lundi 4 juin 2012

Avoir un bébé pour être... en congé?

Un sondage nous apprenait récemment que 50% des Britanniques (soit la moitié des 2000 femmes interrogées, il faut toujours se fier aux chiffres plus exacts...) souhaitent avoir un enfant pour prendre congé de leur boulot.

Eh bien! Je ne sais pas quel boulot elles font mais personnellement, je suis bien plus en «congé» au boulot que je ne l'ai été à la maison pendant mon «congé» de maternité!

Cette vision idéalisée sur congé de maternité me fait bien rire. Elle est partagée par bon nombre de collègues célibataires ou gais qui se plaignent parfois de cette grande injustice sociale: ils ne pourront jamais, eux, avoir droit à un «congé» payé d'un an!

Bien sûr, dans leur monde égalitaire, la variable «enfant» ne compte pas. C'est la variable «congé» qui les agace.

Mais, entre vous et moi, est-ce vraiment un congé? Et s'il y a 2 heures de repos dans une journée, ne compensent-elles pas pour les 3 heures de la nuit précédentes que vous avez passé bien éveillée avec un bébé gémissant dans les bras?

Les rares fois ou je me suis sentie en congé dans mon année de congé, c'est quand je partais me promener en plein jour avec les enfants en poussette (pour réussir à les faire dormir parce qu'à bout de solutions à la maison!). Je profitais de la vue sur le bord du fleuve, je m'attardais autour du Canal Lachine puis je remontais à la maison... où m'attendaient trois brassées de linge non plié et des quantités astronomiques de légumes qui ne demandaient qu'à être transformés en purée. Maudite belle journée de «congé»!

À celles qui sont en «congé» de maternité, je vous souhaite d'en profiter (un peu) avec l'été qui arrive!

27 commentaires:

Karine a dit…

Un congé... il n'y a qu'une seule bonne réponse à ça:

AHAHAHAHHAHAhahahahahahhaahaahhahahahahHAHAHAHAHhahahahahhah!

Karine a dit…

On devrait changer ça pour corvée de maternité, tiens.

La jalousie est hommes se terminerait drette là!! ;)

Valerie a dit…

Hummm... je n'irais pas jusqu'à faire un enfant POUR être en congé, parce que là je serais certainement déçue! Mais quand même...

Mon congé de maternité, à ma fille (oui, la première, et j'en avais juste une, je sais Nancy, je n'imagine même pas c'est quoi d'avoir des triplets...), j'en ai profité pas mal!

Les premiers mois ça a été plus difficile, d'autant plus que mon mari n'a pris que deux semaines à sa naissance, et pas 5 comme plusieurs (longue histoire, cette fois il pourra en prendre 5, yé!!!)

Mais une fois les premiers mois passés, j'ai profité à fond de tout ce temps avec ma puce! C'était pas ce que j'appellerais un vrai congé, mais j'ai beaucoup aimé. Souvent, je m'organisais pour faire mes tâches le soir quand mon mari était là pour s'occuper de la petite, et je pouvais profiter d'une plus grande partie de mes journées.

Si seulement Cocotte avait voulu faire de vraies siestes le jour avant l'âge de neuf mois, ça aurait été plutôt génial en fait!

Parce que le lavage, les purées, les corvées, elles m'auraient attendu quand même si j'étais retournée au travail plus tôt en fait!

Pour le deuxième,ça risque fort d'être plus rock n roll comme "congé", avec la grande à m'occuper aussi, bien qu'elle retournera à la garderie quelques jours par semaine, mais mon premier congé, ça a été au moins une moitié de congé!

C'est des sacrifices, c'est certain, mais je pense qu'on est privilégiées d'avoir autant de temps avec nos bébés, alors que dans bien d'autres pays, c'est quelques petits mois et hop! au boulot!

MamanRousse a dit…

C'est le lundi matin quand je rentre au travail que je suis en congé... Complètement crevée du week-end ;o)

KArine a dit…

C'est le mot CONGÉ qui donne une image idéalisée de la chose...

C'est la même chose avec les CONGÉ de maladie... y'en a qui pense qu'on se la pète à fond quand en fait on ne fait que se brailler la vie parce qu'on est en burn-out (ok, je vous l'accorde, le burn-out est 'overraté' de nos jours, les burn-outs de mai à septembre genre!!!).

