un Big Mac.

Ça aussi, les enfants de 6 ans aiment ça.

Anonyme 07:59

Anonyme a dit…

Moi aussi Disney c'est mon idée de l'enfer sur terre lol... mais effectivement plutôt que de chialer, je me contenterai de ne pas y aller... Je suis sure que mes enfants adoreraient, oui, mais désolée, ce ne sera pas avec moi... Je suis sure qu'ils survivront...
Mon esprit d'enfant je le retrouve tout au long de l'année, quand il s'agit de jouer avec eux, aller glisser en hiver, se rouler sur le gazon, dans le sable, sauter dans un tas de feuilles mortes...

Anonyme a dit…

Ben, je vous dit tout simplement : Vous ne savez pas ce que vous manquez!! Je ne suis pas gênée de dire que j'adore Walt Disney et ca ne m'empêche pas d'apprécier les musées. Voilà brièvement mon opinion.
Sweetmama

ganesh46 a dit…

tout à fait d'accord avec anonyme de 16h18...moi ils pourront y aller avec leur argent quand ils seront majeurs...en attendant on fait plein d'autres trucs. Pour le prix d'un we à Disney on peut aller 10 jours au Maroc par exemple...(on habite à 700km de Disney...le voyage coûte aussi cher que le vol pour Casablanca!) sans parler des entrées...

Anonyme a dit…

j'aimerais tellement retourner à Disney. Si ya ben une place à aller au moins une fois dans sa vie, c'est ben là. Je ne parle pas d'y aller à tous les ans. L'endroit est quand même magique et unique à l'émerveillement.

Mettre le cynisme à la porte, on devrait faire ça à tous les jours. En contre partie, c'est super si on s'est apprécier ce qu'on a et avoir du plaisir avec pas grand chos.

Anonyme a dit…

Mon dieu, peux-t-on juste pas avoir envie d'aller à Disney sans se faire dire qu'on prive nos enfants de magie et de leur enfance?

Sérieux là, j'ai le droit de ne pas aimé Disney, j'ai le droit de ne pas vouloir exposer mes enfants à ça. C'est mon choix. Mais arrêtez de dire: "Vous savez pas ce que vous manquer" ou "Pauvres enfants, une vie sans magie" "Pauvres enfants qui ont des parents cyniques/critiques et qui les empêchent de profiter de la magie".

Moi j'aime la magie des lutins de Noel. Vous (les imparfaites) je sais que vous les aimez pas. CHacun ses choix. POurtant, les 2 sont magiques...

Karine a dit…

A toutes les anonymes : si vous gagniez un concours et qu'on venais vous chercher en forfait vip pour passer une semaine a Disney, venez pas me dire que vous n'irai pas et que vous ne vous y amuserai pas... je ne vous croierais pas... j'appelle ca de la jalousie... quand on a pas ce que les autres ont, et quon le dégrade pour se sentir mieux... voila !

Anonyme a dit…

@Karine: moi je prendrais la valeur monétaire. D'ailleurs, je suis une fervente participante à tout plein de concours... Tsé des voitures qui ne conviennent pas à ma famille ou que je n'aime tout simplement pas. Ben tu peux toujours prendre la valeur monétaire du concours. Alors si je gagne un concours pour aller à Disney, ben je m'envole dans les Alpes pour aller skier en famille. Non mais tsé, qu'est-ce qui faut pas entendre, qu'on est juste JALOUSE. Ben non, ça nous interesse pas, comme dans eille, t'aime tu ça manger du foie de veau? Non, ben voyons, ça se peut pas que tu aimes pas ça, t'es juste jalouse parce que j'ai une meilleure réserve de fer.

Franchement.

Toi tu aimes Disney, moi non. Je te dis, ben vas-y à Disney, si ça te tente, je m'en fous comme l'an 40. Mais viens pas me dire que je suis JALOUSE de toi. Moi j'aime pas Disney. Mais j'aime faire du ski. Tsé du ski en floride, s'pas winner ben ben...