lundi 30 avril 2012

L'appel

J'ai terminé la lecture de Yukonnaise de Mylène Gilbert-Dumas. J'ai adoré comme son précédent roman L'escapade sans retour de Sophie Parent.

Dans les deux romans, l'héroïne part. Pour fuir, je ne suis pas certaine. Surtout, pour se retrouver. Pour changer.

Être seule, je pourrais peut-être envisager de partir. Me retirer dans un coin isolé. Repartir à neuf. Troquer la ville pour le bois. Vivre dans un petit village où on se salue et où le temps ne nous presse moins. Mais je ne sais pas si je le ferais pour de bon. Je partirais quelques mois peut-être.

Il y a des familles qui partent aussi, le temps d'un tour du monde, faire un retour à la terre ou explorer les quatre coins du monde à cause d'un contrat de travail à l'étranger. Des soirs, ça fait rêver tout cela. L'aventure. Le dépaysement. Le renouveau. La découverte. L'exil. L'ailleurs.

Mais bon, c'est plutôt impossible. Il y a d'abord mes propres peurs et mes doutes. Il y a aussi les enfants, leur école, leur vie et la garde partagée. Beaucoup trop de complexité. Ou probablement juste pas assez de courage de ma part. Je vais rester. Sans remords ni regrets. Je sais que c'est possible, mais ce n'est peut-être juste pas le bon moment.

Mais ces histoires de grands voyages et de déménagement lointain me feront toujours un peu rêver. Chaque soir, en fermant les yeux, après avoir lu Yukonnaise, j'imaginais si c'était moi qui partais pour le coin de pays du soleil de minuit.

Et vous, partiriez-vous? Où iriez-vous?

(en attendant d'autres histoires de tour du monde avec les enfants: ici, ici, ici, ici et ici.

9 commentaires:

Mymy & Co a dit…

Si je pars un jour (moi aussi j'en rêve parfois...), ce sera sans tambour ni trompettes... pour un pays chaud comme le Maroc par ex. Mais... pour moi non plus ce n'est pas le moment (les "pitchounes" sont trop petites et ont trop besoin de leur maman encore !!!) ;o) Mymy.

Mario Levesque a dit…

J'y rêve depuis si longtemps, mais depuis la naissance de mon plus vieux (j'avais 25 ans), j'ai mis tout ca de coté... Quand il sera adulte, je verrai... :)

Moments de Maman a dit…

Je viens à peine de poster mon billet que je lis le tien Nadine, drôle de coïncidence. Vas lire , tu vas comprendre... Ah.....partir...

Une femme libre a dit…

Ce n'est pas impossible. Je lis avec un vif intérêt le blogue "Les yeux débridés", ce couple de jeunes enseignants qui a demandé un congé sans solde d'un an pour parcourir l'Asie avec leurs quatre enfants. Ils ont décidé de vivre leur vie au lieu de la rêver. Cette détermination est peu commune et suscite mon admiration.

Nancy C a dit…

Je suis partie...4 mois. Pack sac avec mon copain. Sans enfant, sans maison, sans voiture à payer, sans emploi....Le parfait moment entre le moment de décrocher son diplôme et de travailler pour vrai. J'avais 22 ans.
Je le referais tellement! Tous les jours, ça me reviens. J'en ai le goût. C'est dans mes tripes. Sachant ce que je manque en restant ici...
Mais comment faire aujourd'hui?

Pasko a dit…

Mon conjoint en rêve, essaie de me transmettre cette idée qui l'obsède. Partir à l'étranger toute la famille pour 1 an ou 2 pour son travail. Il est ingénieur et a eu une offre pour la Nouvelle Calédonie! Mais je suis pas capable de nous imaginer là, pas encore... J'suis trop scotchée à ma routine, à ma maman aussi!

Une femme libre a dit…

Emmenez votre maman, Pasko! Je connais une famille qui a fait ça, ils sont partis en Corée pour le travail du mari et les mères et belles-mères ont suivi... Quelle expérience extraordinaire pour des enfants que de connaître pour vrai une autre langue, une autre culture, la vraie vie avec l'école dans un pays étranger.

En famille à Oxford a dit…

J'ai toujours rêvé de vivre à l'étranger et mon conjoint aussi. Je ne savais pas que mon rêve se réaliserait...avec 2 enfants en bas âge!
Nous avons quitté Montréal en août dernier pour venir nous établir en Angleterre, pour les études de mon conjoint. J'étais alors enceinte de 35 semaines et notre aîné avait presque 3 ans. Nouvelle langue pour lui, nouvelle vie de famille pour tout le monde, nouveau mode de vie pour moi (pas d'auto, dans un 4 et demie avec 2 enfants!)...bref, toute une aventure! 8 mois plus tard, je peux dire que nous avons relevé le défi et que nous sommes bien adaptés à notre nouveau pays. C'est stimulant mais ô combien fatiguant! Je raconte tout sur notre blog : www.enfamilleaoxford.blogspot.com

Anonyme a dit…

J' irais n' importe où, je n' ai pas vraiment d' attaches. C' est certain qu' il y a les enfants mais on dit que les voyages forment la jeunesse.
Mon mari est militaire. On a hâte qu' il soit transféré pour pouvoir s' éloigner de tous les problèmes qui nous entourent. C' est peut-être de la fuite mais ça nous ferait tellement de bien...juste changer de région!
Geneviève