jeudi 25 juin 2015

Tu te sens vraiment imparfaite quand…(prise 56)

Dans un party, on fait un feu dans la cour deux jours avant la fin de l’année scolaire et que tu offres aux 5 petits (Z)imparfaits de brûler un des cahiers d’école dont ils veulent le plus se débarrasser. «Les devoirs de maths!», «Éthique et culture religieuse!», «Le manuel d’anglais!»,  etc. Et qu’après un décompte, on garoche le tout direct dans le feu en applaudissant toute la gang ensemble en répétant ce qu’on vient de lancer dans le feu… Jusqu’à ce qu’on réalise que parmi tout le monde réuni, il y a aussi un petit qui va commencer la maternelle l’an prochain qui participe avec ardeur au grand feu de joie. Oups! Va-t-il penser que l’école c’est plate? Ou aura-t-il juste plus hâte à la fin de l’année en sachant le plaisir du feu qui viendra (on a décidé que ce serait une tradition!). Puis, re-oups, on s’apprête à brûler «Le projet d’art avec le père Noël». Va-t-on le traumatiser en brûlant le gros personnage? Vient-ton de briser la magie de Noël et celle de l’école en même temps?

Et puis pendant qu’on se pose toutes ses questions, tout à coup on entend le mini crier «On brûle le père Noël! On brûle le père Noël!» le sourire fendu jusqu’aux oreilles en tapant des mains pour imiter ses grands amis…

Ben coudonc, on ne l’a pas traumatisé pantoute... On se pose trop de questions, c'est tout.


Pour lire toutes les autres billets «Tu te sens vraiment (Z)imparfaite quand...», cliquez ici



1 commentaires:

Marie a dit…

Haha! Brûler les cahiers d'école!
Une tradition que moi et plusieurs de mes amis abitibiens avions! :P