jeudi 26 septembre 2013

La vie, c’est un peu courir après le trouble!


Je n'ai jamais rien compris à ça mais ma mère a toujours une bonne journée quand... il ne s'est rien passé. Souvent, notre petite conversation quotidienne s'amorce comme ça:

«Tu a eu une bonne journée?»

- Oui!

«Qu'est-ce qui s'est passé?»

- Rien de spécial.

Ma mère aime que «rien de spécial» se passe dans une journée. Elle a toujours été comme ça et gère mal les imprévus. Moi, c'est tout le contraire, je carbure aux nouveaux projets, à tout ce qui peut mettre du piquant dans la routine, à ce qui rebrasse les cartes et change la donne.

Bon... des fois, j'aimerais qu'il ne se passe rien de spécial. Mais ça ne dure pas longtemps. Après 15 minutes, je suis tannée.

Bien sûr, c'est pas extraordinaire et excitant tous les jours mais j'essaie toujours d'avoir un projet familial ou personnel en cours, quelque chose qui nous sortira de l'ordinaire le weekend suivant ou des plans à plus long terme. L'an dernier, on a planifié et fait trois voyages en famille. Ça nous a tenu en haleine toute l'année. Dernier projet en lice: l'arrivée imminente de notre chien Rufus (rappelez-vous, il y a un an, j'ai dit oui, et le projet a suivi son cours).

Une petite bête poilue qui va venir mettre encore plus de vie dans notre maisonnée survoltée. Excitant, non? Eh ben non, on dirait. Je ne compte plus le nombre de réactions négatives que nous avons eues à ce sujet et toutes comptaient le mot trouble:

«Vous cherchez le trouble!»
«Vous aller vous mettre dans le trouble!»
«Ça va être du trouble!»
«Toi, tu aimes ça le trouble!»
«Coudonc, tu cours après le trouble!»

Ce qui m'a emmené à penser que «se donner un peu de trouble», c'est peut-être un peu ça la vie, après tout!


5 commentaires:

Nancie Boulay a dit…

Ma première réaction en lisant les commentaires qui vous ont été faits: mon Dieu que les gens sont négatifs! Et OUI, vous avez parfaitement raison, "la vie, c'est un peu courrir après le trouble".

Gen la vilaine a dit…

5 chats, un chien, une tortue, 2 enfants plus tard, OUI, on aime ça le trouble, ça garde en vie :D

Mariposa a dit…

Comme ça me ressemble! On me dit toujours ''Mon Dieu, qu'il t'en arrive des affaires à toi!'' Normal, c'est parce que j'en fais des affaires, moi qu'il m'en arrive! C'est pas sur le divan que des choses extraordinaires (bonnes ou mauvaises) peuvent arriver!

Un chien, oui, c'est du trouble, mais ça rapporte beaucoup! En tout cas, là, il va t'en arriver des affaires! hihi! Gare aux souliers!

Une femme libre a dit…

Le chien est arrivé? C'est quelle race? Ça se passe bien?

Mais bien sûr qu'un chien c'est du trouble, des enfants aussi et un jardin et un job et un mariage, un paquet de trouble tout ça! Le trouble, c'est la vie, l'action, le travail,la satisfaction! Emmenez-en du trouble! ;o))

Anonyme a dit…

J'hais les chiens. Chaque fois que je vais chez un ami qui a un chien, nous sommes empestés par ces horribles bêtes qui jappent tout le temps et qui sautent sur les petits enfants. À chaque fois, je fois gérer la crise de larmes de ma fille qui dure pendant une bonne heure car le chien lui fait peur, il jappe trpo fort ou encore il ne la laisse pas tranquille.

Bref, n'importe qui m'annonçant la nouvelle qu'il adopte un chien, bien je ne réagirais pas positivement.

Je suis loin d'être la seule à détester les chiens. En fait, les seuls chiens que j'aime sont ceux, bien élevé qui ne nous saute pas dessus, qui ne jappe pas dès que la sonnette sonne ou encore dès qu'une auto passe devant la maison, bref un chien bien élevé. Hors la plupart des gens n'éduquent pas leurs chiens et pire les imposent aux autres.

Je vous souhaite quand même la meilleure des chances avec votre chien et je vous implore de bien le dresser et surtout de ne pas l'imposer aux autres.