vendredi 25 octobre 2013

Du bonus en douce - un concours!


Quand les enfants étaient petits, j’ai usé de ruses  non scientifiquement prouvées – mais ô combien concluantes maternellement parlant ! – pour faire manger certains aliments à mes enfants. Il y a le classique gâteau aux carottes, la purée de légumes mixtes dans la sauce à spaghetti, les choux-fleurs dans les patates pilées, le pain aux courgettes et bien d’autres. J’étais particulièrement fière de faire boire du jus de carottes coupé avec du jus d’orange à JeuneHomme qui n’y voyait (goûtait!) que du feu! Hourra! Bien des soucis de moins! 

Subtilement ici et là, je continue de passer en douce des légumes par-ci, des fruits par-là. Mais le besoin est moins intense qu’avant. Sauf que ma fille n’est pas très motivée à déjeuner. Pourtant, elle a besoin de bien manger car elle ne dine qu’à 12h40! Alors, ça me faisait un peu paniquer de la voir grignoter le matin, à moitié endormie. Puis, j’ai trouvé! Vous savez ce qu’est ma dernière découverte en liste?  Le lait de soya So Good. Oui, oui! Mais chuuut! J’ai rien dit. J’en ai versé – ni vu ni connu – dans nos smoothies un matin, guettant sa réaction. Rien. Il faut dire que la texture de ce lait de soya est vraiment délicieuse et douce. Bref, j’en ai remis le lendemain, elle n’a pas sourcillé. Youpi! Mine de rien, pour une tasse de lait, c’est 6g de protéines qu’elle avalait (et une bonne dose de calcium pour ses os qui n’en finissent plus de grandir et plus de 15 minéraux et vitamines!). De quoi, enfin, tenir jusqu’au diner sans défaillir! 

Les jours suivants, elle s’en versait elle-même dans ses smoothies. Je pensais qu’elle n’avait pas vu l’étiquette, mais non. «Je le sais que c’est du lait de soya. Quoi, c’est bon! ». Et voilà! Pas plus compliqué que ça.  Je l’ai même vu se verser un grand verre de lait So Good au chocolat en revenant de l’école. Comme quoi, quand c’est écrit «chocolat», ça accroche tout le monde!  

Au fond, on s’en fait peut-être trop pour rien... mais reste que refiler en douce par tous les moyens du monde des aliments bons pour la santé de nos enfants dans leur assiette de façon détournée nous évite au moins quelques obstinations du genre « Mange tes choux de Bruxelles, c’est booooon! » et on peut leur dire « T’en mange dans ta soupe depuis 5 ans donc tu aimes ça! ». Des fois, c’est pratique! 
Dites-moi que vous aussi vous faites encore ça de temps en temps? En fait, mieux : un concours!
Envoyez-nous vos coordonnées complètes et votre meilleur truc pour refiler des aliments santé à vos enfants sans qu’ils ne s’en rendent compte. Vous courez la chance de remporter un malaxeur sur pied, 4 verres pour smoothie avec une paille et 15 coupons pour acheter du lait de soya So Good (5 par saveur : originale, vanille et chocolat) d'une valeur de 95$.

Vous avez jusqu’au 1er novembre à 8h pour nous envoyer votre courriel.

Le tirage aura lieu le 1er novembre à 9h.  

  

7 commentaires:

Anne P. Savard a dit…

Ma mère à fait manger à mon petit frère des croquettes de poisson toute sa jeunesse en lui disant que c'était des croquettes de poulet! Il n'y a vu que du feu!!

Anonyme a dit…

Ici c'est servant à mon garçon des biscuit et gâteau ou se camoufle des haricot de toute sorte.

Cathy a dit…

hahahahaha Anne! Ça m'a bien fait rire!!!

Isabelle Lav a dit…

Moi, je passe en purée les légumes et je peux en mettre pratiquement partout.urtwom 491

Gen a dit…

Si c'est des trucs pour faire manger des légumes et du tofu au beau-père, est-ce que ça compte? :p

Virgih a dit…

Moi aussi je passe des légumes en purée dans un paquet de plat... du pain de viande, par exemple. Sinon, un potage c'est toujours winner!

Marie-soleil a dit…

Moi je camouffle du tofu dans ma sauce à spaghetti ;)