Jessica a dit…

D'accord! 100 % d'accord!

Je retourne travailler en septembre et, même si je vais revenir dans le rush, me semble que ça va être reposant!

En fait, c'est surtout l'idée que, parce qu'on est en congé, la maison devrait être propre propre propre, et ce, sans avoir le droit d'être fatiguée le soir!

Une personne de mon entourage trouve ça épouvantable que ce soit mon chum qui fasse la vaisselle le soir, parce que, lui, il a sa journée dans le corps! Pas moi, ben nonnnnnnnnn! Je ne suis pas fatiguée moi!

Sur ce, je vais aller blanchir mes nectarines et plier une brassée!

Anonyme a dit…

Je retourne travailler dans 2 semaines, et malgré que je sois triste de laisser mon bébé, j'ai hâte! Parler avec des adultes, reprendre un mode de vie plus normal! Et mon chum ne se fiera p-e plus sur le fait que je devrais TOUT faire à la maison justement parce que je suis à la maison toute la journée! ;-) article très vraie! Il n'y a que quelqu'un qui n'a jamais eu de congé de maternité qui peut encore appeler ca un ''congé''
Roxanne

Anonyme a dit…

J'en suis à ma 2e grossesse et j'ai vu dans l'attitude et le regard ce certains collègues masculins passer l'idée que je fesais des enfants pour le ''congé''... Parce que c'est vrai que c'est un privilège d'avoir un an pour s'occuper de bébé mais il faut bien retourner au boulot après et le bébé lui, il continue d'exister! C'est un double casse-tête la conciliation travail-famille et il faut être vraiment décidés pour faire un enfant et travailler tout les 2. Alors si je voulais vraiment un congé et bien, je simulerais un burn-out bien avant de faire un autre bébé!

ganesh46 a dit…

vous en avez de la chance, ici en France vous avez juste 16 semaines (6 avant et 10 après l'accouchement). et si vous tirez un peu vous pouvez obtenir un mois de congé pathologique...
pour moi ça a été un vrai congé : mari père au foyer et j'ai cumulé avec des mois de vacances que j'avais en retard...j'ai repris mon doudou avait 7 mois!
-trois mois de maternité (j'ai accouché un peu avant)
-1 mois pour allaitement (ça n'existe plus)
-trois mois de congés en retard depuis 3 ans!

ça été une période plutôt cool avec les deux louslous, on est partis en voyage au Maroc 2 semaines le dernier mois, pour que je sorte un peu de la routine avant de reprendre le boulot! (ma fille avait 5 ans)

Evely a dit…

Congé tu dis ??? Quatre jours d'hospîtalisation avec un tit coeur de 6 semaines !!! Non ce n'est pas un congé. Je suis morte de fatigue (même avant l'hôpital)et d'inquiétudes.
Je ne sais même pas comment à temps normal on pourrait qualifier ça de congé. C'est la plus belle chose que d'être avec son bébé, mais la première année est loin d'être un congé.
C'est tout de même drôle la perception que les gens ont quand ils ne connaissent pas le fond des choses. J'aurais aimé savoir combien dans ce sondage ont déjà des enfants. Je suis pas mal convaincue que ce ne sont pas elles qui ont dit qu'elles prennaient congé avec un bébé.
Bon je retourne à l'hôpital et j'espère que demain nous aurons notre vrai congé d'hôpital....

KArine a dit…

Faut être un peu déconnecté pour faire des enfants POUR le congé... oui, c'est un an à ne pas travailler À L'EXTÉRIEUR mais on travaille en titi en DEDANS de la maison... et comme Anonyme de 12:14 dit, on a la conciliation travail-famille qui vient après...

Mais de plus en plus, et le pire, c'est qu'elles pensent que ça parrait pas quand elles font semblant, c'est 'caller' un congé pré-congé de maternité pour cause de fatigue extrême (j'en ai eu un VRAI et il y a différence d'attitude entre quelqu'un qui en a besoin et quelqu'un qui est en retard sur la déco de la chambre de bébé mettons).

