lundi 18 mars 2013

«Lean in»... Bougez-vous!

Je n'ai pas encore lu Lean in, le livre de Sheryl Sandberg - Madame #2 de Facebook, entre autres - qui se veut un manifeste féministe moderne. Je l'ai acheté en ligne et j'ai vraiment hâte de m'y plonger.

Plusieurs gros sujets dans son livre qui exhorte les femmes à bouger et à être en action. Au coeur, bien sûr, la conciliation travail-famille qui selon elle freine les femmes... avant même d'avoir des enfants. Selon elle, le monde roulerait mieux si la moitié des entreprises et même la moitié des pays étaient dirigés par des femmes et la moitié des foyers par des hommes... Selon elle, la conciliation est possible, mais il faut travailler tous ensemble.  Femmes et hommes. Selon elle, les femmes ne doivent pas attendre que la société fasse des changements; elles doivent être au coeur du changement.

Bref, un livre qui promet de brasser pas mal d'idées et remuer certaines de nos convictions.

Mais ce que j'en retiens, même avant sa lecture, c'est que si on veut que les choses changent, il faut travailler «ensemble». Il ne faut pas être seule dans notre coin. Il faut passer à l'action. En accueil du site leanin.org, on peut lire «Let's work together».

Ça, ça m'interpelle.

C'est vrai que sans des femmes hot, fières et fonceuses dans ma vie, je la trouverais pas mal plus difficile. J'ai besoin de déverser mes rêves, mes envies et mes projets avec des filles qui me ressemblent. J'ai besoin de me retrouver en elle ou, d'autres fois, de trouver en elles des inspirations et une certaine force. Le courage d'aller jusqu'au bout, peut-être aussi.

Ce que j'aime donc par-dessus tout de ce livre, c'est qu'il nous dit qu'on est capable. Mais pas seule, ensemble! Ensemble.

Et du coup, j'ai une pensée pour mes soirées de filles à saveur créatrices, mes 5 à 7 improvisés pour refaire le monde, mes lunchs endiablés sur un projet fou ou mes cafés avec des amies rêveuses et puis, je me dis que je suis sur la bonne route. Une autre, autrement pavée que celle de Sheryl Sandberg, mais juste la mienne. Et toutes mes amies et mes collègues me poussent à aller plus loin. À continuer. À aller de l'avant. À ma façon teintée de la leur.

Ça me rend fière.

Et je me dis que j'espère que ma fille trouvera son chemin elle-aussi et qu'elle foncera à sa façon.

Alors, merci mes amies de filles, mes amies (Z) et mes collègues de me permettre de bouger. D'être moi. Terriblement moi. Et de trouver mes rêves pas si fous que ça.

Et vous, avez-vous envie de bouger? De mettre un rêve à exécution? De remercier vos amies? C'est le temps, on vous écoute. 


2 commentaires:

Mamanbooh a dit…

Merci à toi aussi pour l'inspiration et surtout, ta générosité de nous partager tout ça.

Je suis convaincue que tu fais, que vous faites, une différence!

Marie-Annick Lalande a dit…

J'ai commencé la lecture et c'est déjà intéressant/inspirant/confrontant à bien des égards.