lundi 11 mars 2013

La diète d'une fillette de 7 ans

Une mère blogueuse australienne a fait une découverte stupéfiante dans la chambre de sa fillette de 7 ans:



La petite -qui ne sait même pas comment orthographier correctement le mot diète et fait encore ses 3 à l'envers- a tout de même fait une liste plus que complète de ce à quoi qu'elle doit s'astreindre pendant son régime, entres autres:

- 17 push-ups 2 fois par jour
- 16 jumping-jack (star jumps) 2 fois par jour
- 3 pommes
- 1 poire
- 2 kiwis
- 5 verres d'eau (avec des cases à cocher)
- Rouler à vélo 3 fois par jour
- Courir 3 longueurs de drive-way

La mère était atterrée parce qu'elle n'avait jamais abordé ce sujet avec sa fille auparavant. Il s'est avéré que la petite suivait les conseils d'une copine d'école qui, elle, suivait ce régime strict.

À ceux qui doutent encore de l'importance de fouiller un peu dans la chambre (ou le journal!) de ses enfants à la quête d'indices pour anticiper les problèmes: voici un bon exemple!

7 commentaires:

Mamanbooh a dit…

Ouf! Ça fait peur...
J'ai gardé une petite puce de 4 ans et à chaque repas ou collation, elle répétait répétait qu'elle ne pouvait pas manger de sucre, que ce n'était pas bon pour elle.
Pas de journal intime, mais une grand désir de jaser avec la mère...
Non mais, pas 5 ans et déjà un trouble alimentaire, faut le faire!

Anonyme a dit…

ouf.............

On rit beaucoup, mais mon 5 ans a catégorisé les aliments en "bon pour la santé" et "bon pour le moral". Sauf qu'on a l'impression que lui pense que si c'est bon pour soit la santé ou soit le moral, c'est ok d'en manger à volonté (n'ayez crainte, ce n'est pas autorisé)!

Je ne sais pas trop comment dealer avec ça. D'un coté, je ne veux pas interdire le junk food totalement (trop radical à mon goût) d'un autre coté, il m'en réclame beaucoup beaucoup (mais bon, c'est moi la mère, c'est moi qui décide).

Comment on fait pour trouver un juste milieu sans freaker les enfants avec des problèmes vis-à-vis la nourriture? Je ne veux pas qu'il pense qu'une portion de chips = faire 15 push-ups, surement comme cette jeune fille pense maintenant...

Virginie a dit…

Je ne trouve pas que ce soit très strict: 1 h d'activité physique, et 5 à 10 portions de fruits et légumes par jour, c'est ce qu'on préconise pour tout le monde, non??
C'est juste que les parents devraient amener leurs enfants a faire tout cela sans qu'ils s'en rendent compte, et sans que ça devienne une corvée ou un exploit, comme si jouer au parc pendant 1h et manger plein de fruits était.... juste NORMAL!

Annie a dit…

Comment on fait Anonyme? On arrête soi-même de freaker. ... mais ce n'est pas si simple...

Sérieux, la société nous envoie des images tellement malsaines de notre rapport à la nourriture que c'est à rendre fou! D'un côté l'omniprésence des industriels avec leur nourriture pré-mâchée et de l'autre, le dogme de la saine alimentation-bio-sans-pesticide-locale-etc "crois ou meurt"!

Y'a un mot qui décrit le stress alimentaire de notre époque: l'orthodoxie: un trouble de l'alimentation caractérisé par une fixation sur l’ingestion d’une nourriture saine.

Donc les parents, on relaxe et pas grave si y'a du Kraft Diner au menu ce soir.

Anonyme a dit…

comment voulez vous que les enfants si retrouvent?tout se que les media,les mgagazine internet leur envoient comme message cest,tu sera pas heureux nis en santé si tu a un surplus de poid.meme adulte ont se sens coupable de mangé une poutine .quand je vois sur les magasines les regimes des stars ou leur truc secrets pour rester minces je trouve cela tellement ridicule.

Anonyme a dit…

@Virginie. oui en effet c'est ce qu'on préconise mais pour moi 1h d'exercice pour un enfant c'est courir dehors, aller au parc, faire du vélo et pas faire des push up et des jumping jack. C'est plutôt le fait que le fillette fait ça pour faire une DIÈTE qui est inquiétant.

baby sitting a dit…

Incroyable cette histoire, a quand le retour des bonnes choses, dinner dinner, on ne se prive de rien, fromage et compagnie. Ca fait vraiment peur, les enfants apprennent beaucoup trop vite parfois. Bonne journée. Louise