Elles quittent quelques mois avant l'arrivée de bébé et elles Facebook 'Ah après-midi ensoleillée sur mon patio avec un cocktail sans alcool!' 'Magasinage avec maman, toute la journée dans un centre d'achat, tellement fatiguant!'... Ça ça s'appelle profiter du système! :-)

Mais effectivement, on est très chanceuse ici d'avoir aussi longtemps pour prendre soin de bébé. Et on a aussi d'excellent médecin, qui signe des papiers pour tout et pour rien, parce que futur-maman full émotions est assise devant lui et se pleure la vie pour tomber en congé enceinte de 5 mois! ;-)

Attention avant de me lancer des roches : je dis pas que TOUTES celles qui termine d'avance le travail font toutes semblant, j'en suis la preuve, mais y'en a beaucoup!

Anonyme a dit…

La question n'est pas de débattre à savoir si être en congé de maternité est un boulot en soi, on sait bien que oui.

Il s'agit plutôt de reconnaître autour de nous qu'il existe des femmes qui font des enfants pour fuir leur travail.
javascript:void(0)
J'en connais quelques-unes. Elles n'aiment pas leur travail et trouvent dans la maternité une sorte de fuite... mais cela les rattrapera lorsque les enfants seront grands. C'est triste, mais ce n'est pas la fin du monde non plus, simplement une réalité vécue par certaines mamans.

KArine a dit…

Je comprend pas!!!

C'est peut-être la tournure de phrase qui marche pas dans ma tête...

On ne peut pas souhaiter avoir un enfant POUR avoir congé...

On peut ENVIER le congé de maternité en tant que CONGÉ (sans connaître la réalité que la-dite vacancière vivra au cours de la prochaine année)

Si t'aime pas ta job, tu t'hypothèque pas pour le reste de tes jours dans un rôle qui te colle pas à la peau, tu vas sur Emploi-Québec, tu postule et tu change de job. POINT!

Ça me rentre juste pas dans la tête ce concept là...

Y'a pas une erreur dans la traduction de l'article, kek chose???? SVP???? ;-) J'suis inquiète là!

Étoile a dit…

Je gardais quelques fois le bébé de ma soeur lorsqu'elle avait des achats à aller faire.Un jour elle m'a dit: quand c'est rendu que tu te sens en vacances juste à aller chercher de quoi au dépanneur du coin, c'est pas rien. Je lève mon chapeau aux parents qui concilient travail-famille,c'est loin d'être un congé d'élever des enfants soit à la maison et aussi après le travail à l'extérieur. bonne semaine.

Anonyme a dit…

mes 2 congés ont été des congés.... j'en ai moins profité au début a cause du manque de sommeil, mais après le bonheur. j'aime travailler, mais j'ai aimé de ne pas avoir de boss, de collègues et de clients pendant 1 an. pas d'horaire fixe a suivre, pas peur de manquer des rendez-vous chez les clients, moins de stress, etc. je trouve ça plus difficile maintenant, car les tâches ménagères sont au même niveau et on a moins de temps.

Anonyme a dit…

il faut tenir compte que le taux de chomage pour les moins de30 ans est tres eleve. quand t'es pogne avec une job poche, tu hesites plus avant de la changer

Anonyme a dit…

j,ai oublie de specifier : taux de chomage en angleterre

Juliesuperwoman a dit…

LOL j'ai bien ris! Il ne faut pas avoir eu d'enfants pour penser qu'un congé de maternité est équivalent à congé. C'est ridicule de vouloir faire un enfant pour être en congé ... je crois que certains vivront de belle déception! ;)

Anonyme a dit…

OK, c'est pas des vacances, mais c'est quand même un changement de routine plaisant. En tout cas ce l'était pour moi. J'ai profité à fond de mes deux années à la maison et si j'avais un troisième enfant, je suis certaine que j'en profiterais aussi!

Oui c'est de l'ouvrage, oui on manque de sommeil... mais il faut bien qu'on aime ça un peu, non?

