mercredi 20 mars 2013

On parle de nous... dans un livre!

Eh oui! On parle de nous, les (Z), dans un livre sérieux sur l'hyper-parentalité. On est citées et tout. On présente notre blogue et suggère même notre livre dans un chapitre consacré aux nouveaux modèles de parentalité dans le livre Ces enfants déstabilisés par l'hyper-parentalité, par Myriam Jézéquel paru chez Les éditions Québec-Livres.

«Quelle est leur principale philosophie? Arrêtons de trop prendre au sérieux notre rôle de mère. Non, vous n'êtes pas une mauvaise mère parce que vous avez oublié de stériliser son biberon. Soyons nous-mêmes et aimantes avec notre enfant. Le reste viendra (ou non) avec l'expérience et le recul. Non, votre enfant n'est pas malheureux parce que votre vie est chaotique. Par contre -nuance ! - il peut être triste que vous souffriez de votre chaos. (...) Préférez-vous élever un enfant parfait ou avoir un enfant heureux? semblent dire ces mères imparfaites.»

Cette dernière phrase résume tout de l'esprit des (Z)imparfaites. On n'est pas parfaites, on rame parfois à contre-courant, on a de la broue dans le toupet, on mais on peut dire qu'on a eu -et qu'on continue d'avoir- du fun avec nos enfants. Ils nous en font voir de toutes les couleurs, des hauts et des bas, mais on ne se prend pas la tête avec ça. Oui, on a nos moment d'étourdissement et d'à-bouttisme mais on les accepte tout autant que les moments magiques car c'est ça être parent. Ni plus, ni moins.

Qui l'eut crû, il y a presque cinq ans, quand on a commencé ce blogue qu'on se retrouverait dans un livre! C'est bien la preuve qu'on n'étaient pas seules à se sentir étouffées comme mères. Et la preuve qu'on ne se faisait pas fausse route en se débarrassant de tous ces carcans!

2 commentaires:

Evelyne a dit…

Bravo les filles

Non, vous êtes pas seule et vous m'avez beaucoup aidé. Control-freak comme je suis, c'est en vous lisant que j'ai compris que c'est correct d'être dépassée par les événements, surtout avec l'arrivée de bébé 1. Maintenant que notre famille est complète avec bébé 2, je me sens "normale", mais surtout, bien que j'ai encore et toujours des petites crises d'angoïse à savoir si je fais la bonne chose pour leur bonheur, je me sens plus à l'aise a être imparfaite et juste heureuse et bonne maman

empreintedemesmots a dit…

Vous êtes d'utilité publique.

Bravo

Mia M
empreintedemesmots.wordpress.com