Est-ce que j'ai fait des enfants POUR le congé... non. Évidement que non. J'ai toujours voulu des enfants, d'aussi loi que je me rappelle. Mais est-ce que l'écoeurantite de la job peut figurer parmis les nombreux facteurs qui décident de QUAND on fait ses enfants? Je pense que oui. J'ai eu mes enfants à 30 et 32 ans pour toutes sortes de raisons... Le travail était peut-être la 51e raison sur ma liste, mais je ne vous cacherai pas que j'en avais raz-le-bol de mon travail et que ça m'a fait un bien fou de changer de vie pendant une année. Quand je suis retournée... je ne sais pas comment l'expliquer... je n'avais plus la même attitude. Une partie de moi c'était "reposée". J'étais plus fatiguée, mais plus positive aussi. Les problèmes du travail ne m'affectaient plus autant.

Si je peux faire une comparaison, c'est un peu comme quand on passe une journée à faire une job très physique; genre ramasser les feuilles ou corder du bois... le soir on est brûlée raide, on a mal partout, mais notre âme est plus reposée. C'est de la bonne fatigue heureuse.

Pour moi, ça a été ça mes congés: de la bonne fatigue heureuse qui m'a reposé l'âme.

Personnellement, je trouve que les quelques hommes qui nous envient d'avoir ce "congé" ont bien raison. C'est un privilège incroyable.

Anonyme a dit…

C'est amusant ( à défaut d'un meilleur terme) la perception des gens parfois!

Pour ma part, j'ai été retirée du travail très tôt dans ma grossesse car danger de contagion.... Je sais ce que certains vont dire, elle, elle l'a eu son congé avant son congé! Moi, j'ai plutôt vu ça comme une punition (j'étais enceinte donc pas de bébé à s'occuper encore), on m,empêchait de faire mon travail que j'adore. J,ai même essayer de sudoyer mon patron pour taire le danger... Rien à faire, je devais partir. J'en ai pleuré pendant deux semaines. Ensuite, J,ai trouvé autre chose à faire et oui, j'ai "facebooké" des séances de magasinages avec maman et il fait beau sur la terrasse! Mais croyez-moi, à choisir, j'aurais travaillé!

Maintenant que bébé est arrivé, je suis contente d'avoir du temps privilégié avec lui. Je m'ennuie toujours de mon travail mais je ne dirais pas que je suis en "congé" J,ai du temps quand bébé est coopératif, mais la plupart du temps, moi aussi j'attends que son papa arrive pour faire certaines choses, c'est juste plus facile comme ça!

Je vais probablement penser comme toutes celles qui sont retournées au travail. Enfin, je peux prendre un petit congé :)

KArine a dit…

À Anonyme de 19:09...

Je dirais que c'est amusant (à défaut d'un meilleur terme) comment les gens aiment porter des chapeaux qui ne leur font pas...

Les mamans qui sont OBLIGÉE d'être retirée du travail sont rarement contente de leur sort... c'est plus celles qui n'ont pas à l'être et qui se trouvent des raisons bidons pour l'être qui sont critiquées... avec raison.

Alexandra a dit…

Après trois enfants et le choix de rester à la maison, je serais en congé depuis quelques années. Pourtant, je n'ai jamais eu autant de lavage, de ménage, de jouet à ramasser, de repas à préparer et de maudite vaisselle à laver...

livan a dit…

Ça ne vous fera pas plaisir: mais oui, plusieurs femmes profitent de leur congé de maternité pour être en congé. Comment ? En plaçant bébé nouveau à la garderie dès que possible (c'est pour qu'il s'adapte ...) et ce pour des journées complètes. Le bonheur total survient, lorsque maman peut bénéficier d'un retrait préventif alors que l'aîné est en garderie. Depuis 97, je n'ai AUCUN enfant bénéficié de congé durant le retrait préventif et/ou le congé de papa et maman pour l'arrivée d'un nouvel enfant.
C'est pas normal, quand dans un CPE de 80 places, seulement 10 enfants prendront des vacances estivales. Je dois vraiment croire que les parents de 70 enfants n'auront pas de vacances cet été, faudrait pas nous prendre pour des nouilles. Le MFA devrait limité à 50 semaines les subventions.
Désolée, montée de lait d'une intervenante en petite enfance.

Marie Noelle a dit…

Je n'ai jamais été autant occupée que présentement alors que je suis en congé parental... Je n'ai pas une minute à moi... pas pendant 40 heures / semaine mais bien 24h sur 24 (pas vrai, bébé dort la nuit... mais moi aussi c'est ce que je fais alors je compte pas ça comme du temps libre lol). Mais j'adore ça, soit dit en passant!

Les gens qui pensent tomber en "congé" en ayant un bébé se trompent... à moins d'avoir un bébé qui dort beaucoup, qui n'a pas de colique, qui n'est jamais malade, qui aime jouer seul, etc.

Mamanbooh a dit…

Pfff!!!


Un congé? Elles sont dans les patates pillées ces femmes... Est-ce que nous savons si elles ont déjà des enfants?

Si oui, alors là, je suis bouche-bée!

KArine a dit…

Bon, je l'avais écrit dans un autre post et l'avais effacé, mais là, ça va faire.

Madame l'INTERVENANTE en petite enfance, tu devrais être bien placée pour savoir que les enfants meurent pas d'avoir des amis et de voir autre chose que la jupe de MÔMAN.

Quand tu as une place en garderie, t'as pas le goût de payer dans le vide OU de perdre ta place. Je ne fais pas partie de l'élite qui a réussi à trouver une brèche pour avoir une place en CPE. Si je ne peux pas avoir les mêmes vacances que ma gardienne, je paies, pendant que je suis en vacances ET je dois trouver quelqu'un pour garder mon fils quand ELLE est en vacances.

ET, OUI, ça se peut du monde qui ont pas de vacances l'été, ils doivent prendre des vacances à d'autres moments de l'année... ÇA, c'est pas de vos maudites affaires. On vous paies pour votre service, ben faites votre job et arrêter de vous fourrer le nez où vous avez pas d'affaires. Vous avez pas à gérer nos vacances, on s'arrange avec ça, merci beaucoup!

Pour le retrait préventif, c'est pareil, t'as une garderie que t'aime... tu vas perdre ta place et recommencer le manège de la recherche intense de garderie pour DEUX enfants, ou tu vas payer dans le vide pour garder ta place et garder ton enfant à la maison, qui va te regarder être enceinte, parce que t'auras pas de sous pour rien faire, parce que tu donnes tout tes sous à la gardienne!!!

Désolée, montée de lait d'une maman qui en a RAZ-LE-BOL des INTERVENANTES en petite enfance qui chialent parce qu'on profitent d'un service pour lequel on paie, qui se mêlent de juger des ménages qu'ils ne connaissent même pas, parce qu'elles ont le goût de moins INTERVENIR l'été.

Roukinette a dit…

On va me lancer des roches, mais il y a un an j'étais à contrat comme travailleuse autonome pour le gouvernement. Donc je n'avais aucun droit aux vacances ou aux congés de maladie. Mon travail est génial, mais il est très demandant et après un conflit épique avec un collègue je suis tombé en surmenage... mon psy aurait aimé que j'aille voir un médecin pour qu'il me déclare inapte au travail, mais je n'avais pas les moyen de prendre un "congé" de maladie de plus semaines...

Je l'avoue, je me suis quelques fois rammassée en larme dans les bras de mon chum le suppliant de me faire un enfant tout de suite plutôt que dans un an ou deux comme prévu pour que je puisse prendre une pause du bureau et de son ambiance. Changer de travaille quand tu viens d<acheter une maison, c<est pas une super bonne idée... mais avoir quelques mois sans voir la face du %$%?%$// ça valait des jours de lavage et des nuits à bercer un enfants en crises.

Toutefois nous avions déjà prévu avoir un enfant d'ici un an ou deux... je n'ai pas inventé mon désir de maternité pour avoir un congé... mais j'avoue avoir vu une solution à mes problèmes.

Finalement la thérapie m'a aidé, mon collègue s'est fait muté, et après un été où je faisais tellement d'heure supplémentaires que je ne pouvais plus toutes lesrecevoir en salaire jem esuis négocié 3 semaines de vancances avec lesquelles nous sommes partis en voyage de noces...

Je suis présentement enceinte et je trouve mon congé pré-accouchement de 2 semaines très long... je m'ennuis de mon travail!!!

Signé, une fille qùi pense être workaholic...